Sorties en bref (15)

4 Participations

Sorties en bref est une rubrique qui vous offre une présentation succincte d’albums d’artistes en tous genres qui explorent des univers hors des sentiers battus.
Un numéro spécial consacré à des artistes du label Polymath

1) RAGING SPEEDHORN – Hard To Kill

Artiste: Raging Speedhorn

Les métallurgistes britanniques reviennent avec un sixième album studio – sorti le 23 octobre 2020 !

Le titre de l’album en dit long: “Hard To Kill”. Raging Speedhorn revient sur le devant de la scène et ne compte pas faire tapisserie.

Enregistré avec Russ Russell (Napalm Death, At The Gates) aux Parlour Studios de Kettering, au Royaume-Uni, “Hard To Kill” voit Raging Speedhorn augmenter sa finesse d’écriture… en jouant avec aplomb un heavy metal alimenté de riffs bien envoyés.

“Cet album est un vrai Raging Speedhorn – avec des tas d’extras” dit le co-fondateur Frank Regan. “En ce moment, le groupe est en feu, la vibe est incroyable, et nous sommes si heureux d’être de retour pour jouer de la musique. Six albums et nous aimons toujours ce que nous faisons”.

L’album, qui fait suite au “Lost Ritual” de 2016, est le premier à présenter le nouveau chanteur Dan Cook, qui remplace le vocaliste de longue date John Loughlin. John s’est retiré après 21 ans pendant l’enregistrement de “Hard To Kill”, laissant la place à Dan. RSH accueille également le nouveau guitariste Dave Leese et l’ancien bassiste de Hundred Reasons, Andy Gilmour, qui rejoignent le batteur fondateur Gordon Morison et le guitariste Jim Palmer.

“Hard To Kill” contient aussi une fantastique interprétation du classique de T-Rex “Children Of The Revolution”.

En 20 ans, Raging Speedhorn s’est construit une réputation solide et de longue date comme l’un des groupes de métal les plus importants du Royaume-Uni. Depuis la sortie de leur premier album éponyme en 2000, le sextuor a connu une carrière basée sur des concerts et des albums époustouflants et bruyants. Une carrière qui a vu le sextet jouer dans des spectacles et des festivals du monde entier et partager des scènes avec des groupes comme Slipknot, Clutch, Enter Shikari et bien d’autres.

“Hard To Kill” est d’ores et déjà salué comme un excellent cru!

 

Album: Hard To Kill
Style: Metal
Label: Polymath
Date de sortie: 23/10/2020
Site de l’artiste: https://ragingspeedhorn.bandcamp.com/
Facebook: https://www.facebook.com/ragingspeedhorn/
Twitter:
Instagram:

 

2) ROME – The Lone Furrow

 

Artiste:

ROME

Après leur LP “Le Ceneri Di Heliodoro” qui avait été salué tant par la critique que par le public, ROME sort l’un de ses albums les plus impressionnants de sa prolifique carrière de 15 ans. “The Lone Furrow” est le point culminant logique des précédentes tentatives de ROME, une démolition brillante et patiente de l’ère moderne déspiritualisée, intemporelle dans sa critique de la cupidité de l’homme et de la profanation délibérée des belles choses.

ROME est de retour, avec cette grave voix caractéristique, dont le ton peut être comparé à un oracle de sagesse ou, parfois, un nez de bombardier Stuka plongeant dans le gravier sec.

“The Lone Furrow” est une critique mordante et lucide du monde moderne, filée avec la délicatesse d’une toile d’araignée ; un voyage à travers les paysages ravagés de l’histoire ; une quête spirituelle tissant une poésie unique de retrait du monde troublant dans des retraites lointaines. Et pourtant, en même temps, ce recueil de compositions remarquables est une généreuse invitation à une grande tradition européenne de la pensée littéraire de Hesse à Nietzsche, de Tacite à Orwell, d’Ovide à l’Edda, de Yeats à Baudelaire.

Reuter, un poète à l’âme de guerrier, a réussi à réunir un casting impressionnant de chanteurs invités. Le plus remarquable est l’apparition d’Adam Nergal Darski de BEHEMOTH sur le titre phare “The Angry Cup”, sur lequel Nergal ne se contente pas de chanter, mais ajoute une incantation polonaise d’une brutalité intrigante. D’autres invités sont Laure Le Prunenec de RÏCÏNN, Joseph D. Rowland du groupe américain PALLBEARER, J.J. de l’Autrichien HARAKIRI FOR THE SKY.

 

Album: The Lone Furrow
Style: Neo Folk
Label: Polymath
Date de sortie: 28/08/2020
Site de l’artiste:
Facebook: https://www.facebook.com/romeproject/about/?ref=page_internal
Twitter:
Instagram: https://www.instagram.com/romeneofolk/

3) PALE BLUE MOON – The Pleasure Of Finding Things Out

Artiste: Pale Blue Moon Pale Blue Moon s’est retrouvé en deuxième position des charts d’iTunes Ireland Rock avec son premier single “Supernatural” l’année dernière et le clip qui l’accompagne a déjà dépassé le demi-million de vues sur YouTube à ce jour. Le groupe a ensuite obtenu une couverture nationale dans leur pays d’origine, l’Irlande, tandis que Hot Press et The Irish Independent saluaient son succès.

Le groupe a travaillé avec le producteur américain Brian Sperber (Moby, Feeder, Madonna, Stain’d) et cette collaboration a donné un son énorme avec des chansons épiques pour leur premier album.

Chaque membre du groupe a déjà eu du succès avec d’autres groupes. Le chanteur Shane Kelly a approché chacun d’eux dans l’idée de former un nouveau partenariat, qui a rapidement donné naissance au groupe “Pale Blue Moon“.

Le groupe s’est produit en tournée avec Shane MacGowan and the Popes, et a aussi tourné à plusieurs reprises en Irlande, au Royaume-Uni, en Scandinavie et aux États-Unis.

Pendant la production de l’album, le chanteur Shane Kelly a subi deux attaques cérébrales. Du coup, il a fini de mixer l’album depuis son lit d’hôpital via Skype. Fort heureusement, il s’est complètement rétabli depuis lors.

Le groupe monte en puissance et est sur le point de sortir le deuxième single de l’album.

Pale Blue Moon est un mélange sombre et fascinant d’influences et d’images, qui apporte une touche intéressante au genre du Goth Rock.

 

Album:

The Pleasure Of Finding Things Out
Style: Rock
Label: Polymath
Date de sortie: 27/07/2020
Site de l’artiste: http://palebluemoon.ie/
Facebook: https://www.facebook.com/PaleBlueMoonMusic/
Bandcamp:
Instagram:

4) GEOFF TYSON – Drinks With Infinity

Artiste: Geoff Tyson

Geoff Tyson a commencé son parcours musical à l’âge de 3 ans, lorsqu’il a entamé une formation de piano classique. Il a joué jusqu’au début de son adolescence. Un jour, il entend Eddie Van Halen et c’est la révélation: la guitare est sa vocation.

A 13 ans, Geoff a commencé à étudier la guitare avec Joe Satriani, et il s’est perfectionné en jouant avec ses camarades de lycée Alex Skolnick, Charlie Hunter, Jude Gold et Joshua Redmond. Geoff est l’un des deux élèves que Satriani a dit “diplômé” de ses cours (l’autre étant Steve Vai). Lors d’un de ses derniers cours, Joe lui a donné une cassette de son album “Surfing With The Alien”, alors inédit, et Geoff sut que Joe n’enseignerait plus très longtemps.

Geoff commença à écrire et à enregistrer de la musique à 15 ans, et lors d’une session d’enregistrement, il rencontra Eric Valentine et Dan Arlie et continua à enregistrer pendant des années avec le groupe qui allait devenir T-Ride.

Geoff a enregistré et tourné avec T-Ride pendant plusieurs années, avec des clips musicaux diffusés sur MTV.

Après la dissolution de T-Ride, Geoff a continué à travailler comme entrepreneur et producteur dans un studio d’enregistrement. Il a écrit des chansons pour HBO, MTV, UFC, et a fait figurer ses chansons dans des publicités télévisées pour Blackberry, Macy’s et Lacoste.

Tyson a continué à se produire et à enregistrer avec Snake River Conspiracy (Reprise 1999) et a fait des tournées avec Filter, Monster Magnet, Queens Of The Stone Age et A Perfect Circle.

En 2007, Geoff s’est installé en Europe et a fait une tournée avec le Geoff Tyson Band. Il a sorti plusieurs albums, a tourné avec Nazareth et Fun Loving Criminals.

Geoff vit maintenant à Prague, en République Tchèque, où le Geoff Tyson Band a atteint le sommet des charts radio et a joué dans des festivals partout en Europe.

Il sort en 2020 un nouvel album instrumental sur lequel il laisse s’exprimer tout son talent guitaristique.

Album: Drinks With Infinity
Style: Hard rock, guitare instrumentale
Label: Polymath
Date de sortie: 31/07/2020
Site de l’artiste: https://www.geofftyson.com/
Facebook: https://www.facebook.com/TheGeoffTysonBand/
Twitter:
Instagram:

5) JOY SHANNON & THE BEAUTY MARKS The Cave

Artiste: Joy Shannon & The Beauty Marks

Avec un lyrisme obsédant et des mélodies émouvantes qui semblent venues tout droit d’une époque ancienne, Joy Shannon crée un folk sombre inspiré de la mythologie, mélange de la harpe celtique, de voix et de violoncelle.

“The Cave” est son 7e album studio. Il a été enregistré aux studios Lava à Copenhague avec le producteur Christopher Juul, plus connu pour son travail avec le groupe de folk nordique Heilung. L’artwork a été réalisé par l’illustrateur Adrian Baxter, connu pour son travail artistique complexe dans le genre du métal.

Ayant déjà sorti des albums avec son groupe de folk celtique “Joy Shannon and the Beauty Marks“, Shannon a choisi de créer cet album seule comme Joy Shannon, en accord avec le thème de l’expérience spirituelle solitaire qui a inspiré cet album conceptuel.

“The Cave” a été inspiré par une expérience spirituelle révélatrice dans une grotte de l’île de Crète, qui témoigne d’un usage rituel datant d’il y a 30 000 ans. “En entrant dans la grotte, le haut plafond s’est ouvert et le roucoulement des pigeons perchés haut dans les rochers a créé un écho symphonique de roucoulements rythmés, ressemblant à un battement de coeur”, écrit Shannon.

Avec sa roche rouge, ses parois et son odeur de fer, la grotte ressemblait à un être vivant, le ventre même de la terre.

Dans la lumière et les ombres dansantes, Shannon a ressenti comme la présence de lointains ancêtres marchant parmi nous avec leur sagesse intemporelle.

Après cette expérience, Joy a commencé à faire des recherches sur l’utilisation des grottes dans les anciens rituels irlandais et au-delà. Son voyage l’a amenée à créer un album à plusieurs niveaux qui explore les mythologies de les peuples anciens, ainsi que les histoires que nous nous racontons dans nos grottes personnelles.

Bien que l’album ait été écrit et enregistré fin 2019, ses thèmes de méditation dans la solitude et faire face à ses peurs seul dans l’obscurité d’une grotte, s’est senti concerné au milieu de l’isolement pendant la période de confinement liée à la pandémie mondiale.

Shannon espère que son album pourra apporter du réconfort en ces temps difficiles.

Album:

The Cave

Style: Neo Folk
Label: Polymath
Date de sortie: 28/11/2020
Site de l’artiste: http://www.joyshannonandthebeautymarks.com/
Facebook: https://www.facebook.com/JoyShannonandtheBeautyMarks/
Bandcamp: https://joyshannonandthebeautymarks.bandcamp.com/
Instagram: https://www.instagram.com/joyshannon/

 

6) WOLVER – Act 1: It Starts With A Bow

Artiste: Wolver Wolver est un trio suédois d’artistes singuliers : The Protagonist (chant et guitare), The Brawler (batterie) et The Charmer (guitare). Dans un monde parallèle au nôtre, où les prophéties et la magie règnent encore sur l’existence humaine, leur spectacle nomade éclaire le public avec un son qui rend hommage à plusieurs décennies de rock théâtral (allant de Queen à Panic ! at the Disco).

Tout a commencé avec la révélation d’un Corbeau qui a montré la voie au Protagoniste, en annonçant la présence de notre monde par ses pouvoirs de clairvoyance. Un homme énigmatique, particulièrement fasciné par l’alchimie du son, qui convoque la puissance de deux interprètes en divisant le signal de sa guitare en deux amplificateurs, l’un pour la basse, l’autre pour la guitare.

Avec son code vestimentaire digne d’un maître de cérémonie victorien, Wolver crée une synergie réglée comme du papier à musique entre des riffs énergiques et des harmonies vocales majestueuses. Imaginez un numéro de cabaret groovy fusionnant Queen, Muse et Queens of the Stone Age, avec des paroles à la Radiohead qui encouragent les spectateurs à devenir “moins hypnotisés [par le statu quo de la société] qu’ils ne l’ont jamais été”.

La première partie de la saga de Wolver s’ouvre sur leur rencontre avec la population de Jovenia et les difficultés qui s’ensuivent lorsqu’ils défient son souverain avide de pouvoir. Les épisodes de ce chapitre sont réunis dans “Act I : It Starts With a Bow”, un album qui va au-delà du conceptuel. Cet univers littéraire se manifeste à travers une narration sérielle dans les médias sociaux (à rassembler dans un livre), des vidéos d’animation élaborées et des performances live explosives.

L’album a été enregistré aux Leon Music Studios, où le son de numéros suédois comme Sparzanza et Mustasch a pris forme.

Le deuxième chapitre est déjà en préparation.

Album:

Act 1: It Starts With A Bow

Style: Hard Rock
Label: Polymath
Date de sortie: 03/10/2020
Site de l’artiste: https://www.wolver-band.com/
Facebook: https://www.facebook.com/WolverSweden/
Bandcamp:
Instagram: https://www.instagram.com/wolver.official/

À suivre…

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :