HADŽIMANOV, Vasil BAND – Alive

0 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Lorsqu’il est né en 1973, Vasil Hadžimanov était de nationalité yougoslave. Il est désormais de nationalité serbe suite à la disparition du pays qui unissait autrefois la Serbie, la Bosnie, le Monténégro, la Macédoine, la Croatie et la Slovénie. D’autre part, ce musicien est fort bien né puisqu’il a pour parents deux artistes importants de la Yougoslavie d’autrefois, l’acteur-chanteur-poète Zafir Hadžimanov et la chanteuse pop des Sixties Lenka Veletanlić.

Vasil Hadžimanov baigne donc dans une atmosphère musicale dès sa plus tendre enfance et opte logiquement pour cette carrière, avec son groupe qui voit le jour en 1995 et qui fusionne les musiques traditionnelles des Balkans avec le jazz, le funk ou la world music plus occidentale. La production discographique du Vasil Hadžimanov Band commence en 2001 avec l’album “11 reasons for…”, qui rapporte au groupe une récompense dans la catégorie du meilleur premier album en 2002. Suivent “Kafanki” (2003, récompensé dans la catégorie du meilleur album instrumental), “3” (2007), “Zivota mi” (2009) et “Can you dig it” (2013).

Ces disques ont grandement contribué à asseoir la réputation du Vasil Hadžimanov Band dans son pays et à l’extérieur de ses frontières. Le groupe joue à l’Enter Music Festival à Belgrade en 2003 en compagnie du grand Joe Zawinul, puis avec le non moins grand Nigel Kennedy l’année suivante. Les jazzmen serbes sont au Japon et en France en 2005, pour des tournées fort prisées des spécialistes.

La scène est en effet un lieu d’expression idéal pour Vasil Hadžimanov et ses hommes dont l’équipe est à présent constituée de Miroslav Tovirac (basse), Peda Milutinović (batterie), Branco Trijić (guitare et percussions) et Bojan Ivković (percussions et voix), Vasil Hadžimanov tenant les claviers et le piano. Une démonstration des qualités scéniques du groupe est désormais disponible avec cet album “Alive”, qui sélectionne quelques morceaux joués lors d’une tournée en Serbie en octobre 2014. La troupe de Vasil Hadžimanov a embarqué avec elle un invité de marque en la personne du saxophoniste américain David Binney, titulaire d’une vingtaine d’albums solo à son actif.

L’album “Alive” est un des premiers à connaitre une distribution mondiale par le biais du label MoonJune Records. L’initiative est fort louable car elle permet de découvrir des musiciens chevronnés qui excellent dans le registre jazz fusion instrumental. Les huit compositions sont signées soit individuellement par Vasil Hadzimanov, Miroslav Tovirac, Branco Trijic, soit en commun par tout le groupe. On voyage dans de longs périples musicaux, toujours riches de solos experts au piano, à la basse ou au saxophone, dans des ambiances jazz et funky de très haut vol (“Nocturnal joy”, “Zulu”, “Uaiya”, “Otkriće snova”). Un petit côté Seventies (Mahavishnu Orchestra, Jeff Beck, Chick Corea) survole l’ensemble pour lui apporter une touche classique qui saura charmer les amateurs de jazz rock finement ciselé.

C’est donc une découverte intéressante que cet album “Alive”, qui nous ouvre des portes sur la scène jazz rock de l’ex-Yougoslavie, région qui nous avait déjà donné Dusan Jevtovic, autre musicien doué pensionnaire du label Moonjune.

Pays: RS
Moonjune Records
Sortie: 2016

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!