MOKROÏE – Machines & soul

47 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

En 2017, le duo électro/trip hop Mokroïe sortait son troisième EP ʺGlogal – system – Errorʺ et le revoici fin 2019 avec un album long format intitulé ʺMachines & soulʺ. Quelques nouveautés sont apparues entre ces deux disques puisque le duo en question n’est plus un duo après le départ de Carol Aplogan, qui accompagnait jusqu’à présent Francesco Virgilio, tête pensante du projet. Francesco Virgilio continue donc ses activités avec l’appui de Margeaux Lampley, une chanteuse évoluant habituellement dans le jazz et le gospel. Cette demoiselle a déjà un petit CV, avec trois albums solos, arrangés par Olivier Hutman, puis Rémi Toulon. On l’a également vue aux côtés de Marc Collin (Nouvelle Vague), les Marathonians, Funkorama ou Sodex. En marge de sa carrière solo, elle participe également au groupe The 100 Voices Of Gospel, qui apporte pas mal de beurre dans les épinards puisque les tournées de ce groupe en Europe se font toujours avec beaucoup de succès. Margeaux Lampley intervient ici sur le dernier morceau, un remix minimaliste de ʺPut your hands in the dirtʺ, déjà chanté par Allonymous plus tôt dans l’album.

Autre collaborateur habituel de Francesco Virgilio, le chanteur Allonymous reprend le collier sur ce nouvel album, afin de donner un côté grave et sombre à une musique désormais beaucoup plus électro que sur les albums précédents, qui lorgnaient encore généreusement vers le trip hop. Ce nouvel album ʺMachines & soulʺ porte en quelque sorte bien son om puisqu’il fait appel à une large utilisation des machines, des sons synthétiques, bruitages électroniques, séquenceurs et arpégiateurs. Virgilio abandonne quelque peu la complexité des œuvres précédentes pour se consacrer davantage sur le feeling et la richesse des structures mélodiques aboutissant à des atmosphères prenantes. Les voix ont à nouveau leur importance en venant accentuer les émotions déjà suscitées par la musique. On est dans des sujets d’inspiration liés à l’introspection personnelle, le questionnement intérieur.

Soniquement parlant, Mokroïe nous fait voyager ici dans des atmosphères assez Eighties, entre Depeche Mode et Bowie (ʺGlistening like obsidianʺ) ou Visage (ʺWith these thoughtsʺ). Francesco Virgilio se livre aussi à quelques instrumentaux (ʺDisorientedʺ, ʺMineral landscapesʺ), convoquant l’ombre de Jean-Michel Jarre ou des génériques des films de John Carpenter. On remarque l’amplitude de la production qui envoie tous ces morceaux vers des hauteurs généreusement pourvues en écho et en réverbération. Ceci n’empêche pas les compositions de coller à une certaine ligne minimaliste, particulièrement révélée sur le remix de ʺPut your hands in the dirtʺ, enrichi par la voix soul de Margeaux Lampley. Et c’est là que l’on saisit le message suscité par le titre de l’album. Il s’agit bien ici d’une rencontre entre les machines et l’âme, entre l’électronique et la sensibilité.

Le groupe :

Francesco Virgilio (synthétiseurs et machines)
Allonymous (chant)
Margeaux Lampley (chant)

L’album :

ʺWe can make it fitʺ (05:22)
ʺWith these thoughtsʺ (04:10)
ʺGuns bless Americaʺ (04:09)
ʺDisorientedʺ (05:20)
ʺPut your hands in the dirtʺ (04:00)
ʺGlistening the obsidianʺ (06:40)
ʺMineral landscapesʺ (06:40)
ʺPut your hands in the dirtʺ (soft minimal vocal mix) (06:03)

https://mokroie.bandcamp.com/album/machines-soul-2
https://www.facebook.com/mokroie

Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2019/11/15

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!