NEON HEART – Temporaria

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Voici un groupe pour le moins déconcertant, des Suédois pour qui la notion de temps compte peu, ni encore moins les préoccupations de rester à la mode ou de s’intéresser à ce qui les entoure. Le temps, les gens de Neon Heart s’en moquent. Daniel Borgegård Älgå (saxophone, flûte), Johnny Karlsson-Kern (basse, chant), Petter Kärnekull (violon électrique), Magnus Nordén (batterie) et Björn Wallgren (guitare) forment leur groupe en 2006 à Stockholm mais ne sortent leur premier EP qu’en 2017, soit onze ans plus tard. Ce sont en quelque sorte des anti-Ty Segall ou des anti-Robert Pollard.

Dès ce premier EP, on voit tout de suite du Neon Heart se moque également du temps en termes de mode à suivre. Les deux morceaux du disque nous envoient immédiatement dans l’atmosphère krautrock de 1971, quand des groupes allemands comme Faust ou Guru Guru se livraient goulument à des expérimentations sonores interminables et tantriques. Dans le genre, le premier morceau ʺGrossartigʺ est une véritable machine à remonter le temps, convoquant au passage des sonorités jazz et psychédéliques que n’auraient pas renié un certain Frank Zappa, période ʺChunga’s revengeʺ.

Un deuxième EP ʺTrioʺ sort en septembre 2019, toujours sur la même ligne musicale faite d’improvisations, de bricolages électroniques et de rythmiques hypnotiques pulsées. Guitare, basse et batterie partent tutoyer la stratosphère chacun de leur côté, pour un résultat délicieusement chaotique, le tout chanté en suédois, comme de bien entendu.

Puis, en 2020, c’est la Blitzkrieg, l’invasion tous azimuts, avec deux EPs en février et deux albums. Neon Heart est un groupe qui se moque encore une fois du temps, ou plus précisément de l’air du temps, avec cette année 2020 virale qui stoppe toute activité dans le monde. Mais vérification faite, tous les morceaux présents sur les œuvres de 2020 datent de 2018 et 2019. Neon Heart est donc un groupe de petits malins qui ont occupé le terrain avec des titres de réserve, au moment où tout le monde musical était à l’arrêt.

On se retrouve alors en mai 2020, au moment où Neon Heart sort son premier album long format, suivi en novembre du deuxième. Quand tout le monde est confiné et avance au ralenti, lui, c’est le contraire. Si le premier disque éponyme est assez cosmique a tendance à se disperser, le deuxième album ʺTemporariaʺ bénéficie d’une cohérence plus marquée, dans la direction d’un psychédélisme jazzy et électronique, au son ample et aérien. Les lignes de basse, les improvisations hypnotiques font un peu penser à l’incroyable premier album du regretté Peter Green (ex-Fleetwood Mac), ʺThe end of the worldʺ, en 1970. Les années 70 sont décidément la référence suprême de Neon Heart, qui aurait pu sans problème tripper en 1972 avec ses compatriotes de l’époque, Pärson Sound, Baby Grandmothers ou Charlie & Esdor. On est déjà en orbite géostationnaire sur le premier morceau ʺSomna bortʺ, pour accélérer progressivement et aboutir à une vitesse de croisière entretenu par les rythmiques carrées et régulières de ʺOne of these daysʺ. La fin de l’album est chahutée entre les ambiances recueillie et jazz de ʺVi får väl seʺ, confrontées au grand final véloce à la fois prog et psyché de ʺSlå dig nerʺ et ses presque dix minutes de guitares acides propulsées par des rythmiques stroboscopiques. Dément.

Dire que les grandes radios traditionnelles continuent à nous bassiner les oreilles avec du Pink Floyd alors qu’il y a tant de découvertes nouvelles à faire, c’est désespérant.

Le groupe :

Daniel Borgegård Älgå (saxophone, flute)
Johnny Karlsson-Kern (basse, chant)
Petter Kärnekull (violon électrique)
Magnus Nordén (batterie)
Björn Wallgren (guitare)

L’album :

ʺSomna bortʺ (7:59)
ʺVi behöverʺ (3:54)
ʺAlltid leva medʺ (4:08)
ʺOne of These Daysʺ (7:14)
ʺSom en sanningʺ (4:54)
ʺVi får väl seʺ (5:28)
ʺSlå dig nerʺ (9:38)

https://www.facebook.com/bandneonheart
https://neonheart1.bandcamp.com/album/temporaria

Pays: SE
Autoproduction
Sortie: 2020/12/11

Laisser un commentaire

Music In Belgium