SCHWERTMANN, Bart – Theater Of Grief (Concept-album)

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Projet solo et concept-album pour le chanteur/guitariste/bassiste/compositeur Bart SchwertMann, frontman et principal chanteur du légendaire KAYAK (groupe progressif néerlandais formé dans les années 70) qui profitant de la pandémie et des confinements, a choisi de réaliser un travail personnel à travers cet opus qui vogue entre progressif, heavy et rock-mélodique porté par un chant haut en couleurs…teaser à découvrir ci-dessous :

Un album concept qui bien évidemment comporte des bruitages et narrations radio mais surtout pour le démarrage, un heavy-rock mélodique effectivement transcendé par un chant puissant auquel l’artiste a habitué ses fans et ceux de son groupe :

Un travail vocal de qualité qui fait bel et bien partie des pierres d’achoppement du concept au même titre que, une orchestration à la fois progressive et heavy qui offre un rendu musical plutôt attrayant. Passons ensuite à la découverte d’un premier clip officiel avec encore un rock mélodique et accessible qui devrait toucher un large public où, les riffs de guitare côtoient des effluves de synthés gardant ainsi la coloration progressive au sein de cet album…sans oublier bien évidemment le chant du maître des lieux :

Jusqu’à présent l’artiste nous a offert un rock accessible et enjoué qui je pense, devrait faire mouche auprès de nombreuses personnes et, c’est tant mieux pour lui car cet effort en solo est peut-être quelque part une consécration pour toute une carrière fournie dans le monde du rock. Plus loin on garde le fil rouge du début avec un heavy-rock mélodique mettant en évidence la voix du concepteur avec manifestement un résultat qui, ravira tous les fans de heavy mélodique à l’image de l’extrait suivant :

Avec même ici des chœurs plutôt pop mais retenons surtout des montées vocales en puissance qui, nous rappellent les grands vocalistes des seventies et des eighties dans le petit monde du hard-rock et du heavy-métal comme ce passage aux orgues qui lui-aussi, nous ramène vers cette belle époque…nostalgie quand tu nous tient avec ce moment vintage ! Sinon je vous propose une autre vidéo officielle de l’opus avec toujours les archétypes du concept-album c’est-à-dire, narrations et bruitages avec en sus ici des sonorités arabisantes et orientales :

Un extrait qui nous rapproche aussi du métal-progressif et des pointures comme Dream Theater ou Sons of Apollo donc, un résultat efficace et percutant qui fait honneur au métal mais également aux grandes œuvres musicales tirant vers le côté symphonique ! Une franche réussite que voilà avec une composition qui, renforce mon opinion personnelle d’avoir dénicher un grand album conçu, par un grand musicien qui a déjà derrière lui une fameuse expérience. Alors aucune hésitation à avoir, plongez-vous corps et âme dans cet excellent concept qui, allie une très belle orchestration et un travail vocal largement au-dessus du lot !

L’équipe :
Bart ScwertMann (chant, écriture, composition, guitares…)
Peter ten Wolde, Hans Eijkenaar, Dirk Bruinenberg (batterie)
Ton Scherpenzeel, Ard Offers, Niels Lingbeek (claviers)
Robbert Hanenberg, Marcel Singo, Niels Lingbeek (guitares)
Kristoffer Gildenlöw (basse)

Le concept:
« Panic Mode »
« Antelope »
« So Tired »
« Burning Down »
« There’s A Place »
« Supernatural Forces »
« Rainbow »
« Can You Save Me? »
« No One Else Can »

Pays: NL
GlassVille Records/Dutch Music Works
Sortie: 2021/11/05

https://www.facebook.com/bart.schwertmann

Laisser un commentaire

Music In Belgium