Les Résidences du Bota : River Into Lake

0 Participations

Les Résidences d’été du Botanique ont vécu, place désormais aux Résidences d’automne qui débutent ce soir avec River Into Lake. Si le principe reste similaire, notons cependant une différence notoire : le public sera autorisé à assister au concert de clôture. En nombre limité, certes, mais suffisant pour booster la motivation des artistes tout en conférant à l’événement un caractère exclusif.

Boris Gronemberger et ses camarades profiteront de l’occasion pour peaufiner les derniers détails en prévision de leur prestation à l’Orangerie dans le cadre des Nuits le dimanche 4 octobre. Une sorte de répétition générale de la création qui verra un quatuor à cordes les accompagner sur scène et revisiter le répertoire d’une carrière entamée avec V.O. voici déjà plus de quinze ans.

Un projet qui lui tient particulièrement à cœur : “J’adore vraiment le quatuor à cordes car c’est à la fois un instrument à part entière et un mini orchestre. Il y a un panel de possibilités incroyable, que je ne cesse de découvrir à chaque fois que j’écris des arrangements. C’est un peu comme un synthétiseur hyper puissant.”

Il ne s’agit pas d’un coup d’essai puisque déjà aux Nuits 2013, V.O. s’était fait seconder par le Box Quartet au Musée. Entre-temps, son projet a été rebaptisé River Into Lake et s’est démarqué l’an dernier via la sortie de “Let The Beast Out”. Un album que l’on peut considérer comme celui de la maturité et dont les plages se retrouveront à n’en point douter sublimées par la délicatesse des cordes. Une prestation à l’ampleur radicalement différente de celle donnée aux Écuries van de Tram en janvier par exemple : “Il y a aura dix musiciens sur scène et ce sera certainement plus fidèle encore à l’esprit des chansons.”

Omniprésent dans le paysage musical depuis l’aube des années 2000 (Françoiz Breut, Girls In Hawaii, Blondy Brownie, Zop Hopop pour n’en citer que quelques-uns), l’ami Boris a du mal à rester les bras croisés. Sauf peut-être au début du confinement où il est revenu à des choses simples… avant de se remettre au travail d’écriture.

Depuis, il multiplie les projets. Il a notamment réarrangé des morceaux d’Alain Chamfort co-écrits avec Jacques Duvall en vue d’une double soirée (le 7 octobre à l’Atelier 210 et le 8 au Théâtre de La Louvière) où les deux légendes se produiront. Il se concentrera ensuite sur la bande-son du prochain spectacle de la Compagnie Point Zéro au Théâtre National ainsi que sur une autre création avec la Compagnie Mariedl.

Mais il n’oublie pas son projet initial pour autant. Ce vendredi marque ainsi la sortie d’un nouveau titre de River Into Lake (“Impatience”) qui sera suivi d’un EP à paraître le 4 décembre chez Humpty Dumpty Records. Quant au concept du quatuor à cordes, il aura sans doute des émules l’an prochain (une date est d’ores est déjà prévue le 13 février 2021 au Bouillon Blanc à Bouillon). “J’aimerais vraiment pouvoir faire vivre le projet car je pense qu’il en vaut vraiment la peine et que d’une certaine manière, c’est peut-être la meilleure manière de rentrer dans ma musique”, conclut-il. Verdict de la mise en bouche tout à l’heure et du plat de consistance le 4 octobre.

Le livestream sera diffusé à 20h tapantes sur les chaînes Facebook et YouTube du Botanique mais également sur la page Facebook de Music in Belgium. Rappelons que des tickets virtuels dont les revenus sont intégralement versés aux artistes sont en vente par ici et qu’il reste quelques places pour assister physiquement au concert.

Photo © 2020 Alice Khol

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :