SIMPLY RED à Anvers, Simply great !

0 Participations

Comme vous le savez peut-être, Mick Hucknall fait actuellement une tournée d’adieu. Celle-ci passait par la Belgique le 5 décembre passé, l’occasion de voir et d’apprécier pour la dernière fois peut-être ce qui fut l’un des grands groupes à succès de la fin des années ’80 jusqu’au milieu des années ’90. Personnellement, je n’ai jamais suivi Simply Red ; la seule musique qui m’intéressait à cette époque-là était le métal, et voir continuellement à la TV les succès pop de ce groupe m’énervait plus qu’autre chose. Mais étant curieux de nature, et ayant très largement ouvert mes horizons musicaux depuis, je tenais à voir Mick Hucknall en live, et voir s’il était fidèle à sa réputation d’entertainer.

La salle du Sportpaleis était presque pleine, et l’ambiance plutôt feutrée. Toutes les places étaient assises, à l’étonnement du chanteur d’ailleurs. Exit lights à 21h, et début du concert avec “Your Mirror” après une très belle introduction vidéo récapitulative des années ’80 sur les écrans géants. Le premier quart d’heure était assez sage tout en restant très intéressant. Une grande scène, un décor sobre, un groupe qui s’amuse, et nous n’avons pas l’impression de musiciens au service de…

Avec “Oh! What A Girl!” l’ambiance a commencé à chauffer et toute la salle s’est levée comme un seul homme. Mick Hucknall assure vraiment, malgré un coup de vieux et de faux airs de Zuchero parfois. Vocalement il est impressionnant à la fois de finesse et de puissance. Le son dans la salle était tout simplement impeccable, et à un volume très raisonnable. En entendant défiler des succès comme “Stars”, “For Your Babies”, “Holding Back The Years”, “It’s Only Love”… on se sent bien ignare quand on se dit : “Ah, c’était eux ?”. Je ne me souvenais en fait que de “The Right Thing”, honte à moi.

Après environ 1h20 d’un show qui a passé très vite tant il était bon, le groupe quitte la scène pour revenir ensuite faire deux rappels : “Some?thing Got Me Star?ted” tout d’abord, et ensuite ce fameux slow sur lequel on a tous (avec plus ou moins de chance à l’époque) essayé d’emballer l’une ou l’autre nana en colonie de vacances, “If You Don’t Know Me By Now”. Eh oui, c’était eux aussi, je crois que je vais retourner revoir mes classiques.

Après un tel concert, on se demande bien pourquoi un artiste de cette classe décide de tirer sa révérence à seulement 50 ans. Mick Hucknall manquera sans doute à toute une scène musicale. Espérons qu’il change d’avis et qu’il nous gratifie encore pendant longtemps de tels moments de pur plaisir.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :