VAMPIRE – Rex

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Et de trois ! Troisième album, effectivement, pour Vampire qui sort à nouveau les canines pour venir nous pomper la carotide et faire jaillir une nouvelle giclée sanguinolente de death et thrash metal traité à l’ancienne. Pour rappel, ces Suédois surexcités s’étaient fait connaître en 2014, avec leur premier album ʺVampireʺ, suivi de l’album ʺWith primeval forceʺ sorti en 2017 et qui confirmait la capacité de ce groupe à provoquer une violence sonore certaine.

Ce sont toujours les protagonistes Hand Of Doom (chant), Command (basse), Black String (guitare), Abysmal Condor (batterie) et Sepulchral Condor (guitare) qui sont à la barre et ces garçons ont pas mal travaillé leur style et ont enrichi leur inspiration depuis leur précédent album. Les chansons de ʺRexʺ, le nouvel album, puisent leurs idées dans l’histoire scandinave, déterrent de vieux rites démoniaques et évoquent le paganisme des forêts. Des titres comme ʺWiru-Akkaʺ, ʺMolochʺ, ʺSerafimʺ ou ʺMelek-Tausʺ renvoient aux religions anciennes de l’orient. Il faut savoir que Moloch est la prononciation cananéenne de Melek (en turc) ou Malak (en arabe et en hébreu), un mot qui signifie ange en français. Melek-Taus est l’oiseau-paon du yézidisme, religion primitive de l’Iran qui a survécu de nos jours chez les Kurdes. Quant à ʺWiru-Akkaʺ, ça ne veut strictement rien dire, c’est un mot trouvé par Vampire pour cette chanson où on évoque quand même le ʺSalve Reginaʺ, l’ode à la Sainte-Vierge du catholicisme.

Bref, avec tout ce salmigondis religieux, les hommes de Vampire élaborent des textes puissants qui épousent parfaitement la puissance sonore. Le groupe sillonne les routes maudites jadis percées par les grands anciens Mercyful Fate, Celtic Frost, Iron Maiden ou Slayer et balance un thrash metal nerveux et brûlant qui sait aussi laisser une petite place de temps à autre à ces constructions plus mélodiques. On découvre rapidement la grande cohérence de cet album qui maintient un niveau d’urgence et de violence élevées tout au long de la quarantaine de minutes que dure le disque. Le chant de Hand Of Doom (de son vrai nom Lars Tom Carl Willfors… on comprend qu’il a choisi un pseudonyme plus chatoyant) est agressif et suraigu en diable, parfait pour dévaler fièrement sur les lits de guitares virevoltantes chevauchant sur des rythmiques surexcitées. Et donc, de l’instrumental introductif ʺPrelusionʺ au final ʺMelek-Tausʺ en passant par la sauvagerie de ʺInspiritusʺ, ʺWiru-Akkaʺ, la férocité de ʺPandemoniʺ, la vélocité de ʺRekviemʺ ou la fierté conquérante d’ʺAnimaʺ, l’auditeur subit une avalanche de riffs carnassiers, solos impulsifs, chant haineux et batterie en rafale qui nettoient la tête et détendent les cervicales une bonne fois pour toutes. Pas de doute, ce Vampire-là devient de plus en plus gourmand et digne d’intérêt.

Le groupe :

Hand Of Doom (chant)
Command (basse)
Black String (guitare)
Abysmal Condor (batterie)
Sepulchral Condor (guitare)

L’album :

ʺPrelusionʺ (00:42)
ʺRexʺ (03:08)
ʺInspiritusʺ (03:54)
ʺWiru-Akkaʺ (04:19)
ʺPandemoniʺ (03:15)
ʺMolochʺ (05:49)
ʺRekviemʺ (03:26)
ʺSerafimʺ (04:02)
ʺAnimaʺ (06:21)
ʺMelek-Tausʺ (04:50)

https://www.facebook.com/vampiretheband/

Pays: Suède
Century Media
Sortie : 2020/06/19

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!