Hämmerhead : thrashing the release party

0 Participations

Samedi 8 novembre 2014 : HÄmmerhead réunit une bonne partie de la communauté Thrash Métal belge au Kamikaze Club de Malines afin de fêter dignement la sortie de son second EP “The Doom That Came To Sarnath”. Hämmerhead est un power trio tellurique formé à Heist Op Den Berg en 2010. Son premier EP “Faster Than Lightning” est sorti en autoproduction en 2013. Le groupe est aujourd’hui constitué de Vincent Verstrepen à la batterie, Lennert Theys à la guitare et Laurens Oostrom au chant et à la basse. Les diverses bios postées sur le web (Facebook, Reverbnation, etc.) citent Whiplash, Darkness, Kreator, Demolition Hammer, Sodom, Xentrix, Flotsam & Jetsam et Testament parmi les influences principales des trois musiciens.

Hammerhead est sans doute l’un des plus jeunes combos Thrash Métal de Belgique, mais lorsqu’il fête la sortie d’une nouvelle plaque, il ne le fait pas à moitié. La preuve, c’est qu’en guise de ‘Release Party’, il offre carrément à ses fans un mini-festival (NDR : entrée gratuite, s’il vous plait) au cours duquel il invite quelques uns des gangs Thrash Métal belges les plus prometteurs (Sepulchral Voices, Witch Trail, Cizin et Bloodrocuted) et l’un des vétéran les plus respectés de la scène teutonne (Darkness) à partager les planches avec lui.

Nombreux sont celles et ceux qui ont accepté l’invitation et c’est devant une foule compacte entièrement acquise à sa cause (NDR : au sein de laquelle on peut notamment reconnaître Joe, le leader des Evil Invaders et Christine et David, les organisateurs du désormais incontournable No Compromise Metal Fest de La Louvière), que le trio présente ses nouvelles compositions tout en démontrant, riff par riff, qu’il faudra désormais compter avec lui.

“The Doom That Came To Sarnath” propose 20 minutes d’un Thrash Métal virulent et intense. Cinq compositions ancrées dans la vieille école du riff de guitare qui décape, de la batterie qui bastonne et de la basse qui déboîte les molaires. Le chant de Laurens Oostrom (NDR : qui n’a rejoint le groupe qu’en 2013, après la sortie du premier EP) est bien plus agressif que celui de son prédécesseur, ce qui, franchement, n’est pas pour nous déplaire. L’EP et le merchandising du groupe sont disponibles sur sa page Bigcartel et à son stand merchandising lors des concerts. Hammerhead se produira lors du festival ‘Thrash or Be Thrased’ à Hamme ce 15 novembre (avec Alpha Tiger, Prematory, Objector, etc.) et le lendemain, au Kavka d’Antwerpen, en support d’Enforcer.

L’EP (20’12) :

  1. The Lost City (5’55)
  2. Chemical Death (4’04)
  3. Apocalyptic Chaos (4’14)
  4. Dwellers Of The Deep (2’54)
  5. The Doom That Came To Sarnath (3’03)

Le groupe :

  • Laurens Oostrom : Chant, Basse
  • Lennert Theys : Guitares
  • Vincent Verstrepen : Batterie

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :