SMG Music Fest 2019 : tout d’un grand… sauf le prix !

76 Participations

Festival ne rime désormais plus strictement avec estival, vu le grand nombre d’événements organisés à la rentrée ces dernières années. Parmi ceux-ci, le SMG Music Fest nous tient particulièrement à cœur. Coup de projecteur sur la cinquième édition qui se tiendra le vendredi 6 septembre.

Organisé à Sart-Messire-Guillaume, petite bourgade au cœur du Brabant Wallon située à deux pas de Louvain-la-Neuve, il se positionne désormais comme une date majeure du calendrier indie. Une date pour laquelle on n’hésite pas à se déplacer parfois de très loin, certains de découvrir une programmation de qualité. Il faut dire que les organisateurs y connaissent un bout sur le milieu et mettent un point d’honneur à peaufiner l’affiche.

Se cantonnant d’abord à la scène locale au sens large du terme (It It Anita pour l’édition initiale, La Jungle, Mountain Bike…), elle s’est élargie au nord du pays via The Glücks en 2017. Avant de largement dépasser les frontières l’année dernière avec notamment les Londoniens d’Ulrika Spacek. Seule déception, l’annulation de Drahla quelques jours seulement avant le festival. Une preuve supplémentaire du flair des programmateurs lorsque l’on sait que l’on parle abondamment des natifs de Leeds depuis la sortie de leur premier album… voici trois mois seulement.

Cette année, la tête d’affiche a été confiée à un supergroupe indie. Namdose est en effet l’association explosive des trois gaillards de BRNS et du duo Ropoporose. Une expérience sonore et visuelle dont l’attraction réside dans l’irrésistible complicité des deux batteurs qui se font face. Mais pas que. L’alchimie dégagée par le projet va bien au-delà de la somme du talent de chaque formation. Déjà excellent, le mini-album éponyme publié en février dernier prend une dimension carrément magique sur scène, comme on a pu le remarquer à l’Atelier 210 et plus récemment au Dour Festival.

Déjà bien représentés lors de la précédente édition, les Pays-Bas enverront cette année Pip Blom, un de leurs plus sérieux espoirs en direct d’Amsterdam. Pip Blom, c’est le nom de la spitante chanteuse mais également celui du groupe dans lequel on retrouve notamment son frère Tender (on voudrait connaître le dealer de leurs parents…). Ils viennent d’enregistrer “Boat”, un premier album qui ne reçoit que des éloges de la part de la presse musicale. Les spécialistes de chez Rough Trade lui ont ainsi décerné le titre d’Album of the Month en juin. Courtney Barnett n’est pas loin, en moins propret toutefois…

Mais la grande attraction de cette année a trait à la venue de deux groupes qui traverseront l’Atlantique pour faire escale à Sart-Messire-Guillaume. Froth, tout d’abord, dont le dernier album (“Duress”) regorge de compositions shoegaze atmosphériques avec un sérieux penchant pour les mélodies. Together Pangea, ensuite, avec leur rock garage musclé qui sent bon les sixties et le soleil de leur Californie natale. Ceci dit, dans les deux cas, méfions-nous de l’eau qui dort…

Et comme tout bon festival qui se respecte se termine sur la piste, c’est au célèbre Brusseleir Dop Massacre que reviendra l’honneur de faire chauffer les platines cette année. Inutile de dire qu’il se sentira comme une saucisse au milieu de son pain à deux pas du fritkot de la kermesse. Car c’est aussi ça, le SMG Music Fest. Un événement pro à l’affiche internationale dans un environnement rural. Ou comment combiner le cachet pittoresque d’une fête de village avec celui d’un vrai festival rock. Pour un prix défiant toute concurrence (7 EUR en prévente, 9 EUR sur place), ce qui ne gâche rien…

Le SMG Music Fest se déroulera le vendredi 6 septembre à partir de 19h. Toutes les informations ainsi que le lien pour la prévente se trouvent par ici. Rendez-vous à Sart !

STOP PRESS! Nous avons 3 x 2 tickets à vous faire gagner. Participez à notre concours en cliquant ici. Bonne chance !

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :