ArticlesConcerts

Soirée JAUNE ORANGE au festival BOUTIK ROCK

0 Shares

Le Boutik Rock s’étalant sur plusieurs jours, dans les salles du Botanique, propose de (re-)découvrir un bon paquet de groupes belges, tout ça organisé en soirées à thèmes où chaque groupe a un temps limité de 30 minutes pour convaincre le public… Voici un petit compte-rendu de la soirée consacrée au collectif Jaune-Orange… Ouverture des hostilités à 20h, avec Airport City Express, les gens arrivent petit à petit et s’asseyent dans la salle de la Rotonde, c’est le groupe d’ouverture idéal: très rock tout en restant calme et posé, un peu à la Girls in Hawaii, les trois guitares créent une atmosphère enjouée et apaisante… Bref, très sympa, et certainement encore plus à écouter chez soi dans un divan…

Direction l’Orangerie pour aller découvrir Malibu Stacy, dont j’ai déjà pu entendre le génial “Peniche Praia” via
le site de Jaune Orange
. Le concert ne fait que confirmer ce que j’attendais d’eux: un rock très dynamique et plutôt barge, très joyeux et entraînant… Le chanteur a vraiment la tête de l’emploi et on ne peut qu’être de bonne humeur tellement il est communicatif! En gros, difficile de ne pas être séduit, il y a de fortes chances que, quand il sortira, l’album passera difficilement inaperçu…


Ensuite, retour à la Rotonde pour assister à un des shows les plus déjantés de la soirée: il s’agit du groupe disco, funky et très rock’n’roll ** Two Star Hotel. Les gars sont tout en rouge, avec lunettes “de piscine de soleil” du meilleur effet. Le show est très énergique et les musiciens ont l’air plus débile l’un que l’autre (c’est un compliment!), le guitariste de droite avec sa dégaine sexy et sa moumoute rose en guise de sangle donne un sacré cachet au groupe… Un pur moment de bonheur!

C’est ensuite à Piano Club, l’autre groupe d’Anthony Sinatra (vous savez, d’Hollywood Porn Stars…), de prendre la relève. Je dois dire que je n’attendais que du bon d’eux, tant j’adore les HPS, et j’ai été loin d’être déçu! Anthony annonce, “ce soir, pour nous, on ne va jouer que des tubes!”, et il a bien raison. On retrouve son songwriting rock’n’roll et sexy très comparable à celui d’HPS, on a envie de chanter tous les refrains par cœur même en ne connaissant pas les chansons (pour dire si c’est accrocheur!). D’ailleurs crié par un spectateur enthousiaste, ils peuvent faire un carton!


La soirée ne pouvait pas être parfaite, les très énervants Seasick succèdent, dans la Rotonde, aux géniaux Piano Club… Beaucoup de bruit pour rien, difficile de mieux les décrire. Le chanteur hideux “joue au dangereux” sans que ça ne donne rien, ça crie non stop et c’est carrément inaudible, il y a bien quelques bonnes chansons, mais l’ensemble est assez chiant… Et une outro de 10 minutes à jouer n’importe quoi tout en crachant du faux sang ne fait que confirmer ma mauvaise impression. A oublier.

Heureusement, il y a de quoi se remettre de bonne humeur avec My Little Cheap Dictaphone, groupe que je suis depuis quasiment leur débuts (ça doit être la 6 ou 7ème fois que je les vois!), qui reviennent après au moins un an et demi d’absence (Redboy et Anthony s’étant consacrés récemment à Hollywood Porn Stars, on les excuse facilement…). Quelques gros changements dans le groupes: de un, Redboy s’est mis à la guitare électrique, et de deux, une vraie violoncelliste est là pour remplacer ces enregistrements programmés dont Redboy se chargeait. Et puis, ils ont pris une direction encore plus folk qu’avant, voulant explorer de nouveaux horizons, l’intro du concert se fera au banjo! Ils ont plein de nouvelles chansons à présenter, toujours très émouvantes et aux ambiances très travaillées, l’album annoncé pour l’été peut sans problème être au moins aussi génial que son prédécesseur, “Music Drama”. Evidemment, quelques anciennes chansons, parfois un peu réarrangées, ‘I know I’m crazy”, “Lazy dreamer” ou le fantastique “Am I your friend” sont au rendez-vous. Redboy, parmi les pionniers du collectif, nous dit être étonné que Jaune Orange ait pu aussi bien marcher au point qu’on leur consacre une soirée, on ne peut qu’être content pour eux…


Avant de partir, je jette un coup d’œil au groupe suivant, Experimental Tropic Blues Band, et, merde, c’est le même chanteur que Seasick! Je n’ai même pas envie de tenter, je préfère m’en aller avec du My Little Cheap en tête…


Les autres photos du concert

Photo © 2005 Kevin Dochain

5 thoughts on “Soirée JAUNE ORANGE au festival BOUTIK ROCK

  • A propos de la description du chanteur de SEASICK (qualifié de hideux) : Je ne savais pas qu’il fallait être beau pour chanter – la star academy a donc fait bien des ravages même chez vous.

    De plus c’est vraiment dommage d’avoir raté the EXPERIMENTAL TROPIC BLUES BD – le groupe a déjà sorti 2 démos plus qu’interessantes. Demandez donc au célèbre Doc BOOGIE.

    Sur ce ………… bonne journée

  • A propos du chanteur, je me permets de rajouter 2 mots: il se “rendait” hideux par ses mimiques et déclarations prétentieuses, j’avoue que je me fous pas mal que les membres d’un groupe soient des “playboys” ou non… Mais franchement, il fallait y être, je n’ai vraiment pas apprécié, du coup j’ai voulu mettre le poids sur les mots, je n’ai peut-être pas choisi les meilleurs, je m’en excuse si ça t’a “choquée”

    Pour Experimental TBB, j’avoue que j’avais du mal à concevoir qu’un même gars m’ayant déçu auparavant puisse m’enthousiasmer après, je crois que j’ai eu tort, en tout cas leur chanson sur la compil Jaune-Orange vol.3 (achetée sur place) est vraiment pas mal…

  • heu je comprends pas bien ce commentaire.. Le chanteur etait hideux (je le trouvais aussi assez pas beau),soit, le mot est peut-etre fort mais je vois pas dans les commentaires de kevin un lien de cause à effet entre la laideur du chanteur et le fait qu’il n’ai pas aimé le groupe..
    Ceci dit ce que je retiens surtout de la soirée c’était que les groupes géniaux se sont succédés et que je suis devenu completement fan de piano club!!

  • Salut Kevin
    Merci pour l’article soirée jaune orange.
    Hélas je regrette de devoir t’annoncer que t’as rien pigé au rock&roll. Seasick nous ont concocté
    une prestation d’enfer, formidable.
    Et enfin, bouder les Tropic, le meilleur groupe de rock&roll belge de l’instant, c’est comme voter pour George W Bush.

  • ça c’est parler !

    Seasick et ETBB ça toaste les neurones et ça c’est rock’n’roll ! Qu’avez-vous pensé du type ivre torse poil qui enlaçait le chanteur
    pendant le concert de seasick ?

Laisser un commentaire

Music In Belgium