En attendant le PPM Fest 2012 : l’interview découverte de MYSTIC PROPHECY

0 Participations


Avec douze ans de carrière et sept albums à son actif, Mystic Prophecy n’est sans doute pas la formation la moins connue à figurer sur l’affiche du PPM Fest. Markus Pohl a pourtant accepté de se prêter au jeu de l’interview découverte et de nous en dire un peu plus sur le furieux groupe bavarois dont il est le guitariste. Music in Belgium : Pouvez-vous présenter Mystic Prophecy aux lecteurs de Music In Belgium ?

Mystic Prophecy : Nous combinons des riffs thrash, des accords black métal et des soli blues avec des voix mélodiques profondes et salement burnées. Nous ne sommes pas comparables à des groupes comme Sonata Arctica. Je les aime bien, mais nous sommes bien plus durs et bien plus orientés vers les riffs qu’eux. C’est un peu difficile à décrire. Écoutez-nous et entrez dans un monde où la musique est dure et mélodique à la fois !

MiB : Quel est, à votre avis, la dénomination qui convient le mieux pour définir votre style musical ?

Mystic Prophecy : Certains appellent cela du Power Métal, d’autres préfèrent nous assimiler au thrash métal. Mais pour être honnête, notre musique est simplement ce qu’elle est : du ‘Métal de l’Enfer Qui Botte Le Cul’ (NDT : Kick Ass Metal From Hell) !


MiB : Pourquoi avez-vous choisi de vous appeler Mystic Prophecy ?

Mystic Prophecy : Cela s’adapte bien à nous ! Nous mélangeons des styles de guitare qui vont du blues au death, nous y ajoutons une batterie power métal et nous mélangeons tout cela dans un show très rock’n’roll. Les voix sont profondes et spirituelles pour que la musique devienne très sombre. Les paroles parlent de l’humanité et de ses échecs, du fait que nous sommes nos propres démons. En fait, notre prophétie, c’est que nous allons vivre dans un enfer que nous avons créé nous-mêmes. Donc, nous avons réfléchi à un nom qui reprend tout cela. Et, comme on nous a dit que ‘Fucked Up Prophecy’ ne le ferait pas vraiment, nous avons opté pour Mystic Prophecy !

MiB : Quelles sont vos influences principales ?

Mystic Prophecy : Chacun d’entre nous à ses propres influences et chacune d’entre elles fait partie de notre musique. Nous aimons tous le vieux thrash métal avec ses riffs géants, ses parties mélodiques et ses voix rugueuses. Nous apprécions des vocaux qui vont de Jorn Lande à Tomas Lindberg (At The Gates) en passant par Dio et Corey Taylor (Slipknot). Nous aimons aussi tous les groupes dans lesquels ils jouent.

MiB : Quels sont les cinq albums sans lesquels la musique de Mystic Prophecy n’aurait pas vraiment été la même ?

Mystic Prophecy : Je préfère me contenter de citer le groupe et la raison pour laquelle il nous a influencés :

  1. Black Sabbath : Les parrains du métal.
  2. Dio : Le parrain de tous les chanteurs métal.
  3. Ozzy Osbourne : Je n’aurais jamais joué de guitare s’il n’y avait pas eu “No Rest For The Wicked”.
  4. Pantera : Le mélange parfait entre blues et métal.
  5. Testament : Le meilleur groupe trash ayant jamais existé (j’en connais qui vont me tuer pour cela).

MiB : Quelles sont les cinq formations les plus représentatives de la scène à laquelle vous appartenez ?

Mystic Prophecy : Voilà une question bien difficile. Je dirais Testament, Overkill, Metallica, Savatage et Machine Head. Mais c’est seulement une opinion pour laquelle je ne mettrais pas vraiment ma vie en jeu ! Cependant, ce choix prouve bien que nous n’appartenons pas à une seule scène. Nous appartenons à la grande scène métal et nous le démontrons avec notre musique. Si une chanson est bonne, nous la gardons. Même si elle est trop mélodique, ou trop dure !

MiB : Quel est votre meilleur ou votre pire souvenir (au choix) concernant le groupe ?

Mystic Prophecy : Être en tournée ou sur scène est vraiment la meilleure des choses. C’est la raison pour laquelle nous faisons ce boulot et chaque jour sur la route nous apporte son lot de bons moments. Par exemple, nous avons fait la fête à Barcelone avec les mecs de Stratovarius et Tracedawn. Un mec nous a invités dans un bar où il avait organisé une énorme fête. Il nous a dit un truc du genre ‘vous paierez avec votre backstage pass’. À mon avis, nous avons fait un peu trop de bruit en rentrant (tôt) le matin à l’hôtel, puisque nous avions à peine fermé l’œil depuis une heure quand la réception de l’hôtel nous a appelés pour nous demander de partir. J’étais tellement bourré que je n’ai pas eu besoin d’une seule goutte d’alcool toute la journée suivante.

Mon pire souvenir est d’avoir voyagé avec un tour-bus de la compagnie hollandaise Jan de Wit au cours d’une tournée. C’était une saloperie de bus. Tous les musiciens (nous et les autres groupes) étaient tellement malades que nous avons dû annuler les dernières dates de la tournée et rentrer à la maison. Gus G. (Ozzy, Firewind) qui était notre guitariste à l’époque et moi nous partagions un appartement dans lequel il n’y avait qu’une seule toilette. Nous étions tellement malades au retour de cette tournée que nous avons presque chié dans nos frocs. Lia (NDR : Roberto Dimitri Liapakis, le vocaliste) a même dû faire un petit séjour à l’hôpital après cela. Cela n’était pas marrant du tout !

MiB : Quels sont vos projets pour le futur ?

Mystic Prophecy : Partir en tournée, jouer dans les festivals, donner notre premier concert aux USA (PowerProg Atlanta) et surtout ne pas retourner en studio. J’aime écrire des chansons et jouer de nouvelles choses, mais là, nous sommes prêts à brûler les planches ! Nous avons passé trop de temps à nous asseoir et à planifier les choses. C’est l’heure de rencontrer les fans, jouer, et faire des fêtes d’enfer !

MiB : Qu’attendez-vous de votre prestation au PPM Fest ?

Mystic Prophecy : Passer du bon temps avec nos fans. Nous aimons jouer, être sur scène tout en nous payant du bon temps avec les gens qui nous regardent, mais après le show, nous aimons rencontrer les gens face à face. C’est un peu pourquoi nous préférons jouer en support d’autres groupes. Lorsque nous jouons en tête d’affiche, nous n’avons pas vraiment le temps d’entrer en contact avec nos fans. Lorsque nous avons fini d’avoir chargé notre matos, pris une douche, bu et mangé quelque chose, les salles sont généralement déjà vides. Nos aimons faire partie de la scène. Et quand je dis ‘scène’, je parle des fans, des groupes et des organisateurs.

MiB : Pour terminer : y a-t-il une question spécifique que vous auriez aimé que je vous pose et que j’ai oubliée ?

Mystic Prophecy : Pas vraiment. C’est pour cela que je suis musicien : pas besoin de parler (rires). Mais si toi (ou les fans) veulent me demander quelque chose, il suffit de me laisser un petit mot et je répondrai. Facebook et les réseaux sociaux sont partout maintenant. C’est facile de demander. Un petit message pour tout le monde : venez voir notre concert, passons du bon temps, buvons quelques bières et faisons la fête !

Sauf changement de dernière minute, nous pourrons découvrir Mystic Prophecy sur la scène du PPM Fest le dimanche 8 avril 2012.

Tous les détails sont sur le
site officiel
du PPM Fest.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :