Interview de Nick Barrett de PENDRAGON pour Music in Belgium

0 Participations

Nick Barrett, c’est le guitariste et chanteur de Pendragon. Leur dernier album “Believe” est sorti à la fin du mois d’août dernier et a grimpé jusqu’à la seconde place de notre Dynatop3. Voilà qui méritait un entretien. Nous avons rencontré pour vous l’âme de Pendragon, à savoir son guitariste Nick Barrett. Il nous a tout dit sur le dernier album mais également nous a parlé du futur. Voici ce qu’il nous a confié…

Music in Belgium (MiB) – Ce nouvel album semble renouer avec ce que l’on peut appeler un concept album. Peux-tu nous en parler?
Nick Barrett (NB) – C’est un concept au sujet des théories de conspiration. J’ai lu quelques livres écrits par un type appelé David Icke. Il suggère que la race humaine est un troupeau de bétail réduit à l’esclavage par la plus Haute Autorité appelée l’Illuminati (beaucoup de ce qu’il dit se retrouve dans le livre Le Code Da Vinci). On pourrait étendre cela à des choses comme la guerre contre l’Irak et la grippe aviaire qui seraient manipulées par les gouvernements (commandé par l’Illuminati), pour commander chaque aspect du monde… C’est une théorie qui dépasse l’entendement mais à laquelle je commence à adhérer. C’est pourquoi l’album s’appelle “Believe”, parce qu’il concerne le fait de ne pas croire tout que vous voyez sur votre télé ou lisez dans les médias.

MiB – Qui a eu l’idée d’introduire ces vocalises dans l’album? Y a-t-il une raison liée au concept?
NB – Il y a quelque chose de très personnel dans le fait d’employer la voix humaine. Elle donne une âme unique à un morceau de musique. J’ai voulu employer ces sonorités vocales parce que j’ai pensé qu’elles sonnaient si bien et puis j’étais très excité par leur utilisation. J’ai voulu les employer davantage pour assaisonner la musique parce qu’elles ajoutent une terrible profondeur plutôt que des liens particuliers avec le concept.

MiB“No Place For The Innocent” est sans doute ta chanson la plus engagée. Parle-nous un peu de sa conception et des idées qui t’ont guidées, bref de tes impressions sur le sujet.
NB – Elle indique que ce monde n’est pas un endroit pour les innocents. La terre devient davantage endoctrinée par la puissance politique et nous ne nous en apercevons même pas. Presque comme à l’époque des Nazis, nous nous abreuvons de la même idéologie parce que nous pensons que c’est bon et juste. Par exemple, Adolf Hitler a enfermé des personnes dans des camps de concentration sans bonne raison. George Bush a fait la même chose dans la baie de Guantanamo et nous acceptons cela parce que “ce sont des terroristes”. Pourquoi? Parce qu’on nous a dit qu’ils étaient des terroristes. Nous perdons notre humanité, notre sens des valeurs et de l’équité. Tout devient de plus en plus catalogué et informatisé. Avez-vous essayé de porter plainte récemment contre votre compagnie de téléphone? Vous terminez si frustré parce que vous gaspillez tellement de temps et d’efforts. Ainsi ces énormes sociétés peuvent économiser de l’argent en employant des personnes pour négocier avec vous rapidement et efficacement, pour donner plus d’argent aux actionnaires et pour pousser les pauvres encore plus bas dans la pyramide financière. L’avarice est devenu maître mot et nous sommes verrouillés dans une société qui est numérotée, étiquetée et finalement totalement contrôlée. Les gens diront que je déconne, mais ils ont également dit cela au sujet de personnes qui disaient qu’Hitler envahirait l’Europe. Dans ce monde, il n’y a pas de place pour les innocents!

MiB – Peux-tu aussi nous parler de cette pièce maîtresse qu’est le morceau “The Wishing Well”? Peut-on dire qu’il s’agisse du meilleur morceau de Pendragon? Qu’en penses-tu?
NB – Et bien, je suis très flatté d’entendre cela! “Wishing Well” a pour sujet de ne pas perdre ce côté humain que nous avons. Il commence comme quelqu’un qui oriente un bateau énorme (l’humanité) à travers le temps et l’espace et qui trouve le bon chemin pour nous en tant que race. “So By Sowest” parle de conduire la race humaine sur des mers sûres, comme dans l’histoire du capitaine Bligh, naviguer sur une grande et vieille galère comme dans Moby Dick. La chanson dit que nous devons conduire l’humanité dans une bonne et sûre direction. “We Talked” est au sujet de ce que nous avons fait quand nous grandissions et que nous avions environ 16 ans, à propos des motocyclettes, du sexe, de jouer de la musique et d’être juste jeunes et humains. Ces dernières années, j’ai senti un fort retour en arrière de cette manière d’être. Je me suis pris à redécouvrir certains de mes amours passés comme surfer et conduire une moto, et même une manière complètement nouvelle d’écouter la musique. Mon fils a eu ces vidéos de motocross et certains groupes qui sont sur celles-ci m’ont vraiment soufflé, comme Jurassic 5 et The Lost Prophets. Il y avait cette énergie incroyable de la jeunesse et j’ai voulu cela dans Pendragon! Même au sein d’un groupe qui a maintenant 27 ans, je sens toujours la fraîcheur et je me sens renaître avec “Believe”. Je suis extrêmement chanceux de me sentir de cette manière, parce que tant de musiciens/groupes dont je sais qu’ils ont le même âge sont devenus tout à fait fatigués et ennuyeux… pas simplement avec la musique mais avec la vie! “Two Roads” est au sujet des différences entre les hommes et les femmes, le positif et le négatif, le soleil et la lune. Beaucoup de la puissance qui peut être obtenue par la race humaine dépend de l’équilibre entre un homme et une femme. Pourtant nous ne réalisons que très rarement cela, car l’un essaie souvent d’obtenir le pouvoir sur l’autre. Il est si difficile d’obtenir le juste équilibre, mais si vous le faites, c’est immensément fort.

MiB – Peut-on considérer le mélancolique “The Edge Of The World” comme une constatation des problèmes de société? Ou comme une sorte de message d’alerte avant une fin apocalyptique (j’exagère sans doute!)?
NB – He he… bon c’est une chanson pour les fans, au sujet des fans. J’ai écrit ceci parce que j’ai voulu une chanson qui parlait encore de l’humanité. Cela dit que, comme un groupe, nous avons besoin des fans, comme les gens autour de nous, presque comme des amis. Quand je passais par une mauvaise passe, il m’est arrivé de penser que je pourrais ne jamais rejouer sur scène et voir ces visages, et cela me faisait peur. J’ai réalisé combien le groupe avait de l’importance pour moi et pour le public.

MiB – Peux-tu nous dire où tu puises de telles mélodies et un tel feeling?
NB – C’est très gentil à toi de me dire cela! J’essaie comme une personne ouverte et avertie, de ressentir les choses qui peuvent parler à d’autres. Comme sur “Not Of This World”, qui était au sujet de mon divorce, un bon nombre de gens m’ont dit que cet album les avait vraiment aidés car ils étaient dans le même cas que moi. Je devine que s’il est quelque chose vers lequel nous nous dirigeons, trouver les personnes qui se sentent de la même manière, cela nous permet de ne pas nous sentir seuls. Pour les mélodies, je ne sais pas, elles me viennent juste comme cela! Souvent quand je m’assieds au clavier ou que je prends ma guitare, je ressens ce que la musique essaie de me dire. Ainsi, si c’est un air mélancolique, vous pouvez employer des paroles qui reflètent cela. Un sentiment profond, comme l’amitié, cela rend la musique plus puissante je pense.

MiB – A chaque fois que je réécoute l’album, les frissons me gagnent. C’est le signe d’un grand album, non?
NB – Merci! Je pense que si quelqu’un est gagné par des frissons quand il écoute de la musique, alors c’est que la musique s’est connectée à lui. C’est aussi un des moments où les gens partagent une même émotion. Vous ne pouvez la mettre en bouteille ou la voir, mais vous pouvez vraiment la ressentir. Pour moi, c’est un succès!

