LAURENNE / LOUHIMO – The reckoning

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Dans un bled du sud de la Finlande comme Tampere, que font les rockers quand ils se retrouvent coincés à la maison par une épidémie de coronavirus ? Certes, ils peuvent vider le frigo des bouteilles de vodka qui y traînent, se faire des orgies de séries télé sur Netflix ou partir à la chasse au renne. Mais il y en a de plus malins – de plus malines, en l’occurrence – qui cherchent à élargir leur carnet d’adresses en s’associant pour des projets imprévus ou qui ne pouvaient voir le jour en raison d’un calendrier professionnel chargé. C’est ainsi que la chanteuse de Smackbound, Netta Laurenne, contacte une autre chanteuse de Tampere, Noora Louhimo (qui officie habituellement dans Battle Blast), pour lui proposer de chanter avec elle un certain nombre de chansons qu’elle a composées. Et quand une chanteuse de métal rencontre une autre chanteuse de métal, qu’est-ce qu’elles se racontent ? Des histoires de chanteuses de métal, bien sûr. C’est ainsi qu’une amitié solide naît entre les deux donzelles qui mettent rapidement sur cire un petit paquet de chansons hard rock qui en veulent.

Mais que seraient les femmes sans les hommes ? Les deux chanteuses en sont bien conscientes et Netta Laurenne fait naturellement appel à son homme à elle, son mari Nino Laurenne, qui va jouer de la guitare, aider aux compositions et produire l’album. Sont également mis dans le coup le batteur Sampo Haapaniemi (1N, Egotrippi), le claviériste Vili Itäpelto, le bassiste Pasi Heikkilä ainsi qu’une pléthore d’intervenants invités pour venir placer un petit solo par-ci par-là : Mikko Kosonen, Teemu Mäntysaari (Imperanon, Wintersun), JC Halttunen, Mika Tyyskä (alias Mr. Fastfinger), Mike Barber, Samy Elbanna et Jukka Karinen (Kenziner, The Magnificent, Status Minor, Thunderstone).

Tout ce petit monde met au point un album qui est tout simplement formidable. Je ne sais pas ce que ces dames ont mangé, mais ça doit être au minimum de l’ours polaire enragé ou du tigre à dents de sabre. Parce que du point de vue énergie, je peux vous dire que ça barde sec. Les deux copines trouvent ici un irrésistible plaisir à chanter ensemble et quand le plaisir se met de la partie, tout devient facile et grandiose. Le duo a ainsi concocté une dizaine de chansons qui – à part deux ballades (et encore, la seconde ʺViper’s kissʺ reste bien couillue) – volatilise les tympans avec une grandeur chevaleresque et une puissance forgeronne. Ces muses métalliques nous attrapent par la peau du cou dès le premier titre ʺTime to kill the nightʺ et nous laissent tout pantelants au bord du chemin avec le dernier morceau, un homérique ʺDancers of truthʺ, totalement himalayen. Et entre les deux, il y a eu un sacré paquet de tueries. Là-dedans, la plage titulaire ʺThe reckoningʺ est une mise en bouche, ʺTongue of dirtʺ fait tout trembler mais la médaille d’or revient à ʺBitch fireʺ, un truc lâché à 300 à l’heure qui hache tout menu sur son passage, genre Accept ou Loudness en 1983, si vous voyez ce que je veux dire. On dirait qu’une division de Panzers a traversé la chambre à fond de train pour rejoindre le front de l’Est, ou qu’une escadrille de kamikazes s’est précipitée du haut des airs pour venir s’écraser sur votre chaîne hi-fi.

Bon, on ne va pas se perdre en commentaires inutiles : ce disque est une pépite obligatoire dans toute discothèque dédiée au métal à la fois mélodique et bien costaud. Ah, que ferait-on sans les femmes ?

Le groupe :

Netta Laurenne (chant, composition, production)
Noora Louhimo (chant)
Nino Laurenne (guitare, composition, production)
Sampo Haapaniemi (batterie)
Vili Itäpelto (claviers)
Pasi Heikkilä (basse)

L’album :

ʺTime to Kill the Nightʺ
ʺThe Reckoningʺ
ʺTongue of Dirtʺ
ʺStriking Like a Thunderʺ
ʺBitch Fireʺ
ʺHurricane Loveʺ
ʺTo the Wallʺ
ʺViper’s Kissʺ
ʺWalk Through Fireʺ
ʺDancers of Truthʺ

https://www.facebook.com/laurennelouhimo/

Pays: FI
Frontiers Music
Sortie: 2021/07/09

Laisser un commentaire

Music In Belgium