O.R.A., trois initiales à vous faire tomber…

34 Participations

L’année 2020 vient à peine de débuter qu’elle nous offre déjà un sérieux coup de cœur par l’entremise de O.R.A.. Le quintette Bruxellois dont l’acronyme signifie Organic Random Atmosphere vient de publier son premier album qui sera officiellement présenté dans quelques jours à la Rotonde du Botanique.

En réalité, ce n’est pas la première fois que l’on vous parle d’eux. On avait en effet croisé leur route en première partie d’Everything Everything à l’Orangerie en avril 2018 avant de craquer sur “Extase”, un de leurs singles sorti il y a presqu’un an jour pour jour. Voici ce que nous en disions à l’époque :

Ils ont donc pris un peu plus de temps qu’escompté puisqu’“Of Paint And Gold” a vu le jour au tout début de l’année 2020. Mais le jeu en valait la chandelle car ce premier effort se montre largement à la hauteur des espérances. Damiano Perri, la tête pensante du projet, a minutieusement pesé chaque note, évalué chaque arrangement et savamment mis en place un environnement planant et rêveur avantageusement enrichi par sa voix captivante. Parallèlement, ses comparses apportent leur pierre à l’édifice dans une troublante symbiose.

Bien entendu, on pense à Radiohead (tant la voix insaisissable tantôt énervée tantôt opprimée que les bidouillages électroniques et les nappes vaporeuses) mais l’utilisation d’instruments classiques pourrait les rapprocher d’Archive dans un trip orchestral. Quoi qu’il en soit, aux côtés des titres déjà dévoilés ces derniers mois (le précité et bien nommé “Extase”, “Sending Signals” et “Time”), on retrouve quelques pépites, à l’instar des patiemment construits “Fullness” et “Infinity”. Deux titres bourrés d’émotion à la richesse mélodieuse au moins aussi pertinente que celle du nouveau single, “Heavenly Body”.

Le tout soigneusement emballé dans une pochette en apesanteur signée Isabelle Menin dont la patte ajoute un zeste de mystère. Ceci dit, c’est sur scène que le groupe dévoile toute sa puissance. Et lorsque l’on sait que la release-party d’“Of Paint And Gold” aura lieu ce jeudi 30 janvier à la Rotonde, un endroit particulièrement propice à son univers, on ne peut que vous conseiller de ne la manquer sous aucun prétexte.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :