THE DØ – Une redécouverte de l’album

0 Participations


Ce mercredi 12 octobre se déroulait le concert du duo franco-finlandais formé à Paris en 2005, The Dø, dont on a beaucoup apprécié la diversité musicale, la douceur et l’originalité des arrangements de leur album, mais qu’en est-il de leur live ?

Olivia Merilathi et Dan Levy, accompagnés de leurs musiciens, fabriquent tout simplement un live surprenant. Le groupe réussit une prouesse rare et magique, il parvient à rester fidèle à l’album tout en apportant un nombre conséquent de modifications expérimentales sur scène, ce qui va immanquablement déplaire à certains car le spectacle est loin d’être une copie conforme de l’album.

Beaucoup plus énergiques et agressifs que sur le disque, entre un côté burlesque et un mystère certain ils prennent du plaisir et nous en donnent tout autant ! On découvre les merveilleux talents de saxophoniste de Dan Levy, l’allure psychédélique et envoûtante d’Olivia, sa jolie voix toujours presque couverte d’effets de saturation qui donnent un cachet encore plus rock’n’roll, son look avec son haut turquoise vaporeux et sa toque russe qui lui donnent une attitude spectrale lors des éclairages brumeux.


Leur spectacle, mis en scène avec beaucoup de joliesse, est un équilibre parfait entre la douceur d’origine des chansons et son côté électro/techno totalement mis en avant en live. Des rythmes tribaux et des montées en puissance pour “Slippery Slope”, “The calendar” plutôt fidèle à l’album, un final parfait avec “Dust it off” bien que la chanteuse ne pousse pas sa voix aussi haut que sur l’album. Il se termine par une transe techno qui a fait trembler avec frénésie toute l’AB.

Bref, une grande maturité, beaucoup de professionnalisme, une créativité à n’en plus finir. Le concert ne nous déçoit à aucun moment. Leur live sont une autre version de leur ouvrage à découvrir absolument.

Les autres photos de
The Do

Photos © 2011 Bernard Hulet

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :