DAVEN-KELLER, Pierre – Kino Music

11 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Bien avant Kino Music, Pierre Bondu était aux manettes derrière les albums de Philippe Katerine, Miossec ou Dominique A. Il compose aussi des musiques de films pour les frères Larrieux (Peindre ou faire l’amour), Catherine Corsini et Thierry Jousse (“Je suis un No Man’s Land”). Coté album solo, il enregistre en 2004 son premier et brillant album  Quelqu’un quelque part puis une trilogie sous le nom de Daven Keller de 2008 à 2015.

Kino Music poursuit dans cette veine qui évoque musique de films et arrangement somptueux très seventies, quasi instrumentale avec des voix féminines, un exercice d’easy listening de haute volée, tant l’album semble empreint des figures de style de Burt Bacharach, qui s’invite en début d’album avec Champ Magnétique, Corniche Kennedy et Daïquiri. La bossa nova s’invite aussi sur le bien nommé Intermezzo Retro qui rappelera des scènes du remake de OSS 117 avec Jean Dujardin.

Après le Brésil, l’album entame un virage ouest américain avec la basse funky jazz très en avant et les choeurs féminins très morriconiens de Dakota Jim et le sifflement caractéristique des films de Sergio Leone sur Sirocco. Arielle Dombasle apporte son chant langoureux sur Salvaje Corazon. En fin de parcours, Easy Tempo fait la synthèse de l’album qui s’achève sur le délicieux Cuore Salvaggio.

Kino Music est court (41 minutes), collant parfaitement sur un coté de cassette audio 90 minutes. Une BO imaginaire qui comme le bon vin s’apprécie de préférence en CD et qui risque de perdre beaucoup de sa robe et de sa saveur sur les plateformes de streaming.

Pays: FR
Kwaidan Records
Sortie: 2019/09/27

https://www.facebook.com/davenkeller/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!