Marc YSAYE a trouvé Avalon

34 Participations

Soirée musicale au Belvédère à Namur. Ce vendredi 6 mars, nous avons poussé une pointe jusque dans la capitale politique de la Région wallonne pour aller découvrir la salle du Belvédère, situé à la Citadelle de la cité mosane. L’autre grande découverte de la soirée, ce sera le premier album solo de Marc Ysaye, homme de radio mais aussi et surtout musicien dans l’âme.

Mais avant de retrouver le maître dans ses œuvres, nous prenons place devant la scène de la salle namuroise à l’ambiance intimiste pour accueillir Elia Rose que les plus attentifs de nos lecteurs n’auront pas manqué de remarquer en radio. Le groupe est ici sur scène en formation réduite avec Elia Rose au chant et clavier et le guitariste Lorenzo Di Maio. Le duo propose au public namurois un univers musical foncièrement pop, qui navigue en permanence entre les sons électroniques et acoustiques. Les mélodies sont finement ciselées et s’appuient sur des rythmes pop allant de l’urbain au “feel good”, avec aussi des côtés funky. Les textes sont bien ancrés dans l’air du temps. Le résultat est à la fois entraînant et aérien comme en témoignent les titres “Sky” et “Colours“. Le jeune duo ne tarde pas à s’attirer la faveur du public, apportant ici la preuve de la bonne santé de la jeune scène musicale belge. Gageons que nous n’avons pas fini d’entendre parler d’Elia Rose!

 

La tête d’affiche de la soirée est donc une personnalité bien connue en Belgique francophone puisqu’il s’agit de Marc Ysaye cofondateur et batteur du groupe Machiavel, qui, après des années à nous avoir fait partager son goût pour la musique rock sous toutes ses formes et sa connaissance encyclopédique de la question, s’est fait plaisir en enregistrant le premier album solo de sa carrière : “Back To Avalon“. Il s’agit d’un album pour lequel il a eu entièrement carte blanche. On y retrouve deux titres signés Ozark Henry ainsi que “Bitter Creek“, une reprise du titre écrit par Bernie Leadon et qui figure sur l’album “Desperado” des Eagles de 1973.

Pour marquer le coup, l’artiste a renoncé à officier derrière les fûts pour se concentrer sur son rôle de chanteur. Il a donc fait appel au batteur Marcus Weymaere ainsi qu’au bassiste Loris Tils. La guitare est assurée par son vieux complice Christophe Pons avec lequel il a d’ailleurs composé 6 titres de l’album.

Pour le coup, le public namurois aura le droit d’entendre deux fois le morceau “The Lonely Roads” pour cause de capture d’images qui serviront à la sortie du troisième clip extrait de l’album.

Au programme de la soirée, tous les morceaux de l’album et quelques surprises: “The Night Is Done“, “The Lonely Roads“, “What I Deserve“, “Scarborough Fair” (reprise du succès popularisé par Simon & Garfunkel), la reprise du “Find The Cost Of Freedom” de Crosby, Stills & Nash, “Sing For Everything“, “Back To Avalon“, l’extraordinaire instrumental “Song For A” qui clôture l’album, “Get It On“, “Bitter Creek“, un clin d’oeil à ses collègues de Machiavel avec la reprise du superbe “Over The Hill“, “Rollin Machine“, une seconde reprise inattendue de Machiavel avec “Lay Down“, la reprise de l’exceptionnel “Radar Love” de Golden Earring et enfin la répétition de “The Lonely Roads” pour la capture d’images supplémentaires pour le clip.

Les morceaux proposés sur scène sont interprétés avec des arrangements légèrement différents pour mieux cadrer avec le son live. Même s’il avait voulu par cet album sortir de sa zone de confort musicale, Marc Ysaye ne semble pas vraiment éprouver de difficultés à relever le défi. Il nous a même semblé que sa voix passait mieux sur les morceaux vocalement plus exigeants. De plus, grâce à l’efficacité des musiciens et choristes, le public namurois a pu découvrir dans des conditions optimales cette nouvelle facette du talent de l’arrière-petit-fils du grand Eugène Ysaye. L’amour de la musique et le talent semblent décidément inscrits dans le patrimoine génétique de cette famille!

Galerie: Elia Rose | Marc Ysaye
Accréditation : Michel Degueldre (Le Belvédère)
Article: Anne-Françoise Hustin et Hugues Timmermans
Photos © 2020 Hugues Timmermans

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :