FERD – Music Without Borders

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Un projet musical aussi riche et original que “Music Without Borders” aurait sans doute mérité mieux que la chronique d’un Hard Rocker primaire. Le mémoire de fin d’année d’un étudiant en musicologie ou l’avis éclairé d’un expert en musiques du monde auraient sans doute été plus appropriés que la prose ignorante de votre serviteur.

Ferd n’est pas vraiment un groupe. Ce mot norvégien signifiant ‘processus’ est le nom qui a été donné à une expérience musicale multiculturelle menée par le Département des Musiques Populaires de l’Université d’Adger (UiA), Campus Kristiansand en Norvège. Si nous avons bien compris, le but de l’étude était de soumettre des chants traditionnels issus du folklore de la vallée du Setesdal (au sud de la Norvège) à des musiciens venus du monde entier et de les inviter à réagir en incluant des éléments issus leur propre paysage sonore et culturel. Pour mener à bien leur projet, le professeur Bjorn Ole Rasch et le professeur associé Ingolv Haaland ont demandé aux quatre musiciens les plus influents de la scène Folk du Setesdal (NDR : la chanteuse Kirsten Bråten Berg, les deux virtuoses du Harding Fiddle (NDR : un violon traditionnel norvégien à huit cordes) Hallvard Bjørgum et Gunnar Stubseid et le joueur de guimbarde Sigurd Brokke) d’enregistrer une base de douze titres issus du répertoire traditionnel norvégien. Ces titres (appelés source) on ensuite voyagé aux quatre coins du monde (dix-huit pays au total) afin d’être soumis à une cinquantaine de musiciens. Ces derniers, après avoir écouté le titre original, ont fourni une réponse (sonore) basée sur leur propre culture musicale. Toutes ces réponses, triée et réassemblées à la manière d’un puzzle ont servi à créer l’album “Music Without Borders”.

Bien sur, le processus est bien plus compliqué que nous avons essayé de vous décrire. Celles et ceux d’entre vous qui s’intéressent au projet peuvent en découvrir tous les détails en un clic de souris.

Le cadre très sérieux de ce projet universitaire ne doit pas nous faire oublier l’essentiel : “Music Without Borders” est un album superbe, original et enivrant. Principalement destiné, bien sur, aux amateurs de musiques folkloriques et ethniques, l’opus enchante par ses rencontres sonores étonnantes et ses combinaisons atypiques d’instruments et de voix. Tantôt le chant Khmer, les percussions arabes et l’orgue à bouche cambodgien se mêlent aux sonorités vibrantes de la guimbarde, tantôt les voix de gorge mongoles, les percussions indiennes (tabla), les cordes d’un qanun syrien et le mellotron répondent aux envoutantes lignes d’un violon traditionnel norvégien. Chaque titre est une découverte, chaque seconde un enchantement. Merveilleux et dépaysant, tout simplement.

L’album (56’00) :

  1. Nystev (3’01)
  2. Fanten (4’13)
  3. Havar Heddi (3’46)
  4. Neri Neset (2’12)
  5. Bansullar (7’29)
  6. Nordafjells / Liti Kjersti (7’18)
  7. Gamlestev (3’19)
  8. Sordolen (3’34)
  9. Guds Godhet (10’41)
  10. Skuldalsbruri (2’54)
  11. Den 4. Gorrlausen (2’52)
  12. Nils, Jens And Geidaug (4’41)

Les Musiciens :

Norvège

  • Kirsten Bråten Berg : vocal
  • Hallvard Bjørgum : Harding fiddle (violon norvégien à 8 cordes)
  • Gunnar Stubseid : Harding fiddle
  • Sigurd Brokke : Jews Harp (guimbarde)
  • Annbjørg Lien : Harding fiddle
  • Rolf Christensen : Harmonium, Keyboards
  • Ingolv Haaland : Grand Piano

Nepal

  • Achyut Ram Bhandari : Tabla (percussions)
  • Durga Khatiwada : Traditional Flutes
  • Prabhu Raj : Chant

Iran

  • Mahsa Vadat : Chant

Cambodge

  • Ouch Savy : Chant
  • Yun Theara : Tro (NDR : instrument à cordes cambodgien)

Thailande

  • Boonchung Dandung : Chant
  • Tontrakul Kaewyong : Pong Lang (Xylophone), Khean (Orgue à bouche)
  • Nithitorn Hiranhankla : Saw duang (Instrument à deux cordes)
  • Pongsapon Upani : Khean

Inde

  • Sraboni Chaudhuri : Chant
  • Anubrata Chatterjee : Tabla
  • Ravi Chary : Sitar
  • Nom : Instrument
  • Sandeep Mishra : Sarangi (vièle à archet indienne)

Arménie

  • Rasho Dlovani : Dodouk (flute arménienne à anche double)

Pays Sami (Finlande)

  • Sara Marielle Gaup Beska : Chant
  • Per Tor Turi : Chant
  • Roger Ludviksen : Electric Guitar

Suède

  • Jonas Simonson : Flute and traditional flutes
  • Fredrik Salander : Acoustic Bass

Palestine

  • John Robert Handal : Tar (instrument à cordes pincées), arabic percussions
  • Tareq Abboushi : Buzug (instrument à cordes)

Liban

  • Rony Barrak : Darbouka, Arabic and western percussion
  • Elie Khoury : Oud (Instrument à cordes pincées)

Syrie

  • Feras Charestan : Qanun (Instrument à cordes pincées)

Jordanie

  • Ahmad Al Khatib : Oud, Cumbus (instrument à cordes pincées)

Chine

  • Zhou Nan : Traditional Flute
  • Lin Fu : Pipa (instrument à cordes pincées)
  • Mei Ru Zhang : Erhu (instrument à cordes)
  • Lan Jing Ya : Guzheng (instrument à cordes pincées)

Tibet

  • Janko Shuma : Chant

Mongolie

  • Zhao Luomeng : Morin Khoor, Throat vocal
  • Zany Yezhuoma : Throat vocal

Irlande

  • Pat Broaders : Chant, mandoline, guitares

Indonesie

  • Ismet Ruchimat, Endang Ramdan, Budi Sofyan, Atang Suryawan, Rudi Mukhram &
    Asep Yana Karyana
    : Traditional Indonesian Gamelan Orchestra (percussions)
    Pays: NO
    Heilo [Pias]
    Sortie: 2018/01/12

Laisser un commentaire

Music In Belgium