SPELLJAMMER, un seul but : jouer Heavy !

0 Participations

Niklas Olsson et Robert Sörling se connaissent depuis le lycée. Mais ce n’est qu’en 2007, alors qu’ils assistent à un concert de Fu Manchu, que les deux guitaristes suédois (basés à Sigtuna dans la banlieue de Stockholm) ont l’idée d’associer leurs talents au sein d’un projet commun. Leur credo de base est relativement simple : jouer aussi ‘heavy’ que les formations qui ont bercé leur jeunesse : Sleep, Kyuss et bien sur Black Sabbath. Les deux compères n’ont pas énormément de mal à recruter Cloffe Caspersson (basse) et Oscar Olseryd (batterie) afin de compléter leur line up. Il faut encore se trouver un patronyme. Ce sera Spelljammer ; un non inspiré par l’un des décors de campagne de la 2e édition du jeu de rôle ‘Dungeons & Dragons’ (les amateurs apprécieront).


Le quatuor ainsi formé s’attaque assez rapidement à la composition d’un premier EP : “Inches From The Sun”. La galette est finalisée dès 2009. Il faudra cependant attendre le 29 octobre 2010 avant que celle-ci soit enfin disponible à la vente. Découpé en quatre plages, l’EP propose vingt-cinq minutes de bonheur pour les oreilles de l’amateur de ‘fuzz’ pachydermique et de ‘groove’ psychédélique.

“Mountainside” ouvre le débat sur un riff massif, aussi gras que ces boulettes de viande à la crème que l’on s’enfile avec délectation après avoir dépensé une fortune en meubles suédois à monter soi-même. Le titre s’étire sur sept minutes d’un riff doom, lent et répétitif, transcendé par un superbe solo psychédélique. Le chant de Niklas Olsson est comparable à une version rugueuse de celui de Dave Wyndorf (Monster Magnet). “Witcher”, pour suivre, est une véritable leçon de groove. Un titre doom/stoner entrecoupé d’une jam basse/batterie monstrueuse et d’une partie lead gorgée de feeling. “Nine” se compose d’une intro spatiale, d’un chant hypnotique et de guitares psychédéliques pour nous faire planer. C’est avec “Rise Of The Sonic Surfer” que Spelljammer atteint des sommets de lourdeur. Les guitares et la basse sont accordés au plus bas, quant au tempo, il est d’une lenteur quasi insoutenable et donc jubilatoire pour tout fan de stoner/doom qui se respecte.

Spelljammer travaille actuellement à l’enregistrement d’un album complet. En attendant sa sortie, il vous est possible d’écouter le groupe sur sa page
Myspace
ou de télécharger quelques extraits d’“Inches From The Sun”, sur
Bandcamp
.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :