Lorsque Black Sabbath joue de l’Afrobeat !

29 Participations

C’est un peu comme cela qu’il faudrait définir l’étrange alchimie musicale du groupe Here Lies Man, qui sortira le 16 août prochain via Riding Easy son second album ”No Ground to Walk Upon”, après un premier opus et un Ep sortis tous deux en 2018. Formé en fait en 2017 à Los Angeles Californie, la formation américaine pratique un art sonore hors des sentiers battus où, les musiciens mélangent allègrement des éléments issus de divers courants comme le rock-psychédélique, le stoner-rock, le rock-expérimental, le doom et aussi l’afrobeat !

A l’image de l’extrait du futur album ”Clad In Silver”, qui jongle entre une ambiance effectivement psychédélique voir stoner et des chants souvent décalés, le tout dans une atmosphère coloré vintage et seventies sans oublier manifestement une belle dose d’humour et d’auto-dérision :

En fait le groupe US propose ici un rock-psychédélique débridé qui reste étonnement actuel, une formation qu’il faut voir en version scénique ce qui permet à tout un chacun, de voir clairement les personnages qui animent ce drôle de groupe. Pour cela je vous propose de voir et d’écouter l’un ou l’autre extrait “Live” datant de 2018 :

https://www.facebook.com/hereliesman/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :