Le grand retour du groupe Chandelier !

70 Participations

En effet la formation progressive germanique qui a sévit dans les années 80 et 90 (de 1986 à 1998) est de retour après un long break de près de 20 ans avec à la clé, plusieurs concerts à donner dont trois dates en Allemagne et une date chez nous au Spirit Of 66 de Verviers le 13 mars prochain ! Sachez encore que la formation allemande aura donné une prestation remarquée à la dernière édition du Night Of The Prog de Loreley édition 2019 (c’était en juillet dernier) sinon concernant les concerts de cette année, le groupe sera accompagné pour la circonstance du multi-instrumentiste/compositeur/chanteur allemand Thomas ‘t’ Thielen (ayant déjà fait l’objet d’un article-interview).

Côté discographie, on notera la parution de Fragments (1988, réédité en 2018), Pure (1990 et réédité en 2018), Facing Gravity (1992 et réédité en 2018 également) et enfin Timecode (1997 bientôt réédité aussi). Sachez encore que les trois premiers albums ont été réédités avec des bonus sur ce, passons à l’exercice de l’interview auquel Christoph a bien voulu se prêter :

Interview CHANDELIER :

MIB : Pourquoi ‘remasteriser’ votre discographie après un break de plus de 20 ans ?

• L’initiative venait de GAD Records, un label polonais spécialisé sur les rééditions, qui nous a contacté pour savoir si on était intéressé de publier les vieux albums. Alors on a pensé que du coup il fallait le faire pour de vrais, avec disques bonus, remasterisé par le grand Eroc, etc.

MIB : D’où viennent les bonus, photos et notes ? Où les avoir retrouvés ?

• On n’avait pas d’archive centrale, tout trainait dans des boites cachés dans les greniers ou chez les parents. Avec Udo, Herry et moi on a passé une bonne année à trier toutes le matériel, écouté des vielles casettes, scanné les photos, contacté des gens qui pouvait encore avoir des choses intéressantes.

MIB : Pourquoi reprendre la route des concerts après 20 ans d’arrêt ?

• Suite à la publication l’année dernière de ces albums réédités, nous avons été invités à jouer un concert de réunion exceptionnelle au fameux Festival Night of the Prog de Loreley. Et comme le concert mais aussi les préparations pour ce concert…les répètes etc étaient un grand plaisir, on s’est dit que ce serait plutôt stupide de ne pas continuer tant que cela reste un plaisir…

MIB : Allez-vous recommencer à écrite et composer ?

• Oui, c’est notre intention. On ne veut surtout pas passer les prochaines années à ne reproduire rien que du vieux matériel. D’ailleurs je pense qu’on va pouvoir présenter une première nouvelle chanson lors de notre concert du 13 mars à Verviers.

MIB : Doit-on attendre un nouvel album?

• C’est un peu tôt pour parler d’un nouvel album, mais si on arrive à écrire assez de matériel de qualité, pourquoi pas…

MIB : Avez-vous modifié votre style et si oui comment ? Ou plutôt avez-vous gardé le style des années 90 ?

• Quand Armin Riemer, notre nouveau claviériste, nous a rejoint pour préparer le concert au Night of the Prog, il avait toutes libertés de changer ou de garder les sons de claviers des vieux disques. Il en a gardé certains et changé d’autres qui sonnaient trop 90s. Pour le matériel à venir, on verra bien mais je doute qu’on aille s’aventurer dans des styles prog plus modernes comme du djent etc.

MIB : Au niveau matériel, qu’avez-vous changé ? Quel matériel utilisez-vous en fait sur scène ?

• Chandelier n’est pas un groupe très orienté sur le gear, notre matériel est un mélange de nos vieux instruments et des choses qu’on a dû acheter pour le Night of the Prog. Par exemple Herry joue toujours sur la même batterie qu’il avait dans les années 90s. Ma basse est aussi assez ancienne mais j’ai dû acheter un nouvel ampli pour les répètes et les concerts, tous simplement parce que j’en avais pas – je n’avais pas joué dans un groupe depuis 25 ans…

MIB : Comptez-vous faire beaucoup de dates ?

• Non on fait juste quatre concerts cette année. Et pour 2021 on prévoit plutôt de composer de la nouvelle musique que de jouer en concert.

MIB : Concernant le line-up, comptez-vous encore parmi vous tous les membres de 1998 ?

• Du line-up de 1998 il reste seulement Martin (le chanteur) et Udo (guitare), mais Herry (batterie) et moi-même (Christoph) faisions partie du line-up original qui avait enregistré les premiers albums entre 1988 et 1993. Le seul nouveau membre du groupe est Armin Riemer, qui nous a rejoint l’année dernière et qui normalement joue dans le groupe Elleven.

MIB : Sinon quels ont été vos influences au cours de l’histoire de votre groupe ?

• Clairement les grands groupes ‘prog’ des années 70s et 80s. Pour le line-up du dernier album (Timecode, 1997) je pense que des groupes comme Rush et Dream Theater avaient aussi une certaine influence sur nous et notre musique.

MIB : Comment définiriez-vous votre style ?

• Chandelier a toujours essayé de ne pas être trop restreint par les genres et les gouts, mais en générale on peut dire que c’est du good old-fashioned prog rock qui plaira à tout fan de Marillion, IQ ou Genesis. Les morceaux peuvent durer 15, 10 ou 2 minutes, ils peuvent proposer un peu de rock carré ou une atmosphère pop, mais le côté mélodique sera toujours plus accentué que le côté technique.
Merci pour avoir pris le temps de répondre à mes questions, on se verra au concert au 66. Je vais rédiger un article-interview pour vous bien sûr.

https://www.facebook.com/ChandelierProg/

Pour rappel le groupe Chandelier sera au Spirit of 66 de Verviers le 13 mars prochain en compagnie de Thomas ‘t’ Thielen

https://www.facebook.com/spiritof66/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :