Les Nuits 2023, une salvatrice bouffée d’oxygène

0 Shares

Dans moins de six semaines, la trentième édition des Nuits organisées par le Botanique lancera officiellement la saison des festivals. Entre le 23 avril et le 12 mai, éclectisme, diversité et surtout plaisir musical rythmeront un complexe aux serres désormais élégamment rénovées.

Paradoxalement, les deux premières soirées ne se dérouleront pas au Bota mais en extérieur. Au Bozar le 23 avril pour Songs From The Dead, le nouveau projet de Catherine Graindorge qui sera notamment accompagnée de Simon Huw Jones (And Also The Trees) et du fidèle Pascal Humbert. Deux jours plus tard, c’est l’église des Dominicains qui accueillera les expérimentations électroacoustiques à base d’orgues signées Sarah Davachi.

L’orgue, un instrument à vent qui nous permet d’introduire le thème derrière l’affiche de cette édition : l’air. Une respiration bienvenue après ces dernières années si particulières et l’effet anxiogène quasi permanent de l’actualité au sens large du terme. Mais aussi une multitude d’airs qui berceront ces Nuits dont les célèbres créations sans lesquelles il manquerait un petit quelque chose.

Outre celle de Catherine Graindorge mentionnée ci-dessus, pointons celle initiée par David Numwami, un habitué des lieux qui revisitera ses morceaux en mode gospel avec la présence d’un DJ pour rendre le tout au minimum surprenant, à mi-chemin entre dancefloor et église (le 30 avril au Grand Salon). Neptunian Maximalism se la joueront quant à eux impro jazzy-psyché-metal le 7 mai à la Rotonde en première partie des New Yorkais d’Imperial Triumphant.

Les adeptes de musique contemporaine ne seront bien entendu pas oubliés. L’Ensemble Musiques Nouvelles sous la direction de Jean-Paul Dessy investira en effet le Grand Salon en clôture du festival pour trois concertos (violoncelle, piano et violon) et une pièce pour ensemble à cordes inspirée par “La Solassitude”, un extrait du dernier album de Stromae.

Chaque année, plusieurs artistes profitent de l’aura des Nuits pour y présenter officiellement leur nouvel album. Cette édition ne dérogera bien évidemment pas à la règle. Parmi ceux-ci, Annabel Lee (Drift) et marcel (charivari) constitueront la première sérieuse étape du genre le 27 avril au Grand Salon. Rive (“Collision”) le 1er mai à l’Orangerie, Predatory Void, le nouveau projet de Lennart Bossu, ex-Oathbreaker (“Seven Keys To The Discomfort Of Being”) le 2 mai à l’Orangerie, Bothlane (“Money Ruins The World”) le 4 à l’Orangerie, Echt! (“Sink-Along”) le 5 à l’Orangerie et Dan San (“Grand Salon”) le 7 mai au… Grand Salon leur emboîteront le pas.

D’autres projets spéciaux trouveront également leur place sur l’affiche. À commencer par Merope, trio belgo-lituanien qui captivera à n’en point douter le Bozar pour la soirée d’ouverture, d’autant qu’il sera accompagné par le chœur de chambre Vilnius Jauna Muzika. De son côté, Mélanie Pereira alias November Ultra présentera son premier album, l’intimiste “Bedroom Walls” à l’église Notre-Dame de Laeken le 8 mai, précédée de la talentueuse Sura. Pointons encore un Bota Kids articulé autour de la musique espagnole à l’Orangerie le 30 avril et l’écoute exclusive de “Brûlée”, le deuxième album de Cabane, passionnant projet de Thomas Jean Henri qui s’est une nouvelle fois entouré de beau monde.

Parmi les autres artistes à ne pas manquer durant cette édition, pointons pêle-mêle Bill Callahan (27 avril, Chapiteau), Oiseaux-Tempête & Friends (28 avril, Grand Salon), Tukan (29 avril, Orangerie), Jeanne Added (30 avril, Chapiteau), l’immanquable triptyque The Haunted Youth, Ada Oda (impériaux au récent festival Europavox) et S O R O R (3 mai, chapiteau), Courting (5 mai, Rotonde), Flavien Berger (6 mai, chapiteau) et David Eugene Edwards (7 mai, Orangerie). Sans oublier l’ultime date du Goodbye Tour de BRNS le 30 avril à la Rotonde…

Nous aurons bien entendu l’occasion de nous attarder en détails sur la pléthorique affiche (pas moins de 120 noms tout de même…) via nos sélections ciblées à l’approche de l’événement.

Les Nuits 2023 auront lieu du 23 avril au 12 mai. Infos, affiche complète et tickets par ici. Pensez à l’incontournable Botacarte qui vous donne droit à une réduction de 3 EUR sur le prix plein, même le soir du concert… si celui-ci n’est pas complet bien entendu.

Laisser un commentaire

Music In Belgium