ArticlesNews

Indie NJR #4 : Boite, J. Bernardt, OK Panda et Thot

0 Shares

Cela fait un moment mais la rubrique Indie NJR, condensé d’infos sur le rock made in Belgium, n’a pas disparu. Au contraire, elle revient en force avec des news d’horizons divers. Avec, par ordre alphabétique Boite, J. Bernardt, OK Panda et Thot.

On commence cette édition avec un tout nouveau projet dont au moins un membre ne nous est pas tout à fait inconnu. En effet, en plus de fréquenter assidûment les salles de concert, Simon de Callataÿ fait partie de l’organisation du SMG Music Fest, à peu de choses près le meilleur festival du monde. Il a désormais une nouvelle corde à son arc et même quatre cordes puisqu’il joue de la basse au sein de Boite. Parce qu’il a une jambe plus courte que l’autre ou parce qu’il dézingue des canettes de bière avec ses deux potes Nicolas (Meyers et Bruyr) qui complètent le trio ? On a notre petite idée…

Toujours est-il que Boite vient tout juste de sortir son premier fait d’arme sous la forme de “Prison”, un titre désormais disponible sur toutes les plateformes. Difficile de le catégoriser, d’autant qu’il nous prend par les sentiments avec cette intro faussement pop mais diablement addictive à la Annabel Lee avant de faire place à un riff post-punk entêtant et une voix nasillarde qui renvoie à du It It Anita lorsqu’elle s’emballe… ou qu’elle devient en manque (“Where’s the drug?”, hurlent-ils…). Boite donnera son premier concert à La Tchache à Chastres le 16 mars en première partie de Naevi. Même s’ils auraient pu pousser le délire jusqu’à se produire en… boîte.

Facebook / Instagram

La vie post-Balthazar s’organise depuis l’ultime concert du groupe au Pukkelpop l’été dernier. Maarten Devoldere cartonne de son côté avec le récent single de Warhaus (“Popcorn”) et Simon Casier aka Zimmerman a publié “Love Songs” le jour de la Saint-Valentin après avoir enregistré “Wild At Heart” de et avec son amoureuse Noémie Wolfs. Quant à Jinte Deprez, il vient d’annoncer la sortie prochaine de “Contigo”, le deuxième album de J. Bernardt via deux singles simultanés, le groovy “Taxi” et le mélancolique “Matter Of Time”.

Sept ans après “Running Days” réalisé en quasi-autarcie, le singer-songwriter réactive donc son alter-ego mais a cette fois privilégié une approche plus classique, s’entourant de potes musiciens chevronnés en studio. Mais ne vous méprenez pas, c’est lui qui a soigneusement composé et arrangé les dix titres qui le composent, ne laissant que la production à Tobie Speleman (The Haunted Youth, Meltheads…). Une démarche pertinente lorsque l’on sait que cette plaque s’inspire des différentes phases d’une rupture. Tiens, tiens, Maarten aurait-il fait des émules ? “Contigo” sortira le 17 mai chez [PIAS] suivi d’une release-party à l’Orangerie du Botanique quatre jours plus tard.

Website / Facebook / Instagram / YouTube

Le chaleureux accueil réservé à “Perspectives” en 2022 a donné confiance aux Bruxellois d’OK Panda qui sont de retour pour la suite de leurs aventures discographiques. Baptisé “Chasing Home”, leur deuxième EP fraîchement publié a tout d’une petite bombe électro-pop qui ne demande qu’à exploser. Plus aboutis, matures et cohérents, les cinq titres qui le composent devraient leur faire une petite place au soleil dans un milieu qu’ils commencent à connaître.

Du soleil, il n’en est toutefois pas question dans les thèmes abordés. Car derrière les mélodies catchy à la Two Door Cinema Club et les refrains instantanément mémorisables que James Mercer (The Shins, Broken Bells) aurait pu prendre à son compte se cachent des sujets sombres comme l’isolement et la santé mentale. Mieux qu’un long discours, la pochette illustre d’ailleurs parfaitement le paradoxe. Régalons-nous toutefois au son de l’imparable “Home” aux contours eighties et de cette association lumineuse avec Alex Lucas sur “Snowing In The Sun”. Qui sait ? Il sera peut-être de la partie ce dimanche 3 mars lors de la release à la Rotonde du Botanique. L’événement est déjà sold out mais d’autres dates devraient être annoncées prochainement.

Facebook / Instagram / YouTube

Qu’on se le dise, Thot est de retour avec un nouvel album ! Un petit événement puisqu’il s’agit de la première sortie dans ce format depuis le dévastateur “Fleuve” en 2017. Entre-temps, Grégoire Fray a notamment composé dans sa langue natale (le EP “Méandres”), enregistré une cover de Pink Floyd et célébré le dixième anniversaire d’“Obscured By The Wind”. Cet album est justement sorti en mars 2011 et c’est pile treize ans plus tard que sera dévoilé “Supercluster”, le premier extrait de “Delta” qui, lui, arrivera dans les bacs le 10 mai chez Pelagic Records (Mono, Psychonaut…) précédé de deux autres singles.

Les collaborations et les pays de l’est (où le groupe jouit d’une envieuse réputation) forment une trame que ce nouvel album amplifie. On y croise ainsi le Mystère des Voix Bulgares et la chanteuse tchèque Lenka Dusilova mais aussi Anaïs Elba (Sïan Able) aux côtés des musiciens gravitant autour du projet depuis de nombreuses années. Si “Fleuve” pouvait être associé à une étendue déchaînée, “Delta” tempère et canalise le courant (dans le sens Thot du terme, bien entendu…). Une sorte de préquel aux riches subtilités introspectives qui sera présenté en live à l’Orangerie du Botanique le 13 juin. On aura l’occasion d’y revenir…

Website / Facebook / Instagram / Bandcamp / YouTube

Laisser un commentaire

Music In Belgium