MiB – C’est peut-être à cause de tes influences. Peux-tu nous dire quelles sont-elles et ce que tu écoutes actuellement?
NB – J’ai écouté certains nouveaux groupes comme Jurassic 5, the Lost Prophets. J’aime cette nouvelle et jeune énergie, un peu comme le punk avec de tellement bons airs et des changements dans la construction qui ne sont pas très différents du rock progressif. J’aime le nouveau groupe de rock progressif polonais Riverside. Je les ai écouté ainsi que pas mal de Camel pour l’instant, “Snowgoose” et “Moonmadness”, deux albums incroyablement bons. Ce que j’écoute change tout le temps, j’ai également écouté Jack Johnson, “Octane” de Spock’s Beard, un peu de Motorhead et de Iron Maiden.

MiB – Devra-t-on encore attendre 4 longues années pour le prochain Pendragon?
NB – J’espère bien que non… Je travaille à un nouvel album en ce moment. Beaucoup de choses se sont produites dans ma vie ces dernières années et m’ont empêché de faire autant musique que je le voulais. Nous sommes tous différents et je crois que nous avons tous des journées différentes à vivre. Je pense que je suis à la fin maintenant d’une période particulièrement difficile. J’ai divorcé et suis presque tombé en faillite. Je suis tombé malade et dans une profonde dépression. Mais maintenant, j’ai démanagé et vis avec ma compagne. Je suis prêt à faire à nouveau beaucoup plus de musique. Je pense que vous devez mourir pour mieux renaître!

MiB – Dernière question. Je suppose que maintenant ce sont les concerts qui vont primer, mais ensuite…
NB – Nous serons en tournée en mai. Un nouvel album si tout va bien viendra dans les deux années à venir, et un DVD live, et encore plus de tournées!

Merci à Nick Barrett pour cet entretien et longue vie à Pendragon. Si vous ne connaissez pas encore l’album
Believe
, c’est le moment de vous y plonger.

Le Rédac’Chef

Les dates de la tournée:

  • 11-05-2006 – Riffs Bar, Hook, Swindon, Angleterre
  • 12-05-2006 – Spirit Of 66, Verviers, Belgique
  • 13-05-2006 – The Borderij, Zoetermeer, Hollande
  • 14-05-2006 – Zeche Carl, Essen, Allemagne
  • 15-05-2006 – Musiktheatre Rex Lorsch (près de Francfort), Allemagne
  • 16-05-2006 – Colos Saal, Aschafenburg, Allemagne
  • 17-05-2006 – Bergkeller, Reichenbach, Allemagne
  • 18-05-2006 – Kusnia, Bydogoszcz, Pologne
  • 20-05-2006 – Vilnius, Lithuanie, à confirmer
  • 21-05-2006 – Stodola, Varsovie, Prog Fest, Pologne
  • 22-05-2006 – Theatr Wyspianskiego, Katowice, Pologne, à confirmer (enregistrement d’un DVD)
  • 24-05-2006 – Slovaquie, Nitra, à confirmer
  • 25-05-2006 – Hongrie, à confirmer
  • 27-05-2006 – Florence, Italie, à confirmer
  • 28-05-2006 – France, à confirmer
  • 29-05-2006 – Suisse, à confirmer
  • 30-05-2006 – France, à confirmer
  • 31-05-2006 – France, à confirmer
  • 01-06-2006 – Espagne, à confirmer
  • 02-06-2006 – Espagne, à confirmer
  • 03-06-2006 – France, à confirmer
  • 16-06-2006 – The Mean Fiddler (LA2), Londres, Angleterre
  • 17-06-2006 – Classic Rock Soc, The Boardwalk, Sheffield, Angleterre

Une pensée sur “Interview de Nick Barrett de PENDRAGON pour Music in Belgium

  • mars 8, 2006 à 16:45
    Permalink

    Bonjour à toutes et tous, je suis inscrit sur ce site et forum et suis très heureux de partager ma grande admiration pour PENDRAGON, j’irai les voir en concert à Verviers, au spirit of 66 en belgique le 12 mai prochain et serai très heureux de pouvoir interviewer avec mon ami (Vincent rapez, journaliste rock)Nick Barrett de Pendragon.un grand moment, j’adore ce groupe fait partie de mes favoris avec Camel.Pour les fan de rock Progressif, il est indispensable de se pencher sur ce superbe groupe au feeling inégalable.Michel de Ransart, en belgique.bassiste de rock progressif du groupe belge VIBRIS

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :