PUKKELPOP – Last Day – 21-08-2004

0 Participations

Pukkelpop – Last Day, samedi 21-08-2004. La dernière ligne droite du dernier grand festival. D’emblée, la foule semble plus dense et pourtant il n’y a, selon les organisateurs, que 5000 ‘Pukkers’ en plus.

– L’après-midi commence par le club avec les ‘Brusselaires’ de Ghinzu. Rien à redire, on apprécie leur musique et la communication avec le public en anglais est décevante. Quelques mots en néerlandais et en français auraient été plus appréciés pour la proximité. Ehh, on n’est pas au Reading Festival.

– S’en suit la prestation, un peu plus douce mais probablement cela est-il dû à une tournée estivale ereintante, des Girls In Hawaii qui nous refont le coup de parler dans un DUTCH pitoyable. Mais c’est l’intention qui compte !!! On apprécie d’autant plus que le Marquee est bien rempli et que les brabançons se rappellent leurs bons souvenirs dans le public du Pukkelpop.

– Direction Main Stage pour le groupe qui a pris de l’ampleur en 2 petits mois. Programmé sur le Marquee de Werchter, ils ont l’opportunité de s’exprimer en plein air devant pas moins de 20000 spectateurs (approximativement). Les ayant négligés pour Ben Harper à Werchter, on est, à nouveau, aux premières loges et on est pas loin d’être déçu !!! Un fan, de sexe féminin, s’adresse au guitariste avec une pancarte sur laquelle est inscrite le numéro de portable auquel on peut la joindre. Amusant !

– Boilerroom : fin du dj set du Depeche Mode, Andy Fletcher, suivi de la française Miss Kittin. Il est temps de se sustenter et de voir à quoi ressemble :

Lambchop : sincèrement, au risque de décevoir les fans, je n’apprécie et ne rejoins pas du tout les éloges faites dans les différents médias. A-t-on besoin d’autant de musiciens pour sortir une musique assez sobre ? Du coup, il est temps de reprendre des forces, allongé sur l’herbe et légèrement adossé à un arbre entre le Marquee et le Skate Stage. Mais dès Lambchop terminé et dont la musique permet aux premiers coups de fatigue de se faire ressentir, c’est The Bronx qui entre en scène et là, impossible de dormir. Que quelqu’un lui retire son micro ou arrêtez de lui marcher sur les pieds quand il essaie de chanter svp !!!

– Histoire de se réveiller et de s’échauffer pour ZE tête d’affiche? Felix Da Housecat au Boilerroom, pas mal mais il manque de variété dans le boum-boum continu développé par les enceintes !!!

– Et pour conclure les 3 jours du festival pop de l’acné (traduction libre de Pukkelpop pour ceux qui l’ignoraient encore), The White Stripes. 1 Heure de musique pure, dense, brute, où la relation frère-soeur devient de plus en plus ambigüe au fil des regards que se lancent Meg and Jim. Des stars, des vrais, pas des tops modèles sortis d’un magazine de prix de beauté !!! Un petit rappel pour conclure musicalement le festival : “Seven Nation Army” !!!

– Les organisateurs nous gratifient d’un spectacle de haute voltige avant de fermer, pour un an, la Main Stage.

J’ai attendu 9 ans avant de participer à ma 4ème édition, mais ma 5ème risque bien de se dérouler en 2005. Le Pukkelpop, un festival où l’ambiance et la musique sont les maîtres mots !
Faites-le savoir !

Dernier coup de G : messieurs les organisateurs, changer votre sono, elle est limite mauvaise !!!

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :