DEEP PURPLE à Forest : bien, mais…

0 Participations


Forest National affichait presque complet ce lundi 3 décembre pour le retour à Bruxelles d’un des plus grands monuments de l’histoire du rock. La dernière fois que je les avais vus dans cette salle, c’était sur la tournée “The Battle Rages On”, peu avant le départ définitif de Ritchie Blackmore, l’intérim de Joe Satriani, et l’arrivée de l’excellent Steve Morse. La première partie était assurée de belle manière par le groupe belge Cowboys & Aliens, un concentré d’énergie et de sueur qui a bien pu chauffer la salle avant l’arrivée des stars de la soirée.

Un peu avant 21h, Deep Purple entre en scène, mais point de “Highway Star” comme ce fut si souvent le cas auparavant. Ils ont donc débuté avec Fireball” avant d’enchaîner sur “Into the Fire”, “Hard Loving Man” et “Maybe I’m A Leo”. Ian Gillan chantait juste, mais on le sent fatigué quand même.


Après “Strange Kind Of Woman”, et une belle version de “The Battle Rages On”. Ensuite, Steve Morse a entamé son premier solo, et moi j’ai commencé à m’ennuyer. J’aime beaucoup ce guitariste (un toucher incroyable, des plans à tomber par terre, et une maîtrise du son exemplaire), mais rien à faire, les solos en milieu de concert, je n’accroche plus trop.

En fin de compte, le public a eu droit à trois solos presque consécutivement, puisqu’il y a eu Ian Paice (phénoménal batteur certes) et ensuite Don Airey. Il est tout aussi excellent, mais c’était quelque peu ennuyeux, mis à part son interprétation de “Ne Me Quitte Pas”, qui a donné le frisson à tout le monde.


Parmi d’autres classiques, citons “Perfect Strangers”, “Space Truckin” et “Smoke On The Water” pour terminer. Je devais peut-être être un des seuls à avoir un avis mitigé sur le concert vu l’ovation réservée au groupe. En guise de rappel, “Green Onions”, “Hush” et… un solo de basse, c’est vrai qu’il manquait au tableau. Enfin, c’est avec “Black Night” que le groupe a quitté la scène.

Que dire alors ? Je ne peux pas dire que le concert n’était pas bon, puisqu’il était en fait excellent à tout point de vue, ou presque. Mais je n’ai pas pris mon pied, j’ai trouvé les solos longs et superflus. Et puis, mais c’est l’éternelle question depuis vingt ans maintenant, même si je préfère Steve Morse, j’ai parfois du mal. Imaginez un peu ce que serait AC/DC avec un autre guitariste qu’Angus Young. Vous comprenez ce que je veux dire ?

Les autres photos de
Deep Purple

Photos © 2012 Jean-Marc Quinet

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :