En attendant le PPM Fest 2013 : l’interview découverte de MYRATH

0 Participations


En 2013, le PPM Fest sera plus que jamais un événement international. Après l’Amérique de Seventh Kingdoms, voici le plus digne représentant de la scène métal tunisienne : Myrath. Malek Ben Arbia, le guitariste et membre fondateur du groupe, nous a fait l’honneur de répondre à nos questions. Voyage au pays des mille et un riffs ! Music in Belgium : Pouvez-vous présenter Myrath aux lecteurs de Music In Belgium ?

Myrath : Myrath est un groupe tunisien de métal oriental qui a été formé en 2001 par le guitariste Malek Ben Arbia (âgé à l’époque de tout juste 13 ans). Ce qui a commencé comme un groupe de reprises formé d’adolescents a très vite émergé de la scène underground tunisienne à l’occasion de la sortie, en septembre 2007 sous le label français Brennus Music, de l’album “Hope” produit par Kevin Codfert. Celui-ci a su mettre en valeur le potentiel du groupe depuis qu’il en est devenu le producteur en mars 2006.

“Hope” ainsi que l’album suivant “Desert Call” (sorti le 25 janvier 2010 en Europe sous le label français XIII Bis Records et dans le reste du monde sous le label américain Nightmare Records) ont marqué un tournant dans la carrière du groupe aussi bien au niveau de l’amélioration de sa notoriété que celui de l’intérêt croissant des médias et des promoteurs.

Ainsi après avoir participé à plusieurs festivals incontournables dans le genre dont, entre autres, le Progpower Europe 2010, Myrath a même réussi à attirer l’attention du célèbre jeu vidéo Rock Band qui a commercialisé avec succès le titre “Madness”.

Le dernier album en date, “Tales Of The Sands”, sorti en septembre 2011 sous les labels XIII Bis Record (Europe), Nightmare Records (Amérique) et King Records (Japon) a connu un très grand succès, non seulement en terme de vente mais également en terme de réaction fort élogieuse des médias et des fans, ce qui a contribué à augmenter sensiblement la notoriété du groupe dans les quatre coins du monde. Ce succès a attiré l’attention de plusieurs promoteurs et tourneurs au point que le groupe a fait des tournées européennes en support principal de groupes de renom tel que W.A.S.P., Tarja et Orphaned Land, ainsi que plusieurs dates en tête d’affiche, dont une à Calcutta (Inde) et des participations à un grand nombre de festivals incontournables.

L’année 2013 s’annonce fort prometteuse eu égard à l’intérêt croissant des promoteurs. Ainsi Myrath participera au prestigieux festival ProgPower USA qui se tiendra à Atlanta les 6 et 7 septembre 2013, en plus du Dubaï Rock Festival et du PPM Mons en avril 2013.


MiB : Quel est, à votre avis, la dénomination qui convient le mieux pour définir votre style musical ?

Myrath : Notre style a évolué au fil des albums. Nous avons commencé par être un groupe de métal progressif, mais nous avons évolué au fil des années et avons fini par trouver un style propre à Myrath que nous définissons comme ‘prog -power- oriental’.

MiB : Pourquoi avez-vous choisi de vous appeler Myrath ?

Myrath : Il faut tout d’abord préciser que jusqu’à fin 2006, le groupe était connu sous le nom d’Xtazy (par référence à l’extase que procure la musique) mais à l’occasion de la sortie de “Hope”, nous avons changé le nom du groupe et avons opté pour le nom arabe ‘Myrath’, et ce, dans le but de rappeler nos origines tout en nous démarquant des noms anglophones un peu trop nombreux sur la scène.
‘Myrath’ en arabe veut dire ‘legs’, ‘héritage’ (‘legacy’ en anglais). Nous avons choisi ce nom en hommage au patrimoine musical que nous lèguent nos prédécesseurs au fil des temps. En fait, chaque musicien commence par apprendre de ceux qui l’ont précédé, puis s’en inspire pour faire sa propre musique.

MiB : Quelles sont vos influences principales ?

Myrath : Pour Myrath les influences sont diverses. Elles remontent aux périodes où nous interprétions des reprises de styles très variés (blues, rock, heavy, thrash, death, progressif) et quand nous avons commencé à composer notre propre musique en 2005, cela a évidemment laissé des traces. C’était d’ailleurs le cas pour bon nombre de groupes métal de référence à leurs débuts. De l’avis des médias, l’influence de Symphony X était très présente sur “Hope” et beaucoup moins sur “Desert Call”. Mais avec “Tales Of The Sands”, nous pensons enfin avoir notre propre style (un mélange entre musique métal occidentale et sonorités orientales puisées dans notre patrimoine musical arabo-tunisien) même si les bases reposent sur des groupes de référence.

MiB : Quels sont les cinq albums sans lesquels la musique de Myrath n’aurait pas vraiment été la même ?

Myrath : C’est difficile à dire, mais parmi les albums qui nous ont le plus influencés à nos débuts, nous citons entre autres :

  1. Judas Priest : “Pain Killer”
  2. Symphony X : “Five”
  3. Black Sabbath : “Heaven And Hell”
  4. Death : “Symbolic”
  5. Muse : “Resistance”

MiB : Quelles sont les cinq formations les plus représentatives de la scène à laquelle vous appartenez ?

Myrath : Le choix est difficile. Mais disons : Dream Theater, Kamelot, Nightwish, Tarja Turunen et Symphony X.

MiB : Quel est votre meilleur ou votre pire souvenir (au choix) concernant le groupe ?

Myrath : Nous avons beaucoup de bons souvenirs, mais la tournée en novembre 2011 avec une diva comme Tarja restera gravée dans nos mémoires pendant longtemps. Tous les concerts que nous avons joués durant cette tournée étaient tellement réussis que nous avons gagné un grand nombre de nouveaux fans.

MiB : Quels sont vos projets pour le futur ?

Myrath : Nous travaillons actuellement sur un nouvel album que nous comptons sortir vers la fin du premier semestre 2013. Nous allons également faire une tournée européenne et participer au maximum de festivals de renom possible en espérant que notre groupe atteindra le niveau de notoriété qu’il mérite.

MiB : Qu’attendez-vous de votre prestation au PPM Fest ?

Myrath : Nous sommes extrêmement honorés de participer à un festival aussi prestigieux. Nous ferons le maximum pour assurer une prestation de qualité en espérant que nous gagnerons beaucoup de nouveaux fans parmi ceux qui ne nous connaissent pas encore.

MiB : Pour terminer : y a-t-il une question spécifique que vous auriez aimé que je vous pose et que j’ai oubliée ?

Myrath : Non pas vraiment, toutefois nous tenons à vous remercier pour cette interview et vous donnons rendez-vous en avril 2013. Ce sera un festival mémorable !

Sauf changement de dernière minute, nous pourrons découvrir Myrath sur la scène du PPM Fest le dimanche 14 avril 2013.

Tous les détails sont sur le
site officiel
du PPM Fest.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :