SHOCKER – Fractured Visions Of The Mind

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Toutes les sorties Metal belges soumises à notre oreille inquisitrice au cours du second semestre 2023 étaient d’un très haut niveau. De Hunter à Poseydon, en  passant par Entering Polaris et Ironborn (NDR : ou encore Thorium et Catalyst, dont nous n’avons pas encore eu le temps de vous parler, mais qui feront l’objet de chroniques dès le début 2024), tout fleurait bon la qualité supérieure et la tradition métallique pure. Cependant, si nous devions sortir un album du lot et lui accorder la place la plus haute de notre piédestal métallique national en cette fin d’année 2023, ce serait sans conteste sur ce « Fractured Visions Of The Mind », publié par Shocker au début du mois d’octobre que se porterait notre choix.

Basé à Kuurne en Flandre Occidentale depuis 2018, Shocker est né de l’union de cinq musiciens chevronnés, ayant tous un passé au sein de la scène Metal courtraisienne. Au sein du groupe, on retrouve notamment Koen Vanassche, jadis vocaliste/bassiste de la formation Thrash Metal culte Gae Bolga et surtout le fabuleux vocaliste Sammy Peleman, qui fut le frontman du célèbre gang Thrash Metal After All entre 2010 et 2017.

Malgré le passé des deux gaillards, Shocker n’évolue pas au sein de la sphère Thrash Metal. La bio jointe au CD promotionnel évoque des backgrounds musicaux différents, sans vraiment les énumérer (NDR : si ce n’est une allusion à la vibration ‘Seventies’ apportée par le guitariste/claviériste Chris Dedeurwaerder). Elle ne cite pas non plus de noms de formations qui auraient pu influencer le groupe dans sa démarche créatrice. De la conjonction des ces backgrounds divers, en tout cas, résulte un style que l’on peut difficilement qualifier d’autre chose que de Heavy Metal. Un ‘Heavy Metal’ classique, certes, mais qu’il a choisi de faire rimer avec ‘mélodie’, comme l’ont fait avant lui des groupes tels que Queensrÿche, Savatage ou Lizzy Borden. À l’écoute de l’album, nous pensons souvent à Helstar et à Sanctuary. Il faut dire que le timbre particulier de Sammy Peleman rappelle autant James Rivera que Warrel Dane, les vocalistes des deux groupes précités. Jamais linéaires, les compositions proposent une succession de changements d’ambiances et d’atmosphères, rehaussées de riffs puissants, de soli acérés et d’accalmies sonores. Les vibrations seventies dont nous avions parlé plus haut, se limitent à quelques lignes de claviers vintage plutôt discrètes, mais qui apporte une touche d’originalité à l’ensemble.

Chaudement recommandé si vous appréciez le Heavy/Power Metal à l’américaine du milieu des Eighties, ou si vous ne voulez pas manquer une occasion de soutenir une formation Metal nationale de qualité.

L’album :

  1. “Shattered” (1’31)
  2. “Injecting The Parasite” (6’15)
  3. “Stranded On the Borderline” (5’33)
  4. “Where Shrinking Violets Grow” (5’33)
  5. “Sands Of Time” (6’05)
  6. “Time Does Not Heal” (4’00)
  7. “Survive The Night” (5’04)
  8. “Fractured Visions Of The Mind” (6’45)
  9. “And So It Has Begun” (5’47)

Le groupe

  • Sammy Peleman – Chant
  • Chris Dedeurwaerder – Guitare, claviers
  • David Vandewalle – Guitare
  • Koen Vanassche – Basse, chœurs
  • Louis Genovese – Batterie

Facebook

Pays: BE

Autoproduction – Promo Hard Life Promotion

Sortie: 2023/10/06

Laisser un commentaire

Music In Belgium