SPACELORDS, The – Unknown species

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Mettez vos combinaisons spatiales et montez au dernier étage de la fusée pour prendre place dans le poste de pilotage, car on va partir ici pour un long périple dans l’espace rock, à la rencontre de galaxies psychédéliques, de comètes progressives et de petits martiens se livrant à de gigantesques jams stellaires. Ceux qui nous emmènent dans l’espace intergalactique s’appellent The Spacelords et il y a longtemps qu’ils ont obtenu leur diplôme de guides touristiques pour nous faire visiter les plus hautes sphères du space rock.

Formés à Reutlingen dans le Bade-Wurtemberg en avril 2008, les Spacelords sont un équipage composé à l’origine de Matthias Wettstein (guitare, chant), Klaus Werz (basse, synthés), Marcus Schnitzler (batterie, djembé, percussions, effets, vocaux) et Holdi Pape (flute, effets). Ce dernier quitte le groupe l’année suivante pour partir à la recherche de la planète Delta et Klaus Werz ne revient pas d’une expédition vers Sirius en 2014. C’est le lieutenant Akee Kazmaier qui reprend la basse à ce moment-là.

Les Spacelords ont mené plusieurs missions intersidérales qui se sont soldées par les albums ʺThe Spacelordsʺ (2010), ʺDimension 7ʺ (2011), ʺSynapseʺ (2014), ʺLiquid sunʺ (2016), ʺWater planetʺ (2017) et ʺSpaceflowersʺ (2020), sans oublier l’album ʺPsychedelic battles, volume twoʺ (2016), partagé avec les Italiens de Dhvani.

Nos cosmonautes teutons reviennent ici avec ʺUnknown speciesʺ, dont la pochette, comme celles des albums précédents, attire l’œil avec ses belles couleurs et ses beaux dessins. Il s’agit bien évidemment d’un paysage de planète imaginaire, totalement en phase avec le contenu du disque. Le trio met en place trois morceaux pour une durée totale de 44 minutes. On monte en puissance avec un premier jet de huit minutes, puis 14 minutes et enfin 20 minutes. De quoi se caler confortablement dans un fauteuil profond avec une bonne décoction de plantes de la planète Lyserga 300 et partir dans un trip intérieur infini, sous le contrôle expert des Spacelords qui n’ont pas leur pareil pour livrer des jams répétitives et chatoyantes, qui montent peu à peu vers un paroxysme psychédélique souverain.

Les amateurs d’Hawkwind, Colour Haze, My Sleeping Karma, Naxatras, Rotor, 3rd Ear Experience, Kaleidobolt, King Buffalo, Monkey3 ou évidemment Acid Mother Temple auront de quoi s’émerveiller en découvrant cet album, dont le final ʺTime tunnelʺ est une véritable épopée cosmo-psychédélique.

Le groupe :

Matthias Wettstein (guitare, effets)
Marcus Schnitzler (batterie, percussions, synthés)
Akee Kazmaier (basse, effets, orgue)

L’album :

ʺF.K.B.D.F.ʺ (08:13)
ʺUnknown speciesʺ (14:55)
ʺTime tunnelʺ (20:26)

https://thespacelords1.bandcamp.com/album/unknown-species
https://www.facebook.com/the.spacelords

Pays: DE
Tonzonen Records
Sortie: 2021/12/03

Laisser un commentaire

Music In Belgium