PENDRAGON – Love Over Fear

11 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Début mars, juste avant le confinement, Music In Belgium avait eu l’occasion d’assister au fabuleux concert du groupe britannique Pendragon au Spirit of 66 de Verviers (lire le compte rendu). Ce concert faisait partie de la tournée promotionnelle de l’album “Love Over Fear“ qui succède après six ans à “Men Who Climb Mountains” (2014). Notre compte rendu du concert ne laisse planer aucun doute sur la question: la patience des fans est largement récompensée.

La principale question que nous nous posions était de savoir si le groupe de Nick Barrett allait poursuivre sur la voie plus sombre et plus dure empruntée depuis quelques années. Rien qu’à voir l’artwork somptueux de Liz Saddington, on sait que l’on se dirige vers un album lumineux et apaisé, tournant autour de l’élément aquatique.

Au bout de 40 années d’activité, on aurait pu croire que la créativité de Nick est quelque peu émoussée par le temps qui passe. Dès les première notes d’«Everything», on se rend compte qu’il n’en est rien. Ce titre plutôt joyeux nous ramène aux compositions de la première décennie du groupe. «Starfish And The Moon» embraie avec une mélodie super calme empreinte d’une grande tendresse. Un de ces morceaux calmes dont Pendragon a le secret. «Truth and Lies» s’inscrit aussi parfaitement dans la musicalité du Pendragon de la grande époque.

Est-ce à dire que cet album est un retour aux sources? Il serait plus correct de dire que cet album fait la synthèse de 40 années de carrière avec un regard plus apaisé sur la vie. Et malgré tout quelques trouvailles originales comme le violon de Zoe Devenish (qui est aussi choriste du groupe) et la mandoline qui donnent un côté plus folk (celtique) à «360 Degrees», ou encore le saxophone de Julian BAKER, notamment sur «Whirlwind».

Pendragon, ce sont aussi quelques longs morceaux très prog comme «Truth And Lies», «Eternal Light» (avec un côté presque jazzy), le sublime et très atmosphérique «Water» et le plus énergique «Who Really Are We ?» (qui rappelle la production plus récente du groupe).

Mention spéciale au sublissime «Whirlwind».

Bref, le quatuor offre ici un superbe cadeau à ses fans, dix titres illustrant les différentes facettes de l’univers musical de la formation de rock néo-progressif. C’est à la fois puissant et maîtrisé, délicat et complexe. Respectueux de l’histoire du groupe et ouvert sur l’avenir. La quintessence du rock progressif mélodique. La voix de Nick semble avoir encore gagné en finesse d’interprétation et ses acolytes maîtrisent parfaitement ces nouvelles compositions qu’ils hissent au plus haut niveau grâce à leur virtuosité à toute épreuve. Preuve s’il en est que l’on peut durer sans faire aucune compromission sur le plan artistique. Pendragon réussit chaque fois à offrir à ses fans des titres ciselés comme des pièces d’orfèvrerie, avec ici et là une touche de nouveauté.

Un album incontournable dans toute CD-thèque digne de ce nom !

Le groupe :

  • Nick Barrett : guitare, chant
  • Peter Gee : basse
  • Clive Nolan : claviers
  • Jan Vincent Velazco : batterie

Liste des morceaux :

  1. Everything
  2. Starfish And The Moon
  3. Truth And Lies
  4. 360 Degrees
  5. Soul And The Sea
  6. Eternal Light
  7. Water
  8. Whirlwind
  9. Who Really Are We ?
  10. Afraid Of Everything

Pays: GB
Label: Toff Records
Sortie: 2020/02/21

https://www.facebook.com/PendragonHQ/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!