BEAUTIFUL BADNESS, l’interview d’un jeune groupe rock émergeant de notre plat pays

0 Participations

Ce soir au Rock Classic Bar, je vais faire l’interview d’un groupe que j’ai découvert au hasard d’un concert organisé par Frédéric Bulté dans le cadre des Soirées Cerises. Il s’agit de Beautiful Badness, un groupe franco-belge formé dans notre capitale européenne par Gabriel Sesboué en 2011. Le groupe vient de sortir son premier E.P. sept titres, qui a été présenté en Release Party chez Madame Moustache à Bruxelles. L’interview se fait en compagnie de Gabriel qui est le leader du combo.

Music in Belgium : Alors, content de la Release Party pour la sortie de votre EP chez Madame Moustache ?

Gabriel : Oui, très content. Le public a répondu présent avec plus de cent personnes, ce qui fait vite plein dans un lieu comme celui-ci. Les fans nous avaient réservé une double surprise avec un dress code marinière et un flash-mob ultra énergique en fin de concert ! C’était une belle façon de lancer la sortie du CD.

MiB : Le CD se vend-il bien ?

Gabriel : Pour l’instant, c’est un bon début. Il est sorti il y a un mois et on en a écoulé entre 150 et 200 exemplaires. Et surtout, on continue d’en vendre lors des concerts. Pourvu que cela dure.

MiB : Quelles sensations procurent une première partie à l’orangerie du Botanique !

Gabriel : Excellent bien sûr. C’était vraiment une occasion parfaite pour nous, en plein pour la sortie l’EP qui plus est. La salle était remplie, le public hyper réceptif, les conditions évidemment au rendez-vous. C’est là qu’on se rend compte qu’on joue une musique qui est quand même faite pour sonner sur des grosses scènes. La musique a vraiment pris une autre dimension par rapport au concert de la semaine d’avant à Madame Moustache. On s’est vraiment éclaté sur cette date et on espère vraiment que ce n’est que la première d’une longue série.

MiB : Et en plus avec Stereo Grand ?

Gabriel : Ça c’était évidemment le plus ! C’est un groupe qu’on aime beaucoup et surtout ce sont des amis. C’était vraiment agréable de jouer là-bas et de se sentir accueilli et complice. Quand on entend parfois pour certains concerts comment se passe le contact entre première partie et tête d’affiche, on se dit que c’était vraiment un plaisir et un confort supplémentaires. Merci et bravo encore à eux !

MiB : Gabriel, je n’avais pas encore remarqué, j’ai vu cela chez Madame Moustache, quelles sensations as-tu en retirant tes chaussures ?

Gabriel : Hé hé… premièrement un certain amusement, car je constate que ça fait beaucoup parler les gens. Ensuite, un certain confort, c’est juste un moyen d’être à l’aise. D’être sur scène comme chez soi. Je suis toujours pieds nus chez moi.

MiB : Vous avez déjà un solide fan-club de base, à quand les tee-shirts marins BB ?

Gabriel : On a vu que cela a déjà commencé lors de Release Party chez Madame Moustache, sans qu’on n’organise rien. Pour l’instant, j’aime bien cette spontanéité. On a de la chance d’avoir cette base de fans qui nous suit et qui est aussi motivée par ce qu’on propose. Alors, autant leur laisser l’initiative. Mais un jour ou l’autre, on finira bien par faire des tee-shirts BB.

MiB : Alors, une tournée en préparation ? La tournée des festivals d’été est-elle à envisager ?

Gabriel : Quelques dates sont déjà confirmées. Le groupe est encore très jeune, donc il est encore un peu tôt pour être à l’affiche des plus gros festivals. Mais on peut déjà annoncer quelques chouettes rendez-vous en attendant d’autres confirmations. Nous serons par exemple le 4 mai à l’Uni-Vert festival de Couvin ou le 26 juin au Grand Hallet Festival à Hannut.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :