MOURNING NOISE – Mourning Noise

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Avant de devenir l’un des fidèles acolytes de Glenn Danzig au sein de Samhain (d’abord) et de Danzig (ensuite), Steve Zing était le batteur d’une obscure formation Punk/Hardcore nommée Mourning Noise. Si l’on en croit l’ami Glenn (NDR : qui signe un petit mot sympa sur la pochette du disque qui nous occupe aujourd’hui), Zing trainait déjà devant le  local de répétition des Misfits (NDR : le premier groupe de Glenn Danzig) au tout début des années 80, l’oreille collée à la porte en cherchant l’inspiration pour les compositions de son propre groupe. Comme le parrain du mouvement Horror Punk qu’il admirait tant, Zing éprouvait de sérieux penchants pour les musiques colériques débridées et le cinéma morbido-horrifique de George Romero. Mourning Noise, cependant, n’était jamais parvenu à décrocher le contrat discographique qui aurait pu l’élever au niveau supérieur et  avait dû se contenter d’autoproduire quelques singles et EPs ainsi qu’un album qui n’était jamais sorti officiellement.

Fidèle à ses habitudes, le label californien Cleopatra Records tente aujourd’hui de remettre les pendules à l’heure en rééditant l’intégralité des enregistrements du groupe (mis en boite entre 1982 et 1985) sur un CD  ou (pour celles et ceux qui préfèrent le sillon au point d’accepter de se priver d’une dizaine de pépites live bonus), sur un vinyle disponible en trois couleurs différentes. Au total, 22 titres (pour le vinyle), 31 (pour le CD), d’un Punk Rock tirant sur le Hardcore Old school (surtout pour les titres ‘live’ qui sont ultra-vitaminés), truffé de références au cinéma d’horreur et de science-fiction d’antan (NDR : du “Dawn Of Dead” de Romero au “Carrie” de Brian De Palma en passant par des allusions aux histoires d’Orson Welles et un hommage à Batman).  Si, en raison des qualités différentes des nombreuses sessions d’enregistrements qu’il rassemble, le CD n’est pas toujours d’une homogénéité exemplaire, il est, en tout cas, délectable de bout en bout.  Jolie découverte. Une fois de plus, Cléopatra a eu du nez !

L’album :

1982 Reel Platinum Studio – 7″ EP
1. “Dawn Of The Dead”
2. “Fighting Chance”
3. “Laser Lights”
4. “Demon Eyes”
5. “Addiction”
1981 Blue Moon Studios – Demo
6. “Monster Madness”
7. “Vincent’s Theme”
8. “Underground Zero”
1984 Reel Platinum Studio – unissued LP
9. “Nestle Baby Killer”
10. “Death In A White Cloud”
11. “Crimson Carrie”
12. “Mr. Surveillance”
13. “Progress For The People”
14. “Monster Madness”
15. “Murder Machine”
16. “Empty Grave”
17. “Vincent’s Theme”
18. “Underground Zero”
19. “Barbarian Hunt”
1984 Reel Platinum Studio – unissued LP outtake
20. “Batman”
21. “Monster Madness (Version 2)”
1985 Reel Platinum Studio – outtake
22. “Foolish Grief”
Live on WFMU 1982 [CD ONLY]
23. “Progress For The People”
24. “Fighting Chance”
25. “Vincent’s Theme”
26. “Laser Lights”
27. “Sergio”
28. “Addiction”
29. “Demon Eyes”
30. “Radical”
31. “Crimson Carrie”
32. “Dawn Of The Dead”
33. “Monster Madness”

Le groupe :

  • Steve Zing : Batterie
  • Mike Mansfield : Chant
  • Chris “Draphobia” Morance : Basse
  • Tommy K : Guitares
  • Jon Carcich : Guitares

Pays: US
Cleopatra Records CL02143 (Promo Glass Onyon)
Sortie: 2021/07/02

mourningnoise.bandcamp.com

 

Laisser un commentaire

Music In Belgium