Bientôt la fête du néo-prog au 66 !

0 Participations

Passage obligé pour toutes ses tournées, le groupe anglais Pendragon, pierre angulaire du néo-progressif anglo-saxon, nous revient une nouvelle fois pour fouler les vieilles planches du Spirit of 66. Comme je l’avais déjà précisé dans le cadre de mon article mensuel sur la programmation de la sympathique salle de Verviers, la bande à Nick Barrett vient fêter comme il se doit un album qui fit date dans la carrière du groupe. En effet, “Masquerade Overture”, sorti en 1996, compte aujourd’hui près de 60000 exemplaires vendus ! Pour rappel le groupe, fondé par son célèbre guitariste-chanteur à la chevelure rousse, voit le jour en 1978 sous le vocable de Zeus Pendragon. S’appelant rapidement et plus simplement Pendragon, la formation intègre également dès 1978 le bassiste Peter Gee. C’est seulement en 1986 que le line-up devient plus stable, avec l’arrivée de l’extravagant claviériste Clive Nolan, que l’on retrouve aussi au sein d’Arena et d’autres formations. Concernant la place du batteur, elle a souvent servi de chaise musicale. Place qui fût aux mains de Scott Higham de 2008 à 2014, pour laisser la place à Craig Blundell. Manifestement et pour la tournée 2016, ce serait le batteur londonien Jan Vincent Velazcos, qui accompagnerait le trio de base.

C’est grâce au mythique Marillion, que le jeune groupe prend son envol en assurant les premières parties du géant où, on retrouvait un certain Mike Pointer qui formera plus tard Arena. Quoi de plus logique puisque les deux formations sont aujourd’hui avec IQ, le tiercé de tête du néo-prog anglais.

Concernant les opus, “The World” (1991), “Not of This World” (2001) et l’album que fête le groupe cette année, ils sont bel et bien les premiers jalons discographiques du succès. D’ailleurs et malgré des ennuis personnels (divorce douloureux), Nick Barrett réussi à l’aube des années 2000 à écrire quelques plus grandes pièces néo-progressives, qui font encore aujourd’hui les beaux jours lors de prestations scéniques.

Pour revenir à l’opus qui sert de support à leur tournée 2016, ce dernier présente à l’époque aussi quelques belles pièces comme “Paintbox”, “Guardian of My Soul” ou “Masters of Illusion”. Sinon et depuis 2005, chaque sortie discographique est à chaque fois l’occasion de fêter un grand album comme “Believe”, “Pure” ou “Passion”. Tout cela pour dire que si vous êtes dans les parages le 19 mai au soir, vous vous devez de venir voir et écouter ce groupe incontournable du renouveau progressif anglais.

Pendragon

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :