MALEVOLENT – Malevolent (EP)

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Ah, les contes de fées ! Il était belge, elle était espagnole… il était le roi d’un pays déchiré et elle était une comtesse madrilène à la coiffure controversée. Ils se marièrent et n’eurent pas d’enfants… mais assez parlé de Baudouin et Fabiola. Revenons à notre chronique. Il était belge, elle était espagnole. Il était le roi de l’orchestration et elle était une talentueuse chanteuse madrilène. De leur union naquit Malevolent, la nouvelle sensation du Metal symphonique cinématique.

En 2022, le multi-instrumentiste/compositeur  Nikolaas Van Riet (ex-guitariste/chanteur du groupe Gothique/Death/Doom flamand Keltgar avec lequel il a publié un album en 2001) recrute la vocaliste Celica Soldream (NDR : Celia Noguera Hernampérez de son vrai nom) afin de concrétiser ses  envies de fusionner le métal gothique symphonique avec des éléments sonores inspirés par le cinéma. Après quelques mois de gestation, vient l’heure de l’enregistrement. Nikolaas se charge des guitares, de la basse, des orchestrations et des grunts et Celia du chant mélodique. Le mercenaire hollandais Koen Herfst (Arjen Lucassen, Vandenberg, ex-Dew-Scented) est recruté pour tenir les fûts et les baguettes, tandis que les guitares lead sont confiées à Jan Verschueren (un ex-guerrier de chez Keltgar, lui aussi). Comme au cinéma, nous avons droit à un petit caméo avec l’apparition furtive de la star qu’est Mark Jansen (Epica), invité pour les grunts sur le titre “Creations“.

Le résultat de la fusion des talents du duo et de leurs invités de marque est confié aux mains et aux oreilles expertes du producteur batave Joost Van Den Broek (NDR : l’ex-claviériste d’After Forever, connu pour son travail sur certaines des œuvres d’Epica, Ayreon, Blind Guardian, Powerwolf et bien d’autres encore).

S’il n’est pas le disque qui révolutionnera le genre, l’EP “Malevolent” tient aisément la comparaison avec les meilleures plaques estampillées de l’étiquette ‘Metal Symphonique à Chanteuse”. Le superbe timbre vocal de Celica Soldream n’a, en effet, pas grand-chose à envier à celui des Simones et des Cristinas qui, un peu avant elle, ont contribué à embellir la planète Metal Symphonique. Les compositions mélodiques et musclées de Nikolaas Van Riet, rehaussées d’envoutantes orchestrations symphoniques, raviront celles et ceux qui ont fait des intégrales d’Epica, de Lacuna Coil, de Delain, de Within Temptation ou de Sirenia l’essentiel du contenu de leur CDthèque/LPthèque/Digithèque (NDR : notons que l’EP éponyme de Malevolent est disponible dans les 3 formats).

Sinon, vous en avez vous, des nouvelles de Baudouin et Fabiola ?

L’album :

  1. “Creations” (5’06)
  2. “Gaze” (4’22)
  3. “Light” (4’40)
  4. “Creations” (5’28)
  5. “The Awakening” (5’15)

Le groupe :

  • Celica Soldream– Chant
  • Nikolaas Van Riet– Grunts, guitares, basse, orchestrations

Les invités :

  • Mark Jansen– Guest Grunts sur 4
  • Jan Verschueren– Guitares lead
  • Koen Herfst– Batterie

Facebook

Pays: BE/ES

Necktwister NT 029 – Distribution Sonic Rendezvous – Promo Hard Life Promotion

Sortie: 2023/12/21

Laisser un commentaire

Music In Belgium