BLUR, Ancienne Belgique, 17/10/2003

0 Participations

Blur était à l’Ancienne Belgique ce vendredi 17 mai, pour un concert sold-out depuis bien longtemps, en compagnie des excellents The Coral. Chronique. En première partie, The Coral. Si les brillants anglais en avaient déçu plus d’un lors de leur passage récent au pukkelpop, ils ont en revanche plus que concrétisé leur séance de rattrapage! The Coral est un groupe fondamentalement hype, ça, on ne peut pas leur retirer. Si le look un peu glandeur désabusé du chanteur peut parfois lasser, le groupe ne joue pas à outrance sur son attitude et privilégie la musique. Assez nombreux sur scène, le groupe parvient cependant à maintenir une grande cohérence à son set, reproduisant des versions souvent assez fidèles à l’album. La setlist est composée en grande partie de compositions du petit dernier, “magic and medicine”. Des excellents “don’t think you’re the first” ou “bill mc cai”, les bonnes compositions ne manquent pas, et le concert remplit plus que nécessaire sa fonction. Sa fonction, c’est-à-dire : chauffer la salle.

On peut dire que c’est mission accomplie, tant l’ambiance est chauffée au fer rouge une demi-heure plus tard, à 21h très précise, lorsqu’arrivent les héros de la soirée. Pensez, quinze ans d’existence, une plétore d’albums, et une abstinence de six ans concernant les passages en Belgique! Le groupe débarque donc dans une ambiance déjà bien chaude… L’espace d’un instant, on se demande si le groupe n’a pas commis l’erreur d’être dépassé, déjà ringards. Cette impression, en ce qui me concerne, doit être due à l’affreuse veste de costume grise qui affuble Damon Albarn, ainsi qu’au bassiste qui commence par s’asseoir sur son baffle et par boire un… café? Blasés les Blur?

Que nenni, et la suite des événements nous le prouvera amplement : Blur n’est pas (et ne sera jamais?) dépassé. Le groupe enchaîne anciennes compos et extraits du dernier album en date, “Think Tank”. Neuf personnes (ai-je bien compté?) officient pour cela sur la splendide scène de l’Ancienne Belgique. Deux batteurs, un synthé, damon, un guitariste, un bassiste, 3 excellents choristes… Et le compte est bon, si je ne m’abuse. Les classiques du groupes sont passés à la moulinette, un pogo enflammant meme l’assemblée épisodiquement, à l’occasion du très dansant “girls & boys”, du très punk “we’ve got a file on you” ou encore de la très rock’n’roll “song 2”. Etonnament, pas de “Crazy Beat” pour ce soir, mais ma foi ce n’était pas indispensable. La superbe “Tender”, “For Tomorrow”, “Bettlebum” ; la setlist prend des allures de best-of sans jamais tomber dans la facilité.

Le public est fou, l’ambiance monte sensiblement au fil du concert, ainsi que la température, par ailleurs. Damon Albarn possède décidément un superbe timbre vocal, très riche et au demeurant fort bien exploité. Que rajouter? Le reste de ce qui s’est vécu à ce concert se passe de mots, Que ce soit la ferveur avec laquelle le groupe fut rappelé sur scène ou les accolades de Damon avec les chanceux du premier rang (et une bonne poignée de main, une!).

Bien que le concert laisse à mon sens un léger goût de trop peu (comme nous aurions aimé encore quelques chansons après cette heure et demie de folie!), j’ai passé une excellente soirée, ainsi que les gens qui me tenaient compagnie, et que je salue.

PS : mettez un peu Blur en tête d’affiche à Werchter plutôt que de nous ressortir les sempiternels Coldplay, Starsailor et autres 😉

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :