Foggy Stuff au Fly Jack, seul à l’affiche !

0 Participations

Cela faisait longtemps que j’attendais ce moment, voir mes amis liégeois seuls sur scène pour défendre leurs couleurs (le rouge et le noir), et surtout goûter plus en profondeur à leur répertoire qui s’étoffe de plus en plus. Plus de 10 ans se sont écoulés depuis un certain passage au Spirit of 66 où, Foggy Stuff avait joué seul sa chance, pour remporter sa place pour une participation à la prestigieuse Convention “Prog-Resiste”. Depuis il y a eu beaucoup de festivals échelonnés sur de nombreuses années où, le groupe devait limiter le plaisir des fans à 4 ou 5 compositions. Rien de tout cela ici et remercions d’entrée le Fly Jack A.S.B.L. et sa chouette équipe, pour avoir offert l’opportunité à la formation de Thierry Dubois (le fondateur et mentor), de pouvoir nous livrer un set complet avec près de 15 morceaux et un rappel (une nouvelle composition d’ailleurs), j’y reviendrai plus tard. Un Fly Jack déjà bien rempli sur le coup de 20h, un club qui force le respect u égard à la gentillesse des membres de l’A.S.B.L. Il y a encore des gens qui portent le devenir du bon rock, une aubaine pour votre serviteur.

Cette même salle dont l’assistance a finalement comblé tout l’espace disponible, pour accueillir sur le coup de 21h les liégeois, qui ont démarré les hostilités avec une première nouvelle composition sous la forme d’une intro très progressive. Un premier morceau complexe et technique, qui permet de montrer directement le potentiel de nos quatre lascars. C’est aussi l’occasion d’apprécier pour la seconde fois une nouvelle géométrie à quatre, avec la venue de Daniel Lonneux pour seconder Thierry aux guitares. Une géométrie efficace qui avec une guitare supplémentaire permet d’une part une meilleure séparation auditive de la guitare-lead et de la guitare rythmique et d’autre part, d’apporter un son plus rock et plus chargé en groove !

S’ensuivent deux compositions de la nouvelle mouture “Crazy” et “Drone of The Empire” (que j’adore), puis on repart une première fois vers les débuts avec l’indéboulonnable “Foggy World” qui permet l’ouverture pour un solo magistrale à la guitare. Sachez d’ailleurs qu’il y en a déjà eu puisque chaque composition est là pour libérer son mentor et sa six cordes. Côté section rythmique c’est bétonné avec un Denis Dubois et un Dylan Hendrick, qui participent activement à l’efficacité et la puissance de la musique délivrée. “Save Us” permet d’ailleurs à Denis de prendre les commandes des synthés, pour un relent plus progressif voir vintage rehaussé par le piano.

On continue notre voyage à travers un rock bien balancé où c’est toujours plaisir d’entendre les guitares, avec des morceaux puissants comme “Hurricane”, “Searching for the Light” ou bien sûr “Oppression” qui fait la part belle au solo de batterie et de basse. Côté mélodique on accrochera un très bon “Feel the love” (refrain repris par le public) ou un très beau “Dream”, mettant parfaitement en valeur le piano et le chant. Ajoutons encore le vintage et les seventies pour “Earth on fire” et le retour du progressif avec une nouvelle composition “Dark Land” elle-aussi plus complexe et plus technique, cette dernière servant de rappel grandement demandé par un public en délire !

Car c’est en effet une belle ovation qui accompagne la fin de chaque composition, une ovation encore plus nourrie lors du final avec manifestement un gros fan club présent pour notre cher bassiste Denis Dubois. Si Dylan Hendrick a été magistral comme toujours derrière ses fûts et ses cuivres, le petit nouveau Daniel Lonneux a su démontrer qu’il possède une grande expérience de la guitare, secondant avec efficacité ce cher Thierry. Thierry Dubois qui de ce fait se sent je pense libéré, pour pouvoir faire éclater sa voix et surtout sa maitrise à la guitare. D’ailleurs chaque morceau a été ponctué d’un solo de guitare de très bon niveau, un niveau qui égale sans conteste celui de nombreuses formations anglo-saxonnes.

Ce concert de Foggy Stuff est un réel succès pour les quatre musiciens, et pour tous ceux qui les suivent depuis les débuts. Si le groupe continue a progresser en proposant maintenant un rock plus pêchu bourré de groove, on espère aussi la sortie d’un futur album !

Set-list : “Intro”, “Crazy”, “Drone of the Empire”, “Foggy World”, “Save Us”, “Fake Angel”, “Hurricane”, “Illusion”, “Feel the love”, “Revenge”, “Searching for the Light”, “Earth on fire”, “Dream”, “Oppression”, “Breathing” et pour rappel “Dark Land”.

Remercions bien sûr toute l’équipe du Fly Jack, et félicitons comme il se doit la prestation scénique de nos quatre liégeois. Bravo les mecs !

Pour le groupe :

Foggy Stuff Le Facebook

Foggy Stuff Le site officiel

Pour le Fly Jack :

Fly Jack Le Facebook

PS : des concerts du groupe sont à venir, des photos de la soirée vont bientôt fleurir sur les pages Facebook, restez-donc attentif et n’hésitez pas à revenir sur cet article.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :