L’Orchestre du Conservatoire Royal de Liège : Music For Trees

0 Participations

Après un retour à l’Opéra lors de la prestation de l’œuvre « Carmina Burana » au Forum de Liège, c’était pour votre serviteur une nouvelle expérience à vivre que d’assister à une représentation de l’Orchestre du Conservatoire Royal de Liège (Ecole supérieure des arts de la Fédération Wallonie-Bruxelles) à la Salle Philarmonique de Liège et ce, grâce à l’invitation de Messieurs Adrien Malemprez et Bertrand Squelard pour la soirée de concerts « Music For Trees ». Une réelle découverte qui débute par la vue de la façade de la Salle Philarmonique magnifiquement éclairée par des lumières bleues puis évidemment, l’entrée dans ce superbe bâtiment dédié à la musique et plus particulièrement, à la musique classique et lyrique. Un véritable joyau de l’architecture liégeoise qui a vu défiler je suppose les plus grands musiciens du monde et c’est donc, une immense joie pour moi de pouvoir fouler le sol de cette splendide salle de concert d’autant plus que, cette soirée est sous le signe des hommages à de grands hommes de l’histoire de la musique !


Une soirée au cours de laquelle le chef d’orchestre Patrick Baton et l’Orchestre du Conservatoire Royal de Liège mais également le Chœur du Conservatoire de Liège…le Chœur Jehan Le Bel…et le Chœur Symphonique de Liège, ont rendu hommage à :

Garrett List : « Music for trees » avec les œuvres « Le Figuier », « Le Cactus » et « L’Erable »

Roland Schoelinck : « Concerto » pour Toots (100ème de la naissance de Toots Thielemans avec Olivier Poumay à l’harmonica

Toots Thielemans : « Bluesette », arrangements Alan Carter avec Johan Dupont au piano et Stephan Pougin à la batterie

César Franck : « Symphonie en ré mineur op.48 » (200ème de la naissance de César Franck)

Présentation des compositeurs et/ou musiciens mis à l’honneur avec tout d’abord le compositeur liégeois César Franck « le plus parisien des Liégeois avec ici l’une des plus grandes symphonies romantiques, la seule écrite par le « Pater Seraphicus » considéré comme un tout grand organiste et pianiste d’ailleurs, il fût le tout premier prix de piano du jeune conservatoire de Liège ». Garrett List « le plus liégeois des américains ayant été un grand virtuose du trombone, il aura enseigné l’art de l’improvisation au sein de l’Orchestre Symphonique du Conservatoire de Liège ». Toots Thielemans, « le plus américain des Bruxellois, le « zinneke » des Marolles considéré comme l’ambassadeur du jazz dans le monde, est sans conteste le plus grand harmoniciste de l’histoire ».

Sur ce revenons à cette magnifique soirée où votre serviteur plus habitué aux concerts de rock que la musique d’un orchestre symphonique, s’est littéralement régalé car amoureux du son des instruments et donc de l’écoute des beaux accords, je n’ai pu qu’écouter religieusement la musique jouée du début à la fin. Quel plaisir d’entendre tous ces instruments jouer en symbiose sous la baguette du chef d’orchestre avec à la fois des moments posés où, certains instruments comme la harpe ou la flûte sont mis en valeur et d’autres passages survoltés où, tout l’orchestre joue à l’unisson associant ainsi les instruments à cordes et les cuivres sans oublier les percussions. L’on pourrait parler des envolées des violons ou des violoncelles mais en fait ici, tout est joué avec ferveur ou subtilité démontrant le niveau et le savoir-faire de chaque protagoniste, faisant clairement partie d’un tout grand orchestre. Voilà comment l’on peut apprécier la quintessence de la musique et d’un instrument ! Mais n’oublions pas les chœurs avec ici aussi, le plaisir d’entendre chanter pour apporter encore plus de corps à la musique ou alors, insuffler de la délicatesse lors de passages plus feutrés lorsque l’un ou l’autre instrument est mis en valeur…que du bonheur pour les oreilles et l’esprit !

Côté musique et si la part belle est faite à la musique classique, cette soirée nous aura aussi offert de grands moments de jazz voire de rock, avec l’ajout sur scène des instruments électrifiés (basse, guitare) ou encore de la batterie sans oublier l’harmonica, nous permettant de voyager entre les styles et ainsi de brosser des siècles de musique.

Au final et si tous les solistes comme Olivier Poumay ou Johan Dupont ont été excellents, c’est en fait chaque musicienne et musicien qui aura donné le meilleur de lui-même offrant ainsi au public présent, une prestation de très haut niveau qui fait honneur à la musique et plus précisément à l’Orchestre du Conservatoire Royal de Liège. C’était sans conteste une magnifique découverte !

https://www.facebook.com/ConservatoireLiege

Laisser un commentaire

Music In Belgium
%d blogueurs aiment cette page :