Nuits du Bota 2017 : un grand cru en perspective

0 Participations


Les frimas de l’hiver s’éloignant petit à petit, il est temps de se projeter sur les marches du Botanique entre deux concerts, face au chapiteau. Les Nuits du Bota auront lieu cette année du 11 au 24 mai et l’affiche promet d’être à la hauteur de l’événement. Nous aurons l’occasion de revenir en détails sur la programmation lors de nos traditionnels articles consacrés à la sélection de votre webzine préféré d’ici quelques semaines. Mais dans l’immédiat, concentrons-nous sur ce qui nous attend lors de cette quinzaine où la musique au sens large du terme sera reine.

Un lien moins anodin qu’il n’y paraît puisqu’il s’agira des toutes dernières Nuits incluant une délocalisation au Cirque Royal, conséquence de la rupture du contrat liant la ville de Bruxelles au Botanique par rapport à la salle située rue de l’Enseignement. Un baroud d’honneur qui verra notamment se succéder les créations qui ont fait la renommée de l’événement. Bachar Mar-Khalifé et “The Water Wheel” en hommage à Hamza El Din, les Tindersticks et le projet cinématographique “Minute Bodies” ainsi que Suarez et un quatuor à cordes seront ainsi à l’honneur cette année. Bien entendu, l’ensemble Musiques Nouvelles sera de la partie pour accompagner notamment Lubomyr Melnyk, Terry Riley et Mélanie De Biasio qui bénéficieront de leur savoir-faire.

Mais d’autres endroits seront également le théâtre de prestations inédites. La Jérôme, Hydrogen Sea et Clément Nourry viendront présenter des créations exclusives dans l’intimité du Grand Salon de Concert alors qu’An Pierlé investira l’église Notre-Dame de Laeken pour un spectacle sonore et visuel qui s’annonce majestueux.

Ceci dit, la majorité des concerts “classiques” se partageront entre le chapiteau (Daan, Sleaford Mods, Angel Olsen, Thee Oh Sees,…), l’Orangerie (Isaac Delusion, Noa Moon, Shannon Wright, Chassol,..) et la Rotonde (The Big Moon, FùGù Mango, Communions, Frànçois & The Atlas Mountains,…). Ásgeir, BRNS, Warhaus, Arno et Girls In Hawaii se produiront, quant à eux, au Cirque Royal. Un très bref aperçu d’une programmation qui se dévoile sous toutes ses formes par
ici
.

En résumé, cette année plus que jamais, chacun y trouvera son compte. Et dans le pire des cas, les fameuses marches seront toujours là pour accueillir les plus récalcitrants. Ceux-ci (et tous les autres) pourront par ailleurs admirer l’installation d’Emmanuel Bayon (aka Manu Tention) qui colmatera à sa façon les imperfections de la verrière centrale pour l’occasion.

Les tickets pour l’ensemble des événements sont déjà en vente. Autant dire que les Botacartes vont chauffer, surtout qu’à l’exception de la soirée electro Behind Hungry Music, aucune date n’est complète. Mais cela ne durera pas…

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :