CD/DVDChroniques

MADAME ROBERT – C’est Pas Blanche-Neige Ni Cendrillon

Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Tu n’as pas vraiment vécu si, au cours de tes errances éthyliques, tu n’as pas croisé ta Madame Robert ; cette créature amicale, toute en rondeurs et en sourires aguicheurs, toujours accueillante derrière son bar, mais prête à en découdre à la première parole déplacée. Madame Robert est la confidente des pochetrons et le soutien moral des estropiés du bonheur.  Il était temps que quelqu’un rende hommage à cette héroïne du quotidien, voilà qui est chose faite.

Madame Robert est un quintette parisien, formé en 2016, qui fusionne avec maestria le Rock’n’roll, le Rhythm & Blues, la soul, la chanson française et la bonne humeur. Si, comme l’affirme le titre de son second album, Madame Robert, “C’est pas Blanche-Neige, ni Cendrillon“, Madame Robert, ce n’est quand même pas n’importe qui, puisqu’au sein de la formation on retrouve Reuno, le charismatique leader du gang Metal Alternatif Lofofora (et, plus accessoirement le vocaliste du groupe Stoner Mudweiser) au chant, Stef Zen (ex-membre du groupe Punk Rock culte Parabellum et actuel Harvest Blues Band) à la basse , Julien Mutis (Harvest Blues Band, lui aussi) à la guitare, Léa Worms (qui accompagne généralement les chanteuses Gaëlle Buswel et Nina Attal) aux claviers et Fabien Rault (de l’excellent groupe Little Odetta) à la batterie.

Sorti le 12 avril dernier sur le label Rock indépendant AT(h)OME, “C’est Pas Blanche-Neige Ni Cendrillon” offre trente-huit minutes d’un Rock délicieusement rétro, sur lequel Reuno abandonne (temporairement) ses revendications contestataires et ses colères justifiées au profit de textes plus légers, souvent plus proche du “Mirza” de Nino Ferrer que de l'”Antisocial” de Trust (“Chez Madame Robert”, “Les Dancefloors“, “Toutarien“, etc. ), mais aussi sarcastiques (“Parisien“, “Irresponsable“) et même tendres par moment, comme sur “Presley“, par exemple, où  sa voix se fait aussi chaude et mélancolique que de celle du Serge Gainsbourg des sixties.

Côté musique, tout chez Madame Robert fleure bon le Rock Vintage, le swing et le blues ; les rythmiques entrainantes, les guitares rutilantes et les solos fougueux, et surtout les superbes lignes de claviers rétro de Léa Worms qui apportent à l’ensemble des compositions leur touche authentique.

Un album d’une qualité rare, générateur de plaisirs aussi intenses qu’inattendus de la part d’un groupe français. À découvrir d’urgence.

L’album :

  1. Chez Madame Robert” (3’34)
  2. Parisien” (3’47)
  3. “A Ciel Ouvert” (3’27)
  4. “La Fille Du Dr. Jekyll” (3’31)
  5. “Presley” (4’30)
  6. “Toutarien” (3’13)
  7. “L’effet Pervers” (3’22)
  8. “Irresponsable” (4’09)
  9. “Les Dancefloors” (3’43)
  10. “Le Dimanche” (4’44)

Le groupe

  • Reuno Wangermez – Chant
  • Julien Mutis – Guitare
  • Steph Zena – Basse
  • Léa Worms – Claviers
  • Fabien Rault – Batterie

Facebook

Site Officiel

Pays: FR

AT(h)OME – ATHOME154

Sortie: 2024/04/12

Laisser un commentaire

Music In Belgium