MANIC SINNERS – King of the Badlands

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

C’est une première à laquelle nous assistons ici puisque le label Frontiers Music n’avait jamais signé de groupe roumain dans sa prestigieuse collection de combos dédiés au hard rock mélodique. C’est chose faite avec ce pays dont on ne connaît pas bien la scène musicale, notamment au niveau rock. La Roumanie a cependant eu une scène rock consistante dès les années 70, avec des groupes comme Phoenix ou F.F.N., qui pratiquaient un hard rock progressif intéressant. Bien entendu, un pays qui s’est longtemps trouvé derrière le Rideau de Fer n’a pas eu l’occasion d’être aussi en pointe que les pays occidentaux quand est venu le moment de se mettre au heavy metal durant les années 80. Mais aujourd’hui, on constate que le retard a pu être comblé quand on voit apparaître des combos prometteurs comme Manic Sinners, qui réalise ici son premier album.

Mais si Manic Sinners négocie aussi bien son premier opus ʺKing of the Badlandsʺ, c’est qu’il est servi par des musiciens déjà chevronnés. Adrian Igrisan, le claviériste batteur du groupe, est effectivement plus connu comme guitariste et chanteur du groupe Cargo, le groupe rock le plus populaire en Roumanie. Les murs de sa cuisine sont couverts de disques d’or et Adrian Igrisan peut s’enorgueillir d’avoir partagé la scène en ouverture de groupes come Iron Maiden, Uriah Heep ou Ian Gillan. Il a même été décoré par le président roumain pour ses mérites dans la promotion de la musique rock roumaine. Le chanteur Ovidiu Anton n’est pas mal non plus dans son genre, se posant comme un des meilleurs vocalistes du pays, avec à son actif une sélection victorieuse pour le concours de l’Eurovision en 2016. Il mène une carrière solo pleine de succès et anime également son propre groupe Anton. Le dernier de la bande est Toni Dijmarescu, qui tient ici la guitare et la basse et qui réside habituellement en Sarre, où il mène une carrière florissante de musicien de studio.

Le trio est donc totalement maître de son sujet lorsqu’il enregistre ce premier album. C’est le fameux Alessandro Del Vecchio, Mister Frontiers Music, qui assure le mixage des morceaux pour leur donner une patte percutante et altière. Et le reste se fait tout seul, avec la voix puissante d’Ovidiu Anton, les solos et les riffs chatoyants de Toni Dijmarescu et le travail rythmique d’Adrian Igrisan, qui a également composé un chapelet de titres hard rock mélodique du meilleur aloi. On entre progressivement dans ce disque et on en découvre peu à peu les bienfaits. Manic Sinners place entre nos oreilles des chansons accrocheuses (ʺDrifters unionʺ, ʺKing of the Badlandsʺ, ʺUnder the gunʺ, ʺCarouselʺ, ʺNobody movesʺ, agrémenté d’un superbe pont musical, un ʺPlay to loseʺ enlevé à souhait). Deux instrumentaux bien équilibrés (ʺOut for bloodʺ, ʺCrimson queenʺ) et un final dynamique (ʺDown in flamesʺ) terminent de séduire l’auditeur au sujet de cet album tout à fait agréable et à la sincérité irréprochable.

Ce premier coup est une réussite pour Manic Sinners. On entend ici un peu plus parler de hard rock roumain et après tout, ce n’est que justice : le monde entier a droit à du métal de qualité.

Le groupe :

Ovidiu Anton (chant)
Adrian Igrisan (batterie, claviers, chœurs, basse, guitare)
Toni Dijmarescu (guitare et basse)

L’album :

ʺDrifters Unionʺ
ʺKing of the Badlandsʺ
ʺAnastasiaʺ
ʺBall and Chainʺ
ʺUnder The Gunʺ
ʺOut For Bloodʺ
ʺCarouselʺ
ʺNobody Movesʺ
ʺPlay to Loseʺ
ʺCrimson Queenʺ
ʺA Million Milesʺ
ʺDown In Flamesʺ

https://www.facebook.com/manicsinners

Pays: RO
Frontiers Music
Sortie: 2022/02/18

2 pensées sur “MANIC SINNERS – King of the Badlands

  • avril 5, 2022 à 11:20
    Permalink

    Bonjour
    petit rectificatif « Locomotiv GT » est un groupe Hongrois dans la mouvance de « Omega ». Certains membres de ce dernier ont formés le premier.

    • avril 7, 2022 à 10:49
      Permalink

      Bonjour,

      Oui, vous avez raison, j’ai été trop vite en besogne en cherchant des noms de groupes des pays de l’Est dans ma mémoire. Je pensais en fait à F.F.N., qui est bien roumain. Je vais faire une correction de la chronique.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Music In Belgium