WITHERFALL – Vintage EP

71 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Après ʺA prelude to sorrowsʺ (2018), nous avons déjà très rapidement des nouvelles des gens de Witherfall, ce qui est une bonne chose. Les métallurgistes mélodiques américains ont eu ici une curieuse idée en baptisant leur nouvel opus ʺVintage EPʺ puisqu’avec ses huit titres et des 40 minutes de durée, il n’a absolument rien d’un EP. Mais par contre, il pourrait bien être vintage puisqu’il rassemble une série de titres acoustiques basés sur deux types de reprises : celles d’autres groupes (Tom Petty et Helloween, pour ne pas les nommer) et celles de Witherfall lui-même, qui revisite à la guitare sèche quelques-uns des morceaux de son premier album ʺNocturnes and requiemsʺ (2017).

A l’occasion de la tournée européenne de Witherfall en mars dernier (et qui a malheureusement ignoré la Belgique), les concepteurs du groupe Jake Dreyer (guitare) et l’excellent chanteur Joseph Michael ont mis au point ce nouvel épisode de la discographie du groupe, qui a pour objet de proposer au public deux reprises qui avaient été enregistrées lors des sessions du précédent album. Mais comme deux reprises seulement, c’est un peu léger pour tout un album, Dreyer et Michael ont en l’idée d’enrober le tout avec l’ajout du morceau ʺThe long walk home (December)ʺ, uniquement disponible en bonus sur les éditions japonaises du précédent disque. Ce titre est joué en version acoustique mais comme il manquait encore un peu de viande autour du squelette de ce ʺVintage EPʺ, Witherfall a également réenregistré en acoustique deux morceaux : un medley de ʺVintageʺ et ʺNobody sleeps hereʺ (du premier album) et un arrangement alternatif de ʺOde to despairʺ.

Le nouvel album composite est travaillé aux studios Harmony Recordings à Hollywood, avec Joseph Michael (chant, guitare, claviers), Jake Dreyer (guitare), Anthony Crawford (basse), Steve Bolognese (batterie), ainsi que le nouveau claviériste Alex Nasla et le percussionniste de studio James ʺTimbaliʺ Cornwell (Smokey Robinson, Earth, Wind & Fire). Le mixage et la mastérisation de l’album sont effectués par Christopher ʺZeussʺ Harris et il est inutile de préciser qu’à la fois au niveau du son et de l’émotion, ʺVintage EPʺ marque encore des points dans le cœur des amateurs de métal mélodique. La reprise du fameux ʺA tale that wasn’t rightʺ d’Helloween reste proche de l’original mais le ʺI won’t back downʺ de Tom Petty est manipulé dans un sens plus mélodramatique, davantage fidèle à la philosophie musicale de Witherfall. Dans un cas comme dans l’autre, ces reprises sont des réussites. Quant au morceau ʺVintageʺ, il est scindé en deux au cours d’un ʺVintage Iʺ et d’un ʺVintage IIʺ entrecoupés du titre ʺNobody sleeps hereʺ. Pour bien comparer les versions, l’original de ʺVintageʺ, extrait du premier album, est placé en fin de disque, dans sa version électrique et épique de onze minutes.

Il va falloir se dépêcher d’acquérir cet objet puisqu’il est en édition limitée, numéroté à la main et proposé en digipak pour le CD et en couleur rouge pour le vinyle. Après, bien sûr, il reste les plateformes digitales pour le tout-venant mais ce n’est pas pareil.

Pays: US
Century Media
Sortie: 2019/03/22

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!