AS THE WORLD DIES – Agonist

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Un nouveau groupe de death metal a récemment fait son apparition à Birmingham. Birmingham, le death metal anglais… Ça nous rappelle bien sûr des groupes mythiques des années 90, comme Benediction, Memoriam ou Bolt Thrower (qui ne venait pas de Birmingham mais de Coventry, pas trop loin quand même). Ça tombe bien, puisque des représentants éminents de ces trois groupes ont eu l’occasion de venir faire un petit coucou dans le studio où As The World Dies enregistrait son premier album ʺAgonistʺ. Mais Karl Willets (Memoriam, Bolt Thrower) et Dave Ingram (Benediction) ne sont pas arrivés dans ce studio par hasard. C’est Scott Fairfax, également guitariste chez Memoriam (et Massacre, d’où la présence aussi de Kam Lee, chanteur de ce groupe, sur ce premier album d’As The World Dies) qui a permis ces miraculeuses participations à son nouveau groupe.

Scott Fairfax est donc un musicien au solide CV mais il n’est pas le seul dans As The World Dies à avoir une expérience confirmée. Bill Richmond (basse) et Ash Cotterill (guitare et chœurs) évoluent dans Pemphigoid, un autre combo death de Birmingham, auteur d’un album en 2018. Ash Cotterill est par ailleurs l’unique animateur de son groupe Wretched Incarnate, qui a sorti son premier album éponyme l’année dernière. La batterie est tenue par Chris McGrath, qui arrive de chez Ashen Crown, encore un groupe death de Birmingham. Quant au chant, il est géré par un certain Jay ʺCrikyʺ Price, qui évoluait auparavant dans le très inconnu Victormonica, avant d’intégrer As The World Dies en 2019, un an après la formation du groupe.

C’est le label Transcending Authority qui a découvert ce groupe, sans doute attiré par la prestigieuse affiche d’invités, qui compte aussi Paula Wehbe, Alex Mumford (premier chanteur d’As The World Dies en 2018), Janneke de Rooy et Gustaf Jorde (du groupe death suédois Defleshed). Mais même sans ce petit monde, As The World Dies méritait d’attirer l’attention de ce label, jamais à court d’idées pour mettre la main sur des formations talentueuses en matière de métal extrême.

Car, en effet, As The World Dies impressionne avec ce premier album très mûr, qui allie avec intelligence la vieille tradition du death metal des années 90 en y ajoutant des éléments plus contemporains, comme l’électronique ou le chant parlé, façon rap. Faire du neuf avec du vieux, voilà ce qu’a réussi à faire As The World Dies, dont ʺAgonistʺ est une fière collection de morceaux frappeurs et brutaux. On démarre de manière insolite avec l’introduction ʺAnnulmentʺ, tripatouillage de pièces électroniques d’où émerge une voix poisseuse d’ours dépressif qui chante à peine. Ça continue à bidouiller un peu du bouton sur ʺDesolateʺ mais ça ne dure pas, As The World Dies prenant rapidement la direction des festivités avec un death joué en mode ultra-rapide, à l’ancienne. Le signal est alors donné pour qu’une succession de morceaux impitoyables se déverse sur nos têtes. On nous broie à coups de ʺDawn of terrorʺ, on nous lamine avec du ʺRed deathʺ, on nous concasse sur l’intéressant ʺThe tempestʺ et tout cela dure jusqu’à la fin du disque, dépourvu de temps morts. Certains morceaux se distinguent avec ces introductions électro assez inhabituelles dans le genre, comme sur ʺDay of reckoningʺ, sans doute le titre le plus ʺprogressifʺ de l’ensemble. ʺSave the Earthʺ démarre sur les mêmes bases avant de tout écraser sous des avalanches de riffs martiaux. On aura droit à une fin d’album tout aussi rude avec un triplé de morceaux donnant allègrement dans le tapis de bombes (ʺUntil you’ve bledʺ, ʺThin out of the herdʺ, le velu ʺAs the world diesʺ).

Voilà, on est fixés : As The World Dies est tout simplement excellent dans sa discipline. Il va falloir compter avec cette équipe et espérer la naissance d’une New Wave of British Death Metal. Pourquoi pas ? Sans rêve, il n’y a pas d’espoir.

Le groupe :

Jay ʺCrikyʺ Price (chant)
Scott Fairfax (guitare)
Bill Richmond (basse)
Ash Cotterill (guitare et chœurs)
Chris McGrath (batterie)

L’album :

ʺAnnulmentʺ (02:17)
ʺDesolateʺ (04:44)
ʺDawn Of Terrorʺ (04:48)
ʺRed Deathʺ (03:56)
ʺThe Tempestʺ (04:57)
ʺDay Of Reckoningʺ (04:31)
ʺSave the Earthʺ (04:11)
ʺUntil You’ve Bledʺ (05:50)
ʺThin Out the Herdʺ (05:03)
ʺAs The World Diesʺ (05:56)

https://astheworlddies.bandcamp.com/album/agonist-death-metal
https://www.facebook.com/BrumDeathMetal/

Pays: GB
Transcending Obscurity
Sortie: 2022/03/25

Laisser un commentaire

Music In Belgium