BACK OF SEADOGS – back to the party

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Après l’article concernant le concert donné à La Petite Centrale de Tihange, j’en viens à chroniquer cet album que ma remis Mario le chanteur du groupe justement avant cette magnifique prestation une galette où, l’on retrouve évidemment des compositions jouées en Live ce 20 octobre dernier. Un opus qui d’une part reprend des compositions produites lors de la sortie de deux précédents EP et qui d’autre part, a été produit en 2010 la formation liégeoise ayant manifestement privilégié par la suite le travail scénique et d’ailleurs cela me semble un choix judicieux puisque, Back Of Seadogs est clairement un groupe de scène !

Retour vers le futur musical donc avec cette revue d’un album effectivement paru il y a déjà 13 ans mais bon comme on dit, il n’est jamais trop tard pour se remettre à jour d’autant plus que, la formation liégeoise nous propose un répertoire bien rock qui devrait plaire à un certaine partie de notre auditoire. Effectivement orienté vers le rock’n’roll voire un hard-rock classique, la musique proposée ici est parfaitement en phase avec un rock brut de décoffrage et donc comme me l’avait expliqué Mario lorsque l’on s’est vu à Tihange, on ne se pose pas de question et l’on applique la manière Ramones c’est-à-dire One…two…three et on y va ! Plus loin l’on découvre ce que j’appelle un hard-rock’n’roll à la Great White, avec ces riffs caractéristiques, un tempo entraînant et ces chœurs pour un ensemble qui, pousse les gens à bouger et à dandiner du chef pour un morceau qui s’appelle en toute logique Rock’n’Roll ! Une composition semble-t-il plus posée pour suivre où d’une part l’on perçoit une belle ligne de basse et d’autre part, l’esprit punk-rock à travers le chant et la rythmique de la chanson, un rendu en phase avec ce qui se faisait dans les eighties en Angleterre. Outre l’excellent travail à la basse et bien sûr aux guitares, notons ici comme en concert le rendu appuyé et tonique à la batterie, ce dernier jouant un rôle essentiel dans le tempo des compositions. Quant au chant, le timbre de voix (Mario ayant à l’époque 13 ans de moins) s’adaptait parfaitement à l’esprit des morceaux et donc du rock joué.

J’ai parlé plus haut des eighties et justement plus loin au sein de l’album l’on découvre un morceau où, funk et reggae voire l’ombre de The Police nous rappellent encore d’autres chouettes souvenirs de ces années-là ! Bien évidemment le rock’n’roll domine les débats avec pour suivre, une composition touchant de près l’univers des Pierres qui roulent (tout le monde aura compris je pense de qui je parle) avec encore une fois, un rock carré et direct qui percute instantanément l’esprit du rockeur.

Telle une chouette cure de jouvence ce retour vers le futur rock’n’roll nous ramène vers une voire plusieurs décennies où, les bases du rock et des divers courants adjacents ont émergé avec ici, un recueil qui nous rappelle où se trouve l’essentiel…l’essence même je dirais du rock !

Line-up:
Mario Conoscenti (chant)
Sergio Piacenza (guitare et chœurs)
Olivier Debie (guitare)
Alessandra Di Domenico (basse et chœurs)
Roberto Martagon (batterie, percussions et chœurs)

Pays: BE
Autoproduction/DB Studio
Sortie: 2010

Back Of Seadogs
https://www.facebook.com/profile.php?id=100063767070821

Laisser un commentaire

Music In Belgium