A propos de musique libre

0 Participations

Le débat fait rage à propos des téléchargements sur internet, et de la copie des CD et autres. Selon les maisons de disques, copier un CD est assimilé à du vol physique, pur et simple! Nous sommes très nombreux à penser que ce sont des conceptions arriérées et… intéressées. Il faut y voir l’activité des lobbys de pression, tels ceux de la SABAM (Belgique) et SACEM (France), de ses équivalents et plus généralement, des trans-nationales comme UNIVERSAL et consorts.

L’alternative existe, et l’ampleur que prennent les licences dites « libres » montre que les internautes et autres amateurs de musique sont de plus en plus au courant.

Le principe est simple: le morceau, disons le fichier, est accompagné d’un texte juridique, appelé licence, qui fixe les règles d’utilisation que l’utilisateur peut faire du fichier. Dans tous les cas, la première de ces règles, c’est de toujours faire en sorte que la licence soit facilement accessible pour tout le monde.
Ensuite, des règles de plus en plus fines peuvent s’appliquer, mais tout dépend des licences.

Exemples:

– licence art libre
www.artlibre.org:
il s’agit d’un collectif qui prône la liberté la plus complète pour l’artiste comme pour l’utilisateur. Pratiquement tous les usages sont autorisés, y compris commerciaux, modifs, etc…

– creative commons creativecommons.org:

Il s’agit cette fois de juristes californiens, qui ont écrit plusieurs textes, déclinant diverses sortes d’usages possibles des oeuvres. Ces licences sont actuellement en cours de traduction en français. Des groupes comme Godon (www.godon.org), ou des labels tels Magnatune (www.magnatune.com) utilisent la licence creative commons by-nd-nc-1.0, ce qui signifie que les auditeurs peuvent copier les CD et les morceaux et les diffuser autour d’eux, du moment qu’ils respectent les conditions mentionnées dans les licences (ce qui est valable aussi pour les licences artlibre.org)

Quand on songe aux 150 millions d’euros dépensés annuellement en spot télé par Universal, uniquement en France, il ne faut pas hésiter, à mon humble avis, cela va de soi :o)
See you

dogood

Laisser un commentaire

Music In Belgium
%d blogueurs aiment cette page :