Les Nuits 2020 : The K. à l’abordage

0 Participations

Cette fois, ça y est, les Nuits du Botanique sont sur orbite et emprunteront même un virage noisy ce soir. À l’affiche de l’Orangerie, deux groupes au tempérament de feu : The K. et Crowd Of Chairs.

Pour la petite histoire, les premiers nommés sont les seuls rescapés d’une soirée ambitieuse qui devait initialement se dérouler le 7 mai. Baptisée Full Moon et organisée en collaboration avec MetaDrone, elle aurait dû se dérouler sur l’ensemble du site à l’exception du Grand Salon et aurait permis aux amateurs de guitares crasseuses et de décibels d’en prendre plein les tympans via un ticket unique.

Mais vous le savez, un petit virus passant par-là a tout chamboulé et les Nuits ont été déplacées en automne dans une formule allégée, à l’inverse des mesures sanitaires. Concerts assis et en bulles, température corporelle vérifiée à l’entrée, bar limité, on ne va clairement pas rigoler. Mais c’est le prix à payer pour que règne un semblant de normalité.

Après une date à Paris le 12 septembre devant un public masqué mais debout, les Liégeois de The K. ont expérimenté la formule assiste trois soirs de suite la semaine dernière. Ils se sont ainsi produits au Rockerill de Charleroi, au Centre Culturel de Huy en remplacement de ENDZ et au mini festival God Is Noise à Diest. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’en raffolent pas. “Surtout quand les spectateurs sont vissés dans leur siège” se lamente le leader Seb(astien) von Landau. Avant de poursuivre : “Un concert assis, ce n’est pas un concert de rock par définition. Surtout que nous, on a besoin d’une réponse physique que l’on ne reçoit pas dans ce cas précis”. On peut le comprendre, la dernière fois qu’on a vu le groupe en action sur une scène, c’était au Magasin 4 et les bousculades étaient légion tandis que la sueur valsait autant que les bières dans la fosse. Une chose impensable aujourd’hui.

Tout comme pour Annabel Lee, Glass Museum et tant d’autres, la pandémie est arrivée au plus mauvais moment. En effet, “Amputate Corporate Art”, le troisième album du trio complété par le batteur Sigfried Burroughs et le nouveau bassiste Gregory Danger, est sorti le 3 avril. Exit donc la release party prévue à la Zone et la tournée des festivals d’été dans la foulée. Six mois plus tard, ils ont à peine eu l’occasions de le défendre sur scène. Le set de ce soir tournera donc exclusivement autour de cette nouvelle plaque dont la plage d’intro, “The Future Is Bright”, ressemble à un tube en puissance. “Le mot d’ordre était de travailler sans concession, qu’il s’agisse d’une balade acoustique ou d’un morceau punk” précise Seb. Avec au final, une accessibilité relative, certes, mais sans doute la collection la plus variée de leur discographie.

Ceci dit, eux non plus n’ont pas chômé pendant le confinement. Ils ont continué à composer et se sont retrouvés fin de l’été avec pas moins de 21 nouvelles démos. Ce qu’il en adviendra reste à déterminer car leur priorité immédiate est de défendre “Amputate Corporate Art” avant d’envisager lui donner une suite. Mais ils ont également travaillé pour leurs projets parallèles. Si Gregory et Sigfried ont chacun enregistré un album solo, le second nommé a poursuivi sa collaboration avec Paard. alors que Seb a quant à lui bossé pour son autre groupe (Wyatt E.) et Cocaïne Piss. Sans parler de ses nouvelles attributions au sein de JauneOrange, mais on aura l’occasion d’en reparler.

La première partie sera assurée par les Gantois de Crowd Of Chairs qui, eux aussi, jouent sans complexe et le volume dans le rouge. Les deux groupes se connaissent depuis toujours, se respectent et s’entendent à merveille. Ils présenteront “Mod Kid With Dog”, leur deuxième album publié chez Sentimental Records en février dernier.

Il reste encore quelque tickets disponibles pour ce soir mais attention, la réservation est obligatoire. Il ne sera en effet pas possible d’acheter un ticket sur place le soir-même. À bon entendeur…

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :