HOPE, David – … and the sea

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

En cette fin d’année venteuse et pluvieuse, nous partons en remettre une couche sur les côtes d’Irlande. La chevelure battue par les vents froids océaniques, nous découvrons David Hope, un barde comme seule l’Irlande peut en produire. Une guitare, des chansons simples, les yeux perdus sur l’horizon des vertes prairies et la voix bien soignée au whisky local, on a un beau prototype de compositeur folk, tendre et sincère.

Le bonhomme a entrepris une carrière musicale depuis une petite vingtaine d’années, égrenant tranquillement ses albums à un rythme pas trop rapide. Le premier album ʺPersons unknownʺ sort en 2005, pour être suivi par ʺA pictureʺ (2007), les EPs ʺDaybreak someplaceʺ (2009) et ʺHell or high waterʺ (2011), puis ʺScarecrowʺ (2013), ʺTough loveʺ (2017) et ce nouveau ʺ… and the seaʺ (2022).

Cet album a été annoncé début 2022 par les singles ʺMoon and backʺ et ʺWhiskey morningsʺ et se présente comme le disque le plus achevé de David Hope à ce jour. Le chanteur a été aidé par une poignée d’invités indispensables. Le premier d’entre eux est le batteur Christian Best, qui vient taper un peu les peaux mais se charge surtout de la production. Le disque est enregistré aux studios Monique de Cork en Irlande entre juillet 2019 et février 2020. On sent que la crise du covid est passée par là puisque David Hope ne sort son album que deux ans plus tard.

Autres musiciens ayant béni cet album de leur présence, la Suissesse Steffi Hess vient jouer de la contrebasse et du chant, l’Irlandais Kealan Kenny est à la guitare électrique, son compatriote Darragh Keary est au piano et aux claviers. On trouve aussi Chris McCarthy qui vient jouer un peu de basse électrique, contribuant ainsi à faire de cet album un petit joyau de tranquillité acoustique et électrique se déployant sur une douzaine de morceaux sachant se diversifier entre douceur (ʺ… and the seaʺ, ʺNo one to listen to allʺ, ʺFind your way homeʺ) et rythme (ʺBurning questionʺ, ʺWhiskey morningsʺ). Dans ces phases un peu plus rythmées, la voix de David Hope prend des intonations à la Mark Knopfler, alors qu’on la trouve plus proche d’Eddie Vedder ou Tom Waits dans les instants plus calmes.

David Hope parvient parfaitement à reconstituer l’atmosphère d’une performance musicale en live, tout en lui donnant le caractère d’un album et en lui insufflant cette ambiance de fin de nuit légèrement fatiguée, où l’émotion suinte des esprits et habite la musique d’une âme forte. Les esprits simples pourraient être tentés de dire que le folk, c’est un peu toujours pareil. Mais quand l’âme habite profondément la musique, la différence se sent tout de suite. Et cet album de David Hope flotte au-dessus des couches supérieures de la sensibilité. Fort comme la mer…

Le groupe :

David Hope (chant et guitare acoustique)
Steffi Hess (contrebasse et chant)
Kealan Kenny (guitares)
Darragh Keary (piano, claviers et orgue)
Chris McCarthy (basse)
Christian Best (batterie et percussion)

L’album :

ʺWorlds stopped turningʺ (04:25)
ʺ…and the Seaʺ (03:43)
ʺLovers Leap (Coast of Clare)ʺ (03:51)
ʺBurning Questionʺ (03:45)
ʺWhiskey Morningsʺ (02:51)
ʺDeath and Taxesʺ (03:52)
ʺNo One to Listen at Allʺ (05:10)
ʺFind your Way Homeʺ (03:03)
ʺMoon and Backʺ (05:38)
ʺUndefeatedʺ (03:52)
ʺBad Yearʺ (04:43)

https://davidhope.bandcamp.com/album/and-the-sea
https://www.facebook.com/davidhopeofficial

Pays: IE
Tourbo Music
Sortie: 2022/09/16

Laisser un commentaire

Music In Belgium