Sorties en bref (13)

4 Participations

Sorties en bref est une nouvelle rubrique qui vous offre une présentation succincte d’albums relativement récents d’artistes émergents ou de labels peu connus.

1) SPANN, Jack – Jesus Of New Orleans

Artiste: Jack Spann Jack Spann a vécu deux années incroyables. Ce natif de Saint Louis vit à New York depuis 18 ans et s’est imposé comme l’un des claviéristes les plus demandés de la ville. Sa réputation l’a conduit à rencontrer Tony Visconti (producteur de David Bowie) qui l’a engagé pour jouer sur les démos de ce qui serait le dernier album de Bowie, “Blackstar”.

La relation de Spann avec Visconti ne s’arrête pas là. Elle a conduit à une présentation du producteur basé à Milwaukee, Gary Tanin, qui a travaillé avec Spann sur ses trois premiers albums solo acclamés par la critique, “Time, Time, Time, Time”, “Beautiful Man From Mars” et “Propaganda Man”.

Jack Spann s’est produit dans le plus grand festival de musique du monde, le Summerfest, en 2016 et 2017.

En 2020, le CD single de Jack, Jesus Of New Orleans, sortira en même temps qu’un clip vidéo.

Spann assure à nouveau le chant principal, le piano, les claviers, la guitare et la basse avec Cecil Robbington à la batterie et aux percussions. Parmi les musiciens invités, on trouve John Covelli, ami de longue date et originaire de Saint-Louis, au trombone.

 

Album: Jesus Of New Orleans
Style:
Label: Big Boo Records & Daystorm Music
Date de sortie: 15/08/2020
Site de l’artiste: https://www.jackspann.com
Facebook: www.facebook.com/jackspannband
Bandcamp:
Instagram:

 

2) THE FLEA-PIT The Life and Times of Doug Jaranski

Artiste:

The Flea-Pit

The Flea-Pit est une création du batteur/dessinateur Wily van Haren (1969) et du guitariste/chanteur Harald te Grotenhuis (1972)

The Flea-Pit raconte une histoire où la musique et les dessins se complètent.

C’est l’histoire de Doug Jaranski, un poète tourmenté qui est entouré d’alcool et de femmes louches. Sa vie se déroule en grande partie dans un bar appelé le Flea Pit. À côté du barman Pete, The Flea Pit abrite une étrange galerie de personnages et de créatures qui apparaissent sous différentes formes. Au fur et à mesure que l’histoire se déroule, les situations deviennent de plus en plus grotesques et irréelles. A chaque page, la frontière entre réalité et fantasme semble s’estomper, laissant Doug prisonnier d’un terrain vague sombre et froid où il est confronté à ses échecs, à l’amour perdu, aux yeux fixes de poètes célèbres morts depuis longtemps et à un ver géant de mescal…

Un mot des écrivains :
“La musique, les paroles et les dessins sont constamment en mouvement, se défiant et même se provoquant mutuellement. Le cœur de notre musique est certainement enraciné dans le métal, la musique que nous avons connue à l’adolescence. Mais tout comme l’histoire, notre musique devient de plus en plus le reflet de toutes nos influences, depuis l’âge de l’enfance jusqu’à notre vie d’adulte.

Cette liberté artistique totale, qui n’est limitée par aucun style ou genre, résulte en une œuvre d’art qui n’est sûrement pas facile à lire ou à écouter. Comme il a fallu du temps pour la reconstituer, elle est également exigeante pour le spectateur/auditeur. Nous vous lançons un défi !

Entrez donc dans le Flea-Pit, asseyez-vous au bar, commandez un Wormblaster-Special, rencontrez ses habitants étranges et parfois odieux et demandez-vous : Est-ce réel ou juste un rêve….

 

Album: The Life and Times of Doug Jaranski
Style: metal
Label: Painted Bass Records
Date de sortie: 11/01/2020
Site de l’artiste: http://jbmrecords.com/?page_id=212
Facebook:
Twitter:
Instagram:

 

3) MANDOKI SOULMATES – Living In The Gap & Hungarian Pictures

Artiste: Mandoki Soulmates
Dix ans après leur dernier album studio, Mandoki Soulmates revient avec un double album conceptuel intitulé “Living In The Gap & Hungarian Pictures”.

Un projet presque pharaonique réunissant une affiche incroyable:

  • LESLIE MANDOKI – vocals, drums, percussion & udu
  • BOBBY KIMBALL – vocals
  • CHRIS THOMPSON – vocals
  • IAN ANDERSON – vocals & flute
  • JACK BRUCE – vocals & bass
  • PETER MAFFAY – vocals
  • NICK VAN EEDE – vocals
  • DAVID CLAYTON-THOMAS – vocals
  • JULIA MANDOKI – vocals
  • AL DI MEOLA – guitars
  • MIKE STERN – guitars
  • RANDY BRECKER – trumpet & flügelhorn
  • ADA BRECKER – tenor & soprano saxophone
  • BILL EVANS – tenor & soprano saxophone
  • JOHN HELLIWELL – tenor, soprano, alto saxophone & clarinet
  • TILL BRÖNNER – trumpet
  • CORY HENRY – Hammond, piano & Rhodes
  • SIMON PHILLIPS – drums
  • TONY CAREY – vocals, Hammond & piano
  • JESSE SIEBENBERG – vocals
  • RICHARD BONA – bass & vocals
  • STEVE BAILEY – 6-string fretless bass

Double album événement avec sortie blu-ray en prime!

 

Album:

Living In The Gap
Hungarian Pictures
Style: rock aux accents divers (prog, jazz…)
Label: Sony Music
Date de sortie: 19/06/2020
Site de l’artiste: https://promo.mandoki-soulmates.com/mandoki-soulmates-promopage-eng/
Facebook: https://www.facebook.com/mandoki.soulmates
Bandcamp:
Instagram: https://www.instagram.com/themandokisoulmates/

4) CNJR I Can See the Church Burning Through the Binoculars

Artiste: CNJR

Fondé dans le nord-ouest pluvieux du Pacifique, CNJR est un projet d’artiste queer & nomade qui puise dans un large éventail d’influences musicales, d’expériences de vie, et qui vit sous la réalité politique en déclin du capitalisme mondial, du patriarcat, de la suprématie blanche et de l’impérialisme.

Fusionnant synthétiseurs rétro, thèmes de science-fiction cinématographique sombre, post-rock, musique électronique, IDM, synthwave, darkwave, downtempo, hip-hop instrumental, électronique indie, witch house, et diverses autres influences, CNJR couvre un vaste spectre musical qui est censé inspirer un voyage. Psychédélique, sombre, inquiétante, mais avec une touche d’espoir et la complexité de la survie, la musique de CNJR explore une gamme nuancée de palettes émotionnelles.

Le producteur de musique expérimentale CNJR revient avec un nouvel album intitulé  “I Can See the Church Burning Through the Binoculars” qui s’éloigne d’un style électronique plus profond, basé sur le synthétiseur, pour adopter une esthétique indie tout au long de l’album. On peut entendre une présence plus forte de guitares, de batterie acoustique et de voix, entremêlée de synthétiseurs rétro et d’éléments électroniques reconnus sur les précédentes sorties.

“I Can See the Church Burning Through the Binoculars” est un album sombre qui explore les thèmes de la répression, des troubles émotionnels et de l’identité.

“Cet album a été réalisé à un moment de ma vie où j’étais en train de réfléchir à mon enfance, aux relations dans ma vie, à mon expérience en tant que personne homosexuelle, à la fluidité des genres et à l’honnêteté des dynamiques présentes autour de moi. Beaucoup de peurs, de douleurs, de répression, d’aliénation et d’autocensure sont apparus pour moi, et on peut l’entendre dans la musique. Le résultat est une exploration assez sombre, j’espère qu’elle pourra être cathartique pour les auditeurs comme elle l’a été pour moi en travaillant sur les compositions”. – CNJR

Album: I Can See the Church Burning Through the Binoculars
Style: Experimental/Dark Indie
Label: Future Archive Recordings
Date de sortie: 09/10/2020
Site de l’artiste: http://cnjrmusic.com/
Facebook: https://www.facebook.com/CNJRmusic/
Twitter:
Instagram: https://www.facebook.com/CNJRmusic/

5) WHY NICHT ? EP sans titre

Artiste:

Why Nicht

Rencontrés à l’adolescence, Bagheera et Lord Tératoïde charpentent leur personnalité artistique à coup de voyages dans les Balkans, de boums sur les compil’ du top 50 et de concerts de noise minimale dans les bas-fonds bruxellois.

Ces aventures, aussi impétueuses qu’azimutées, les mènent à la révélation ultime : il faut créer un hybride de Brigitte Fontaine, Tom-Tom & Nana et Die Antwoord, lui apprendre la chorégraphie de Shakira et lui faire rouler sa bosse sur les asphaltes du monde entier.

Dès lors, déchaîner les campings et donner des interviews sur France Culture devient leur but ultime. Pourquoi pas ?

C’est la naissance de Why Nicht.

A l’image de ses créateurs, Why Nicht explose dans toutes les directions. Électro, hip-hop, trap, moombahton, pop et tribale, les deux corsaires ne s’interdisent rien et construisent leur univers bubble gum sous la plume acérée de Bagheera, tour à tour rappeuse au scat musclé et prophétesse à la voix de velours, et les électroniques divagatrices de Lord T.​

Lauréat du FAIR 2020, Why Nicht s’est produit fin 2019 aux Bars en Trans à Rennes et a participé aux auditions régionales des Inouïs du Printemps de Bourges en 2020.

Album:

sans titre (EP)

Style: Rock dégingandé
Label:
Date de sortie: 25/09/2020
Site de l’artiste: https://www.whynicht.net/
Facebook: https://www.facebook.com/whynichtmusic/
Twitter: https://twitter.com/WhyNicht
Instagram: https://www.instagram.com/why_nicht_music/

6) FRETT – The World as a Hologram

 

Artiste:

FRETT

FRETT est le nouveau projet solo de Maciej FRETT (Job Karma, 7JK), curateur et directeur du Wrocław Industrial Festival, de Wrocław Underwater et d’Energy of the Sound, mais aussi organisateur de concerts sous la marque Industrial Art, actif sur la scène musicale indépendante à Wrocław, Pologne depuis le milieu des années 90.

Sur “The World as a Hologram”, l’indus old school glisse vers l’IDM/techno, créant une palette brute de sons analogiques basés sur des rythmes de danse indus et tribaux, ponctués de voix sans âme avec des éléments de noise et d’ambient.

Album:

The World as a Hologram

Style: Dance, électronique
Label: Ant-Zen

Gusstaff Records

Date de sortie: 04/09/2020
Site de l’artiste: https://ant-zen.bandcamp.com/album/the-world-as-a-hologram
Facebook: https://www.facebook.com/FRETTband
Twitter:
Instagram:

À suivre…

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :