LUNAR SHADOW – Wish to leave

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

La petite ville de Siegen en Westphalie du nord est un modeste creuset pour le heavy metal puisqu’une vingtaine de groupes sont actifs dans le coin, la plupart restant bien sagement dans la série B. Il y en a un qui commence à se faire tout doucement remarquer avec son troisième album récemment édité, c’est Lunar Shadow. Ce groupe est intéressant car il pourrait être la représentation de ce qui est médian. Ni gros, ni petit, ni nul, ni génial, Lunar Shadow est aussi en fait au milieu d’un carrefour de routes où il hésite à choisir une direction précise.

Depuis le début de leur association en 2014, Sven Hamacher (basse), son frère Kay Hamacher (guitare), Max ʺSavageʺ Birnbaum (guitare), Jörn Zehner (batterie) et le chanteur Robert Röttig (qui remplace depuis 2018 le premier vocaliste Alex Vornam) naviguent entre différents styles et entreprennent une évolution intéressante au fil des albums. Le premier disque ʺFar from lightʺ (2017) associait des éléments de métal classique à des aspirations un peu plus atmosphériques, comme une rencontre entre Iron Maiden, Iced Earth et Opeth. L’habitude du groupe d’écrire de longues chansons complexes était déjà prise dès cette époque. Sur ʺThe smokeless firesʺ (2019), avec l’arrivée du nouveau chanteur, ils tentaient une percée vers quelque chose de plus épique et de plus énervé, signant sans doute leur meilleur album à ce jour.

Avec ʺWish to leaveʺ, le troisième opus sorti comme les précédents sur le label italien Cruz Del Sur, Lunar Shadow fait en quelque sorte un croisement de ses premières influences, avec un heavy metal que l’on pourra toujours considérer comme traditionnel, revêtu d’aspects progressifs et atmosphériques qui ont tendance à prendre le dessus, au profit d’une ambiance générale assez cool. Cet album est au final assez étonnant car hanté par des lignes de force qui ont tendance à se contredire entre elles. Les guitares sont incontestablement les éléments influents du style de Lunar Shadow. Max Birnbaum est le leader du jeu et trouve ici de meilleurs champs d’expression par rapport aux albums précédents, où le chant – point faible du groupe, il faut bien le dire – avait tendance à émerger de manière trop évidente. Ici, le chanteur est ramené à un rôle de soutien mélodique et ne concurrence plus négativement les instrumentistes. Là où on peut revenir sur cette idée de contradiction des forces, c’est avec la structure des compositions qui ménagent toujours la chèvre et le chou, entre une douceur qui cherche à se remuer et une violence qui reste modeste, ne sortant de des limites qu’en de rares occasions. Le morceau final ʺThe darkness between the starsʺ est un peu le résumé général de cet album, avec la lutte entre des passages rêveurs et de soudaines accélérations qui vient titiller le black metal sans jamais vraiment entrer complètement dedans. ʺWish to leaveʺ voit aussi la durée des composions diminuer drastiquement, ne proposant que deux titres dépassant les sept minutes, pour une longueur totale de 36 minutes, ce qui est aussi un atout qui permet d’éviter l’enlisement.

Lunar Shadow est un exemple intéressant de groupe cherchant sans cesse à progresser et à trouver une voie définitive. Cette volonté est palpable au cours des trois albums, ce qui fait qu’on est séduit par ce combo qui ne se prélasse pas dans la facilité mais reste concentré sur sa mission alors qu’il n’a pas encore tout à fait trouvé les bottes qui conviendront à son pied. Mais le potentiel s’affirme toujours un peu plus davantage, ce qui pourrait augurer un quatrième album complètement arrivé à maturité. Il faudrait sans doute pour cela trouver des solutions du côté du chant car c’est à mon avis de ce côté-là que Lunar Shadow peine à trouver une personnalité forte. Mais l’espoir fait vivre.

Le groupe :

Sven Hamacher (basse)
Kay Hamacher (guitare)
Max ʺSavageʺ Birnbaum (guitare)
Jörn Zehner (batterie)
Robert Röttig (chant)

L’album :

ʺSerpents Dieʺ (7:47)
ʺDelomelaniconʺ (4:14)
ʺI Will Lose Youʺ (4:56)
ʺTo Dusk and I Love Youʺ (4:38)
ʺAnd Silence Screamedʺ (4:35)
ʺThe Darkness Between the Starsʺ (9:55)

https://lunarshadow.bandcamp.com/album/wish-to-leave
https://www.facebook.com/lunarshadowband

Pays: DE
Cruz Del Mar Records
Sortie: 2021/03/19

Laisser un commentaire

Music In Belgium