PLUS 33 – I WANT

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Retour du projet musical de Didier Grillot dont j’avais d’ailleurs chroniqué le précédent opus en 2020 et qui si je me souviens bien, avait fait un beau parcours au sein de notre DYNATOP jusqu’à, atteindre à l’époque la première place grâce à un jazz/rock fusion technique de qualité. Gageons que l’on retrouve ici le même niveau et surtout le même plaisir d’écoute avec d’entrée de jeu un premier long épique de plus de 13 minutes qui manifestement, s’élance directement vers un jazz-rock instrumental et à coloration progressive où, le piano et les cuivres portent les soli de guitare et synthés. Notons dans l’ensemble une orchestration fluide et donc mélodique qui effectivement, lorgne vers le rock-progressif à travers un jeu important des claviers mais aussi, grâce à des changements d’atmosphères allant jusqu’à un passage feutré où la basse se fait entendre. L’empreinte jazzy est-elle aussi omniprésente et l’on constate un très bel équilibre entre les cuivres et les synthés ce qui permet, ce mariage mélodique entre jazz et progressif. In s’ensuit une courte plage en mode acoustique avec un beau travail de Lucas Grillot (fils de) à la 12 cordes puis, l’on repart à nouveau pour un grand épique de près de 12 minutes qui, s’élance sur des accords de piano classique comme une rampe de lancement posée à une envolée progressive toujours grâce aux lignes de synthés construisant à nouveau une architecture complexe faisant honneur au grand progressif ! Avec ici en sus des changements d’ambiance permettant ainsi, au jazz-rock d’entrer dans la danse au travers du son du saxophone, ici accompagné par une section rythmique jouant toute en finesse mais voilà qu’arrive la guitare électrique qui, complète un tableau où progressif…jazz et néo-classique s’entrecroisent voire se superposent. Nous sommes ici à la limite entre le progressif et la fusion, tellement l’on a mis la barre haute pour obtenir une telle complexité technique avec évident, une coloration expérimentale voire d’improvisation !

Il nous reste une courte composition et un dernier épique avec dans un premier temps, une narration sur fond musical me laissant penser à la construction d’un concept-album puis, le retour de ce beau piano et donc de l’excellent travail de Didier Grillot avec pour ce dernier morceau l’apparition du chant de Coralie qui, se fait plutôt en velours et en finesse épousant ainsi les accords du piano, ce dernier finissant par rencontrer la batterie et la basse pour prendre plus de corps. Au sein d’une évolution crescendo où les courants musicaux s’assemblent avec précision et sans à-coup, l’auditeur voyagera d’abord au cœur d’une ballade néo-classique s’accompagnant d’un chant léger puis une dernière fois, le piano déclenchera les hostilités et donc une envolée progressive qui personnellement, me rappellera l’architecture complexe des grandes compositions de Mike Oldfield ou encore le travail d’un certain Clive Nolan (Arena, Pendragon…) avec un final tout d’abord endiablé puis en fin de course un aboutissement s’adoucissant histoire de terminer tout en souplesse !

A nouveau le projet musical de Didier Grillot nous propose un voyage aux frontières du progressif et de la fusion, un exercice technique et artistique qui prend tout son sens et ses couleurs en concert, le set donné Chez Paulette en est une preuve flagrante ! J’espère que vous jouerez encore en ‘Live’, c’est trop bon !

Line-up
Didier Grillot : piano and keyboards
Philippe Rau : electric guitar, 12 string
Stephane Bonacci : bass guitar
Didier Strub : drums
Coralie Vuillemin : voice on “To Be”
Nico Poulain : saxophone
Pascal Beck : trombone
Susanne Laekamp : flute
Lucas Grillot : accoustic guitar on “To Know”
Yann Grillot : voice on “Ouvrir la Fenêtre”

Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2023/11/17

https://plus33.bandcamp.com/album/i-want

Laisser un commentaire

Music In Belgium