Les Résidences du Bota : BRNS

0 Participations

Dans notre sélection des groupes en résidence au Botanique cet été, on ne pouvait pas passer à côté de BRNS. Autant habitués de l’endroit que des colonnes de Music in Belgium, les Bruxellois font presqu’office de vétérans parmi cette fournée estivale.

Des Bruxellois qui ont particulièrement morflé suite à la pandémie liée au Covid-19. Outre les trois dates en première partie de Millionaire (au Trix, au Cactus et au Depot), la tournée européenne en support de The Districts est également passée à la trappe. Sans surprise, la sortie d’un clip prévue pour illustrer ce printemps chargé a été reportée à une date ultérieure, tout comme celle de leur nouvel album.

Notre première rencontre avec Timothée Philippe et ses camarades remonte au 14 septembre 2011 à la Rotonde, en première partie de Cloud Control. Ils n’en étaient qu’à leur troisième ou quatrième concert mais déjà, leur style singulier alliant percussions, structures peu conventionnelles et arrangements audacieux étaient perceptibles au travers de compositions paradoxalement complexes et évidentes à la fois.

Ils allaient ensuite devenir un des groupes belges les plus actifs sur le circuit live, promotionnant leur excellent mini album “Wounded” aux quatre coins du pays et de l’Europe, gagnant au passage une sérieuse réputation. On se souvient notamment de la raclée assénée à Blood Red Shoes lors des Nuits 2012 ou sous le Marquee au Dour Festival l’année suivante. Suivront “Patine” en 2014 et “Sugar High” en 2017, deux albums exigeants complétés par un EP (“Holidays”) qui trouveront leur apothéose sur scène.

En 2018, ils s’associent au duo français Ropoporose pour ce qui aurait dû n’être qu’un one shot mais finira par les occuper une année entière sous le pseudo Namdose. Cette parenthèse enrichissante leur insufflera une énergie réjuvénatrice sur laquelle ils capitaliseront pour composer de nouveaux titres, dont plusieurs seront notamment interprétés au Green Fabric Festival de Quiévrain en septembre dernier.

La résidence du Bota sera donc l’occasion de les peaufiner dans des conditions optimales même si, lors du concert de clôture, l’absence de public dans la salle rappellera en permanence aux musiciens la situation actuelle inédite. Contrairement aux premières parties précitées lors desquelles ils comptaient ne jouer quasiment que des nouveaux morceaux en observant la réaction d’un public qui ne les connait pas nécessairement, le livestream de ce soir alternera anciens et nouveaux titres. Un peu comme si le groupe devait se produire à l’affiche d’un festival cet été.

Le concert sera diffusé à 20h tapantes sur les chaînes Facebook et YouTube du Botanique mais également sur la page Facebook de Music in Belgium. Rappelons que des tickets virtuels dont les revenus seront intégralement reversés aux artistes sont en vente par ici.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :